mes-experiences-sensuelles-partie16
Mes Expériences Sensuelles

Le cadeau d’anniversaire

26 août 2021

La fin de mon mois d’août est un peu catastrophique, suite à ma chute la semaine dernière, mes sorties coquines prévues sont annulées. Micro-fracture, déchirure des ligaments au niveau de la cheville, et béquilles, ce n’est pas l’idéal pour aller faire des cochonneries en club libertin. 

Deux jours avant ma rando “casse-gueule” j’ai eu une soirée pour le moins étonnante. 

Charlotte, ma cousine adorée a son anniversaire en Août. 

Cette année a été un peu spéciale, avec son Flavien, son copain officiel, ses parents, amis… Gâteau d’anniversaire etc etc… 

Comme à chaque fois, je lui demande ce qui lui ferait plaisir, et comme à chaque fois, elle me répond “rien” ! Quoi que cette fois, après le rien, il y a eu une hésitation puis une phrase qui a commencé par “tu serais la meilleure cousine du monde si…” 

J’entends de temps en temps cette phrase depuis qu’on est toutes petites, et la demande qui suit généralement me met toujours dans une position délicate. 

Quoique la dernière fois, c’est exceptionnellement moi qui ai prononcé cette phrase en lui demandant de me prendre en photo pour alimenter mon compte insta en clichés sexy. 

Bon depuis, c’est un peu elle qui me pousse à faire des shootings, je me demande finalement qui de nous deux a un peu manipulé l’autre. ^^

Donc la demande initiale était “tu serais la meilleure cousine du monde si tu acceptais un truc à 3 avec Lucas et moi” Silence. j’ai failli lui demander si c’était une blague, comme elle m’en fait parfois, mais là c’est un ton que je connais bien. J’ai juste répondu “ok, mais un truc soft, pas une orgie à 3″. Elle m’a sauté au cou en me disant que j’étais la plus géniale du monde (flatteuse manipulatrice). 

La préparation

L’idée première de Chacha, c’était soirée action ou vérité, pizza et vin blanc. J’ai dans un premier temps accepté, pour me dire que ça risquait de partir complètement en cacahuète. Je ne me sentais  pas prête pour un plan FFH, même avec Chacha, bien qu’elle avait déjà fait l’une ou l’autre tentative pour que je dérape. 

Après avoir posé mes limites, c’est-à-dire, ok pour être nue et des caresses de Lucas, et ok pour le toucher un peu aussi, j’étais ok pour le masturber, puis me mettre un peu à l’écart pendant que Chacha finisse Lucas. Je vais être honnête, l’idée me faisait peur, mais me plaisait aussi, à partir du moment où les limites étaient définies, ça m’allait parfaitement. 

Sujet que je n’ai pas abordé, et Chacha non plus sur le moment, c’est que bon… 2 nanas et un mec, on a un petit passif là dessus, et on devait se douter un peu que pour mettre un peu de piment, on allait devoir un peu se tripoter les fesses ou les seins. 

Sur le moment même c’est toujours le genre de chose qui me met un peu mal à l’aise, mais j’imagine que dans l’action, ça se fera un peu plus naturellement.

cadeau-anniversaire-petite-fille-sage

Le jour J 

Ben la veille, mes règles arrivent avec 5 jours d’avance, ça annule le plan du vendredi, plombe la motivation de la rando de 8 heures du samedi, c’est pas vraiment pratique. Bref, le mois d’Août a été assez particulier… Entre ce que je voulais faire et ce que j’ai fait, il y a un sacré fossé.  

Avec Chacha, on se trouve un plan B, elle l’attache avec les bracelets que je lui prête (bon je pense qu’elle a confondu jeu érotique et séquestration avec ses 5 mètres de corde). On lui bande les yeux, on le masse, seins nus, on le branle a deux et on le fait éjaculer. Plan parfait. Le jour J , 17 heures, j’arrive chez Lucas, Chacha me dit qu’il est dans la chambre, elle a mis de la musique pour le faire patienter, il est attaché les bras en l’air couché sur le dos, habillé, les yeux bandés. 

Je mets ma jupette à carreaux préférée, soutif noir, chemisier blanc, premiers boutons défaits. Chacha avait mis des bas, un string et soutif assortis, super sexy.

A ce moment-là, j’ai le cœur qui bat à 200 à l’heure, sur l’instant, je me sens un peu ridicule, c’est la première fois de ma vie que je fais ce genre de mise en scène. Un jour avec Arnaud, j’avais allumé des petites bougies dans des lumignons et je m’étais mise en sous-vêtements sur le lit. C’est je pense la seule fois ou j’ai préparé quelque chose. Chacha est une habituée des mises en scènes un peu plus sophistiquées, moi j’ai toujours peur du ridicule. 

Changement de plan 

Je vais discrètement voir Lucas, qui patientait attaché, Chacha lui parlait de temps en temps pour qu’il ne s’impatiente pas, ma présence allait être une sacrée surprise.

Je demande à Chacha où est l’huile de massage, là elle me répond “quelle huile de massage ? “ Silence. Ben avec quoi on va le masser sinon ? . Puis il faut le déshabiller, puis là il est attaché et couché sur le dos alors que l’idéal c’est qu’il soit nu et sur le ventre pour le massage. Bref, foirage total. Ça faisait un quart d’heure que j’étais là, pour lui ça commençait vraiment à faire long je pense, et on avait pas de plan B.

Sinon celui d’improviser. Sur le moment même, j’avais envie de partir en courant, moi qui aime bien projeter ce qui va se passer et avoir la sensation d’un semblant de contrôle, j’étais complètement en dehors de ma zone de confort. Chacha me propose un petit verre de vin que j’avale d’une traite, puis on est allée dans la chambre. À mon avis les deux autres devaient entendre, malgré la musique mon coeur battre dans ma poitrine ! 

Le grand saut

Arrivée dans la chambre, Chacha lance une playlist chill-lounge (elle a des playlits pour tout, même une pour prendre son bain !). Je suis debout face au lit, je me sens un peu ridicule, mais je me dis que dans l’ambiance, les choses vont sans doute se faire d’elles-mêmes. Chacha dit à Lucas “première règle, tu ne parles pas, tu ne dis pas un mot” Il fait oui de la tête. Elle enlève le masque, le temps de cligner quelques fois des yeux il regarde Chacha, puis moi, puis Chacha, il lui a fallu peu de temps pour comprendre avant de dire “vous êtes dingues les filles”. Chacha pose son doigt sur ses lèvres, lui dit “règle n° 1, tu ne dis pas un  mot, règle n° 2 tu gardes tes mains chez toi, on s’occupe de toi”.

Charlotte se lève, me rejoint et me dit à l’oreille “je gère”. Quand elle dit ça, soit elle sait ce qu’elle fait, soit c’est un plan foireux. J’ai dû répondre un ok sans que le moindre son ne sorte. Elle vient derrière moi, commence à se tortiller sur le son de la musique, relève ses cheveux, se frotte à moi, me retourne et essaie de m’entraîner dans une danse lascive, je suis spectatrice de moi-même, essayer de lâcher totalement le semblant de contrôle que je me persuadais d’avoir.

Elle repasse derrière moi, tout en se dandinant, passe les mains sur mes épaules, mes seins, mon ventre plusieurs fois avant de finalement venir s’attarder sur le premier bouton fermé, le détacher et passer au suivant. Elle a complètement sorti mon chemisier de ma jupette pour l’ouvrir complètement face à Lucas qui regardait la scène sans bouger. 

J’avais du mal à le regarder, du coup, je portais plus mon attention sur Chacha qui a enlevé ma chemise, avant de se remettre derrière moi pour passer à nouveau ses mains langoureusement sur le corps. Au moment ou elle pose les mains sur les agrafes de mon soutif, je me retourne, lui fait un léger non de la tête, la prend dans mes bras et me dandine un peu avec elle. Elle me prend par la main et m’accompagne sur le lit, elle prend place de l’autre côté, vient s’asseoir sur lui, l’embrasse, puis me demande “on lui enlève les bracelets ?” Je réponds avec une fausse assurance “tu penses qu’il a été sage ?”. Regard complice avec Chacha, on semble sur la même longueur d’ondes sans que je puisse expliquer pourquoi, mais je pense que c’est à ce moment-là que j’ai eu un début d’excitation

Je lui enlève les bracelets, qui étaient attachés à une corde qui faisait le tour de la tête de lit et fixée au pied du lit avec plusieurs nœuds. Un nœud de psychopathe quoi ! 

Les choses sérieuses commencent

Charlotte enlève le t-shirt de Lucas une fois libéré et l’embrasse. Je suis à côté, sur les genoux, je lui caresse le torse, Charlotte prend ma tête l’amène vers Lucas, et il m’embrasse. Ok, j’avais pas du tout prévu ça, je suis à la fois un peu mal à l’aise et curieuse. Chacha descend et embrasse son torse et lèche le téton de Lucas qui est de son côté, je fais la même chose, et visiblement c’est quelque chose qu’il adore. Chacha met rapidement sa main sur son short, masse un peu et remonte. 

Pour être un peu plus à l’aise je m’allonge sur le côté contre Lucas, je reprends mes caresses sur le torse en l’embrassant. Et là j’ai vraiment senti le désir monter d’un coup, intérieurement je me suis dit “ok c’est parti tu vas assurer” 

Chacha se lève et va retirer le short de Lucas, puis le caleçon, sans la moindre délicatesse. 

Souvent j’ai vu dans les films, des séances de déshabillage super érotiques et romantiques, hé bien, je vais vous avouer un truc, dans la vraie vie, c’est pas du tout pareil ! L’empressement et la maladresse font qu’on fait ce qu’on peut pour virer les fringues ! 

Charlotte remonte à 4 pattes vers lui, en frottant sa poitrine contre ses cuisses, sexe, poitrine… A ce moment-là, dialogue improbable entre Chacha et moi, ou elle me demande ce qu’on va bien faire d’un petit pervers pareil. Quand il a ouvert la bouche, elle l’a regardé avec des yeux riants, et lui a dit “toi tu te tais”. 

Et puis… ça part live ! 

Je caressais encore Lucas quand Chacha s’est mise sur le côté pour m’accompagner, elle a passé sa main sur la mienne, sur mon bras, je voyais Lucas qui avait les yeux pétillants comme un gosse à Disneyland. Je rendais plus ou moins la même chose à Chacha, jusqu’au moment où elle a descendu la main vers le bassin de Lucas. Une ou deux minutes plus tard, elle prenait la mienne pour la mettre sur le sexe en érection de Lucas, j’ai repris les mêmes mouvements masturbatoires avec le même rythme lent, il était très très excité. 

Ensuite, je lance un regard à Chacha qui voulait dire “on y va ?” On s’est mises toutes les deux à genoux à la hauteur du bassin de Lucas, Charlotte la pris en bouche. Le “haaaa” laché dans un souffle par lucas, était entre la délivrance d’une attente et une impression de récompense. Je dégage les cheveux de chacha pour que Luca puisse bien voir ( ok, et moi aussi du coup). À partir de ce moment-là et jusqu’à la fin, je n’ai plus regardé Lucas dans les yeux. Je caresse le dos de Chacha pour ne pas rester inactive, et l’envie de jouer un peu me prend. Je dégrafe son soutif. Elle se relève une seconde et me dit “ha bon tu es comme ça toi ?”. Je la fixe dans les yeux, et je pose ma bouche sur le sexe de Lucas pour prendre le relai. J’appréhendais un peu, mais finalement j’ai été très à l’aise tout de suite. J’ai à ce moment-là senti une main sur le mollet, bien qu’il n’était pas prévu qu’il bouge, ce contact m’a donné envie de le sucer encore mieux. Chacha qui s’était mise en tête de retirer mon soutif a péniblement réussi à enlever le premier crochet (Bah oui avec ma taille de bonnet j’ai des soutifs à 2 ou 3 crochets). 

Je me relève, je le retire et le jette par terre. Elle regarde Lucas, et elle lui dit “mon petit pervers il adore les gros boobs”.

On s’allonge sur le côté plus ou moins en même temps, et on pose la bouche toutes les deux sur son sexe, les langues se mélangent, ça suce, ça lèche, j’ai vraiment l’impression de faire n’importe quoi. Je croise souvent le regard de Chacha super complice, c’est un des trucs que j’adore chez nous, on a pas forcément besoin de parler. Malgré la désorganisaition totale de la fellation compliquée à deux bouches, Lucas semble décoller ! 

Elle se lève, va vite dans la salle de bain et revient, un nœud pour attacher ses cheveux, c’est là que je me dis qu’on arrive à la fin, qu’on va le branler, sucer et le faire éjaculer. 

Pour une fois j’avais prévu ça à l’avance, je me suis attachée les cheveux en arrivant.

La main de Lucas entre temps avait remonté le long de mes cuisses pour aller caresser mes fesses, j’étais entre l’excitation et le stress qu’il aille un peu plus loin. Je ne me voyais pas dire “heu non c’est pas la bonne semaine, puis heuu c’est pas ce qu’on avait prévu”. 

Chacha entame une gorge profonde, la main de Lucas posée sur la tête. Je ne sais même pas comment c’est possible de faire ça. Quelques temps plus tard, Chacha se relève un peu prend la main de Lucas qui était sur sa tête et la dirige vers mes seins, qui étaient hors de portée. Je me rapproche pour qu’il puisse toucher, il met tout de suite la main sur mon piercing et joue avec, Chacha touche l’autre sein, puis un moment on se regarde une demi seconde. Là, c’est le moment où les deux nanas s’embrassent pour exciter le mec à fond. Technique utilisée plusieurs fois quand on allait au camping ensemble, elle chopait toujours le mec qu’elle voulait, et moi je trouvais ça fun. Là, en une seconde, je me suis dit, on le fait? On le fait pas ? Puis sans réfléchir, je me suis avancée et je l’ai fait. Je sentais le regard de Lucas qui devait être comme dans un rêve. 

Perte de contrôle total

Soudain, Chacha se retire, va sur Lucas, et sans la moindre délicatesse, écarte son string, prend son pénis et le rentre en elle. Elle commence à le chevaucher légèrement penchée en arrière, les mains sur ses cuisses à lui. Là ça m’a vraiment perturbé, branlette et fellation, c’était prévu. Qu’il me caresse un peu, je m’en suis doutée mais ça… Non. 

Je remonte un peu vers Lucas, l’embrasse un peu et je lui donne ma poitrine pour qu’il l’embrasse, il prend en bouche mon téton avec le piercing, le mord un peu, ses gestes deviennent un peu moins contrôlés, je pense à ce moment-là qu’il va jouir. 

Chacha ralentit très fortement et lui dit quelque chose qui devait ressembler à “alors mon chéri ça te fait quoi d’avoir deux filles rien que pour toi”. Mon cerveau a  saisi le sens de la phrase mais pas les mots, j’avais les yeux fermés et je profitais de la situation. 

Je ne vous raconte pas à ce moment là l’envie de me caresser au dessus du string. Je n’ai pas osé. Puis la seconde phrase de Chacha… “ Tu veux jouir sur qui? moi ? Marine? “ Il répond “les deux !“

Là tout s’enchaine vraiment vite, je descends pour le reprendre en bouche, mais Chacha se retire, enlève son string,  pour aller poser son sexe sur la tête de Lucas !! Je reprenais timidement le sexe de Lucas en main puis en bouche, me demandant s’il avait éjaculé dans Chacha juste avant. J’entends Chacha gémir comme quelqu’un qu’on torture (mon cerveau n’avait pas encore capté ce que Charlotte faisait sur Lucas). Ma langue joue avec le gland de Lucas, puis je vois du sperme sortir. Pas en grosses giclures, comme j’ai toujours vu, mais de façon continue, comme un volcan avec une coulée de lave. Il gémit aussi, et pendant que ma main et ma langue continuaient comme si de rien n’était, j’étais un peu déconcertée, car j’imaginais une fin oui il jouirait sur nos seins à Chacha et moi par exemple. Hé bien non ! Chacha m’avait rejointe, et on a terminé à caresser le sexe de lucas, doucement…

Mille questions

La suite se passe de façon presque naturelle, on parle normalement, passage rapide à la salle de bain pour moi, et pendant qu’ils prenaient leur douche, j’ai échangé ma jupette contre mon jean, un peu comme dans un état second. Comme si j’avais eu des mini-absences, je n’avais pas encore vraiment conscience que je m’étais vraiment dépassée. Là j’avais vraiment envie de partir, histoire de retrouver mes esprits, j’ai prétexté un truc pas crédible du tout, et me me disais qu’ils avaient sans doute envie de se retrouver à deux.

Lucas me prend dans ses bras, me sert très fort et me dit “ merci beaucoup ma belle”. Un geste de tendresse assez bouleversant, il me fait un petit bisou sur la bouche avant de faire un pas en arrière. Chacha me serre aussi dans ses bras, et me dis juste à l’oreille doucement “merci”. Je m’attendais à une réflexion bien crade, ou de son cru habituel, rien. 

Le retour en voiture, je m’en rappelle à peine, à mon avis la voiture est rentrée toute seule à l’appartement. Et là mille questions sont venues, j’en développerai certaines dans un prochain article. Le soir, Maxime m’a appelé, je lui ai tout raconté, il a adoré, et j’avoue que lui raconter m’a excitée. Après avoir raccroché, j’ai pris le magic wand dans mon tiroir, et j’en ai sérieusement abusé !

Le lendemain matin, j’ai 3 vocaux de Chacha envoyés à plus de minuit disant qu’elle s’est faite démonter toute la soirée, que Lucas était complètement fou, et qu’elle avait eu son premier anulingus. J’ai eu les détails croustillants le lendemain. 

Outre les questions, j’ai du coup appris que ce qu’avait fait Chacha à Lucas, c’était un “facesitting” une pratique visiblement connue d’après Maxime. Mon vocabulaire s’enrichit peu à peu. 

Only registered users can comment.

  1. Eh ben quel beau récit et je vois ton initiation au libertinage te rend de plus en plus aventureuse. Et que celle-ci va t’emmène très loin dans ta quête de plaisir et de découverte de toi même. C’est très beau

      1. De rien c’est vraiment sincère et hâte de voir cette évolution dans les mois à venir. Je pense que tu vas vraiment trouver un épanouissement. A quand un vrai plan entre femmes pour découvrir les joies du sexe sapphic. PS : Chacha a l’air très libéré aussi vous devez être un sacré duo

  2. Mariné et Chacha sont sur un bateau…. Il va s’en passer des choses avant qu’elles ne tombent à l’eau 😁

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *