Compte-rebours-lancé-première-bombe-explosé-Banniere-petitefillesage
Mon Quotidien

Compte à rebours lancé et la première bombe a explosé

27 juin 2021

Arnaud rentre vendredi prochain, le 2 juillet donc.

Semaine assez stérile en discussion, ou il en est à me proposer d’augmenter le nombre de “jokers”. Pour rappel, un joker est un bon pour baiser ailleurs, ou il a absolument besoin de s’assurer, lui, un équilibre parfait dans le nombre. C’est définitivement non ! Il sait depuis  hier que le mec que je vois parfois c’est Adrien. Donc Adrien l’a dit à Adeline, qui l’a dit à Arnaud, qui m’annonce qu’il est au courant. 

De plus, il parait que mon attitude est “dégueulasse” car Adrien est l’ex de notre meilleure amie et que ça ne se fait pas. 

Je n’étais pas au courant que Adeline voyait encore Adrien avant de sauter le pas, Arnaud, visiblement oui.

J’appelle Adrien qui me dit que ça a pété avec Adeline,  et elle a lâché une phrase du type   “tout mais pas elle quoi !!”.  

Ça en dit long sur ce que Adeline pense de moi, et sa façon d’être. Pourquoi elle ne m’a pas appelée pour en parler ou pour me gueuler dessus ? Ah oui ! Parce qu’elle a un mec et que du coup elle est dans la merde

Je vais attendre encore un jour ou deux pour voir si elle va m’appeler ou bien si je vais moi-même l’appeler pour régler le souci. 

Car, non contente de tromper son mec, (et c’est son droit, je ne juge pas) elle a mis un ultimatum à Adrien : c’est elle ou moi. Mais de quel droit ? 

Réaction en chaîne…

Du coup, Arnaud me demande où j’en suis avec Maxime, je lui ai dit la vérité. On se voit en dehors du boulot, on a une relation tendre, on s’embrasse, mais il ne s’est rien passé sexuellement encore. Il m’a demandé si c’était prévu, j’ai dit que non, en toute honnêteté.

Mais j’en ai envie. 

Visiblement, il n’est pas pour lui envisageable que je couche avec un second mec, car il le vivrait mal. Il semblerait que le 30 juin, je doive “arrêter mes conneries”.

Je ne me suis pas abaissée à demander combien de fois par semaine il démontait l’alternante avec qui il dormait sans doute tous les soirs, je me suis bornée à essayer de comprendre son fonctionnement. Échec total. ce que je sais, c’est que j’ai enclenché quelque chose qui me dépasse et que je ne peux (ou ne veux) plus arrêter.

J’ai posé 15 jours de congé, du 1 au 15 juillet, je pars jeudi. J’ai dit à Adrien que je sautais le prochain mercredi, pour lui laisser le temps de faire le point. Pour lui, il est hors de question de ne plus voir sa petite tornade

Maxime a trouvé un arrangement avec l’hôpital pour que son contrat de consulting s’adapte au 30 juin. Ce qui veut dire qu’il va venir de moins en moins sur place. On en a parlé toute la semaine, il tient vraiment à notre “lien”. Mais d’un point de vue pratique… où va-t-on ? 

Cette semaine, j’ai eu ma proposition de reconduction de mon contrat en septembre, je m’attendais plutôt à recevoir cette nouvelle dans 2 mois. Les employeurs aiment bien en général attendre la dernière minute pour te dire ça, histoire de bien faire monter la pression.

Mais non, pas cette fois ! Je me sens à la fois heureuse et angoissée.

Compte-rebours-lancé-première-bombe-explosé

Des choix à faire  

Je suis dans une des périodes les plus complexes en termes de choix. Nouveau cursus d’études. Des choix à faire au niveau de mon couple. De ce que je veux et ne veux pas. 

Il y a une semaine, je me suis dit que si Arnaud signait avec sa boite à Paris, je pourrais déménager. Mais non.

Finalement cette option n’est absolument pas plus d’actualité. Et je pense de plus en plus que j’arrive à la fin de quelque chose au et début d’autre chose. À moins d’un énième rebondissement, je pense être arrivée à la fin de mon couple. J’essaie de ne pas me focaliser là-dessus, sinon, je suis encore bonne pour me lamenter des heures, il est temps que je regarde devant moi et que je me dise que finalement, mes opportunités de vie s’élargissent. Ou bien, je suis carrément en train de raconter de la merde pour me rassurer. 

Week-end qui part en cacahuète

Je dois avoir en ce moment l’art de me mettre dans des plans pas possibles. Enfin, on peut compter sur Chacha pour des plans foireux. 

Quelques photos et vidéos le samedi matin, ça m’a fait déconnecter, heureusement que je l’ai quand même. Sauf qu’elle a décidé de scinder les séances… séances inta, sages, et des moments ou “il faut faire du MYM” bref… J’y pense, mais pour le moment, ce n’est pas simple. Ensuite on s’amuse à se lancer des cap, pas cap.

Finalement si elle était capable de mettre ses fesses nues en fond d’écran, elle prenait le contrôle une journée sur mon compte instagram de secours. Elle a, bien sûr, mis une photo de ses fesses en super gros plan, on s’est bien prise la tête pour que je cède finalement une fois de plus.

Et elle ne s’est pas privée pour foutre un bordel monstre, j’ai un tas de messages sur mon compte principal me disant que Chacha était vraiment comme je la décrivais dans mon blog. Non ! Elle est pire lol. 

Samedi, fin de soirée, son “plan récurrent” l’appelle pour une soirée foot improvisée. L’Italie joue, il est à moitié italien, il a invité un pote. Et qui m’a harcelée pour que je vienne me bourrer la gueule avec des mojitos et des pizzas?

C’était ça ou chialer comme une pauvre fille devant une série Netflix. Charlotte est en marketing, option manipulation. La soirée n’était pas du tout improvisée, elle était prévue depuis quelques jours et bien calculée… 

Hé bien contre toute attente, je n’étais pas si bourrée que ça, et je n’ai pas dormi seule… 

À lire d’ici quelques jours dans mes expériences sensuelles. 

Only registered users can comment.

  1. Le titre du prochain article c’est ” comment j’ai raté l’occasion de faire mon premier plan à 4 ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *