comme-un-lundi-banniere
Mon Quotidien

Comme un lundi

25 mai 2021

Coup de gueule rapide du lundi après une réunion boulot (un lundi férié, why not ?) 

Voir les budgets qui touchent à la santé, la recherche, impactés par des mesures covid impayables c’est déjà énervant.

Mais finalement tout le système est vraiment pourri. On se contrefiche de la santé des gens.

Déjà collaborer avec les firmes pharmaceutiques privées, financées par de l’argent public, c’est déjà à la limite du supportable, mais les lobbies, qui débarquent avec leur costume hors de prix et leur sourire de rapace pour te “vendre” leur daube alors que les cartes sont déjà distribuées, c’est à vomir. 

Finalement dans le monde de la santé et de la recherche, une seule chose compte. Le fric.

On ne cherche pas à soigner des gens, on cherche à produire des chercheurs qui vont pouvoir trouver des molécules à produire pour enrichir des actionnaires.

Mettre à profit la connaissance collective, la privatiser, puis bien sûr la breveter. 

Petite prise de recul

Finalement, quand tu idéalises quelque chose avec la naïveté de ta jeunesse, tu refuses de voir ce qu’il en est vraiment d’une situation donnée.

À quoi bon vouloir changer un système qui broie tout ce qui ne rentre pas dans la vision imposée par quelques-uns.

Être une nana, major de promo, ne pèse rien face à un système séculaire…

Un étudiant de sexe masculin sera bien souvent priorisé, même s’il n’a pas de projet innovant…

C’est sans doute une façon de faire en sorte que la relève est “bien assurée” 

Pourquoi s’emmerder à faire 5 ans d’études au minimum pour au final te retrouver dans le public, complètement bridée ou dans le privé pour des vampires? 

Si je m’engage dans cette voie, je ne serai pas heureuse, ça fait des mois que j’ai des doutes.

J’ai 21 ans, toute la vie devant moi, en terme d’études, je pense avoir peu de barrières et encore un éventail de choix assez large.

Ça fait des mois que Arnaud me dit qu’il ne me voit pas m’épanouir dans la voie que j’ai prise. J’aime mon travail actuel, je n’aime pas les perspectives à long terme.

Va falloir annoncer ça aux parents, ça va être joyeux. 

comme-un-lundi-petitefillesage

Mym, Only Fan et autres sites de fesses

Ça fait deux semaines que, tous les jours j’en au moins un qui me demande si j’ai un compte Mym ou Only Fan. J’avais été voir la semaine dernière, mais j’avais la flemme de creuser. 

Hier soir, pendant que je discutais avec Adrien, j’ai pris le temps de m’intéresser à la chose.

Ce sont des réseaux sociaux/sites ou des nanas ou couples (assez peu) mettent du contenu avec un système d’abonnement.

La majorité du contenu, c’est du nu, les photos sont floutées, et au vu des descriptions, je me suis rendu compte que ça pouvait même être du porn.

Certains m’avaient expliqué un peu le concept, Chacha connaît aussi, j’avais vraiment l’impression d’être une arriérée quand je disais que je ne connaissais pas ce type de réseau. 

Et on a encore chatouillé mon esprit de contradiction 

Ce matin, j’ai une personne qui vient me demander quand je vais faire une galerie de photos sur mon blog.

Pour autant que j’arrive à faire ça, il faut le temps, et puis l’envie particulière de le faire.

De plus je pense publier pas mal sur insta, et j’essaie de mettre au moins une photo par article que je fais.

Chose que je ne faisais pas avant.

L’avantage du blog, c’est que je peux mettre les photos telles quelles sans flouter ou croper.

La personne me demande (et là aussi c’est une question récurrente) si je vais faire payer mes photos.

Je lui réponds que non, je ne vois pas l’intérêt, que mon profil est public, comme mon blog est accessible à tous, avec d’autres photos un peu plus osées. 

Et là il me dit que les filles qui font payer l’insupportent ! 

Je rétorque que ces filles ont tout à fait le droit de faire ce qu’elles désirent, il me répond du tac au tac que c’est son droit de trouver ça insupportable.

Sans comprendre pourquoi, je sens une grosse vague d’énervement monter, mais bon, j’ai mes règles, je suis un peu irritée.

Quelques minutes plus tard, voilà qu’il me demande si on peut faire des échanges de photos pour ME faire plaisir. Avant d’ajouter que je dois comprendre, car il est en manque depuis 10 ans…

J’hallucine ! Les obsédés maladifs, les pervers en tout genre, et les “supplieurs de nudes”, j’en ai vu pas mal. Mais lui il est hors catégorie, je suis sur le cul !!!!

À la limite,  j’ai plus de respect pour le mec qui m’a proposé d’être sa pute pour une nuit. Là au moins c’était clair, hotel, baise et rémunération. (Bloqué tout de suite aussi) 

Mais lui là… Bon, je me calme, si je pouvais rendre l’accès payant à mon compte insta juste pour le faire chier, je ne me priverais pas.

Bon bloqué ! 

Et plus je creuse… plus je me pose des questions

J’ai vu que dans la liste des filles que je suivais (pour avoir des inspirations photos) plus de une sur deux avait au moins un lien qui renvoie vers un site type Mym ! 

J’ai eu une conversation avec deux nanas super gentilles avec qui j’avais discuté un peu et j’ai posé des questions.

C’était très instructif et assez surprenant, à première vue, des femmes normales, qui aiment la photo, et qui à un moment donné ont décidé de se faire un petit revenu complémentaire.

Je pense qu’il y a la possibilité de faire tout en gratuit, et il y a l’avantage d’avoir ses photos protégées, et d’après ce que j’ai pu comprendre il n’y a pas de censure du tout. 

Les premiers conseils que j’ai reçus de quelques personnes, c’est de ne jamais envoyer de nudes en privé. C’est un des conseils que j’ai appliqué sans comprendre et qui finalement était juste. 

Les autres conseils sont, de passer mon compte en privé, de mettre un filigrane sur toutes mes photos, mais bon… 

Je ne me vois pas faire des photos dans un but mercantile, j’ai créé ce compte sur un coup de tête, je le fais vivre par plaisir.

Par contre, quand je vois le budget des sous-vêtements du mois de mai…

Je me demande comment font les autres.

L’idée d’un petit compte tout gentil pour financer tout ça peut être pas mal.

Et mieux que de me laisser offrir les dessous que quelques-unes des personnes veulent absolument m’offrir, peut être le moyen de garder le contrôle sur mon indépendance? 

La photo sexy pour les hommes? 

Depuis mes débuts sur insta, deux mecs ont lancé leur compte insta avec des photos sympas.

Un troisième vient de le faire, je trouve ça génial.

Je trouve que ça manque de mecs sur insta, je ne comprends pas qu’il y en ait si peu, c’est dommage.

Et si je peux en inspirer quelques uns, c’est génial, hâte qu’insta soit inondé de mecs dénudés !

Allez les mecs, osez (Et non c’est pas une invitation à envoyer une photo de votre bite en privé ! ) !

Only registered users can comment.

  1. J’avoue que je suis impressionné par cette explosion de comptes Mym / Onlyfans voire même d’autres sites de contenus payants. Si au début, parmi les comptes que je suivais (sur un autre réseau social) ces comptes étaient marginaux, aujourd’hui c’en est presque devenu une règle …
    Après je comprends cet engouement. Une personne me disait que quitte à montrer ses fesses à tout le monde, autant que cela lui rapporte un peu d’argent ne serait-ce que pour financer de la lingerie sexy et alimenter ainsi son compte (une sorte de cercle vertueux).
    En parcourant ces même comptes, beaucoup pour attirer le chaland et se distinguer mettent en avant une mise à jour très régulière ou quotidienne ou voire même multi-quotidienne. Je me suis alors fait une réflexion, si publier gratuitement ses photos offre une forme de liberté, un plaisir, qu’implique alors un abonnement à du contenu payant ? Les abonnés s’attendent-ils à une notion de “résultat” ? A quel moment la créatrice va-t-elle basculer de l’amateurisme au professionnalisme pour pouvoir garder ses abonnés (et donc sa rentrée d’argent) ? En discutant avec une femme qui s’était récemment lancée dedans, elle m’avouait que ce genre de compte était finalement très chronophage si on veut l’étoffer régulièrement.
    Je suis désolé pour tout ce babillage. Vous me connaissez maintenant, j’apprécie prendre le temps de développer mes idées. Je me suis permis de vous exposer le fruit de mes réflexions ainsi que mes questionnements pour, peut-être, vous donner un nouvel éclairage afin que VOUS puissiez prendre VOTRE décision finale (oui j’adore jouer à l’avocat du diable même si je suis du même avis que mon interlocuteur).
    Personnellement et ce n’est que mon avis personnel et non une vérité que je vous assène, je pense que le gratuit permet au final de garder une liberté. Si vous n’avez plus envie de poster du contenu pendant une période plus ou moins longue, personne ne pourra vous le “reprocher”. Quoi que dans mon métier, j’ai déjà vu des clients se plaindre de cadeaux qu’on leur offrait …
    Sinon une alternative à tout ça serait par exemple d’ouvrir une cagnotte en ligne où chacun pourrait vous faire le don qu’il souhaite ? Qu’en pensez-vous ?
    (LOL euh comment ça je prêche pour ma paroisse, cela se voit tant que ça ? ^_^ )

    PS : Quant à votre coup de gueule, pour vous éviter une longue diatribe, je résumerai ma pensée par cette locution de Hobbes : “l’Homme est un loup pour l’Homme”, d’où le choix de mon pseudo …
    Bon courage à vous pour votre annonce…

    1. Je vous remercie, tout avis est bon à prendre. Instagram est chronophage aussi, et pour le moment le seul endroit ou je ne ferai pas de concession, c’est mon blog. Le temps… c’est sans doute une des clés oui, et finalement plutot que de dire non, à 50 personnes par jour à des nudes que je refuse en privé ,et bloquer les dick pics quotidiennes, est ce que je ne focaliserai pas mon temps sur moins de personnes avec qui j’ai des affinités. Et sans me soucier de la censure? Je jour ou vous voudrez voir les pince à seins que vous voulez m’offrir? Je poste sur insta avec deux horribles smileys pour cacher le principal?
      Pour le côté cagnotte, dans ce cas précis, vous êtes plus le diable que son avocat! Et c’est en effet un sujet non résolu pour moi.

      Un de mes frères, disait que l’homme est un loup pour l’homme… Et surtout pour la femmme! Rien à voir avec le sujet mais ça me fait sourire. Outre le monde médical, le monde en général répond aux mêmes règles régies par la cupidité.

      1. Mon prof d’économie nous affirmait à l’époque que nos sociétés sont finalement régies par l’argent et par le sexe.
        Tout ce que je vous souhaite c’est de trouver votre place dans ce monde…
        Et si vous avez besoin d’un guide… 😉

  2. Mym ou pas mym, cagnotte ou pas cagnotte, … peu importe au fond. Fais tes choix et qu’ils t’épanouissent 😁

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *