de-nouvelle-relations-banniere-petitefillesage
Mon Quotidien

De nouvelles relations

23 mai 2021

Evolution de ma vie sociale

Vendredi soir, je suis sortie boire un verre avec le groupe de copains, ça faisait un moment qu’on ne s’était pas tous vus. Rapidement, on me demande pourquoi Arnaud n’est pas là. J’avais préparé des réponses toutes faites pour rapidement écarter le sujet. Puis je leur dit calmement qu’il est resté à Paris avec son plan cul. Gros silence, puis les questions ont fusé. Tout le reste a tourné autour du sujet, ouverture du couple, mon attirance pour Maxime, tout en ultra résumé. 

Pour le coup, je me sens un peu salope, car j’ai donné ma vision raccourcie de l’histoire, prenant presque le bon rôle, alors que finalement la vérité est autre. Se faire plaindre a quelque chose de rassurant, mais dans ce cas ci c’était lâche. J’ai pris la défense d’Arnaud en disant que c’était de ma faute et que j’avais déclenché la situation. Mais bon dans l’image de notre société, le mec est toujours un salaud et la fille toujours une victime. 

J’ai raté, vendredi soir, l’occasion de démentir cette contre vérité, peut-être que j’aurais dû être plus directe dans mes propos. Peut-être que je me suis laissée débordée par un flot de questions et que mettre des filtres sur ses pensées réelles déforme la vérité ? L’heure du couvre-feu a mis fin au débat. Mon attention était portée sur ma “meilleure amie” ( et celle d’Arnaud) qui parlait peu. Elle savait ! J’en suis certaine ! Il lui avait dit sans m’en parler… 

Coup de fil à Chacha sur le retour, fort prise ce we ( et c’est à peine un jeu de mots ) qui me dit que ce n’est pas vraiment surprenant de la part d’Arnaud et de “ notre meilleure amie” .Ils se connaissent depuis toujours. Ils ont toujours été proches, au point d’avoir un peu flirté ensemble et s’être un peu tripotés sagement, mais sans sentiment ni d’un côté ni de l’autre. 

Je me sens un peu comme une conne. Et le sentiment de ne pas avoir été très honnête aussi. 

Un week end plein de questionnements

Samedi matin, je me réveille à neuf heures, j’ai la flemme. Mon premier réflexe est de regarder ce qu’a répondu Maxime à mon message de la veille. “ Tu me baises quand”? et rien. Pas de message non plus d’Arnaud, mon insta clignote dans tous les sens. J’ose ouvrir et vois plein de messages positifs, ça m’a rassurée. Je repose mon téléphone et le pose à côté de mon “nouveau jouet” en train de recharger. Après tout, je peux prendre un peu soin de moi… Ce truc est une tuerie ! 

Il est presque 11 heures et j’ai commencé à répondre à quelques messages, et là j’ai des messages kilométriques de certains avec qui je n’avais quasi jamais parlé, mon blog a plu ! 

J’ai des lessives à faire, je dois nettoyer, j’ai la flemme… j’ai des photos à faire. 

Puis dans le flot de message, j’en ai un plein de bienveillance qui me conseille de ne pas devenir dépendante de mon compte insta. Je me pose sur le canapé et… Oui c’est un commentaire plein de sens. Je dois continuer à vivre quitte en effet à répondre moins régulièrement. 

J’ai pas mal négligé mon blog, je le trouve soudain nul. Je dois ajouter des photos, mais j’ai un peu de mal à le maîtriser.

Et puis j’ai eu quelques conversations marquantes, mon “coach insta” qui peut m’aider à booster mon compte et me cherche des pages chouettes ou mettre des photos me raconte son histoire qui me bouleverse au plus profond de moi, j’ai eu les larmes aux yeux en lisant son histoire. Quelques autres aussi sont venus me parler de leur couple, leurs envies…Plein de choses bouleversantes. 

Intrusion dans la vie d’inconnus 

Je ne sais pas si c’est le fait d’avoir étalé ma vie privée au vu de tous, mais soudain, j’ai envie de savoir comment ça se passe dans les autres couples. 

Je connais plus ou moins le fonctionnement des couples de mes copines, assez classique… 

Seuls Sarah et son mec ont l’air d’avoir un fonctionnement un peu plus hors du commun, mais sinon on dirait que les couples de mon âge sont tous bridés.

Du coup, je pose plein de questions à plein de monde, j’exagère sans doute, mes questions sont directes, mais personne ne semble sans offusquer. 

Il y a plusieurs choses qui m’ont vraiment surprises, mais quand je lis certaines choses, je me dis que mes petits fantasmes à moi sont bien loins de la réalité de certains de mes lecteurs. Le libertinage chez les couples de la quarantaine est un sujet pas mal abordé. Deux cas ou une femme a envie de tester une expérience avec une autre femme, mais la plupart du temps, c’est une volonté de la part des hommes d’ouvrir leur couple pour donner un second élan à leur vie sexuelle. 

de-nouvelles-relations-petitefillesage

Un mec avec qui je parle quasi depuis le début et qui me pousse à déraper, m’avoue qu’il est dominant, qu’il a une soeur qui a fait du porno, et l’a encouragée dans cette voie. Il existe tout un tas de personnes avec un esprit très ouvert, alors que paradoxalement dans ma réalité ça ne semble pas être le cas. Finalement il n’y a qu’avec Charlotte qu’on se dit tout, j’aurais aimé avoir les vrais points de vues de mes copines, copains… Mais toujours la pudeur prend le dessus. Et il en est de même pour moi finalement, je reproche aux autres, ce que je fais moi même. 

Les discussions entre anonymes

J’ai eu la tête en feu à la lecture de certains témoignages, j’ai envie de les partager sur le blog mais ne me sens pas légitime pour le faire, alors que leur anonymat est également protégé, je ne cite ni prénom ni pseudo. Merde. Je ne sais pas comment je vais gérer ça. 

Finalement, ce que je considère comme une explosion de ma libido, et juste le fantasme de coucher avec un autre mec, c’est rien comparé aux envies de certaines personnes. Le sexe est une dimension bien plus infinie que je n’imaginais. 

Prise de conscience qui fait mal 

Il devait être 14 heures samedi quand Maxime m’a téléphoné, mon coeur a bondi dans ma poitrine. Il me dit amusé, c’est quoi ce message ?( “Tu me baises quand”? )  Je lui réponds l’air amusée que c’est le résultant du second verre de vin blanc combiné à un état de manque. Je lui demande s’il a passé une bonne nuit en prenant une voix un peu coquine.

Et là… la claque. Il a passé la nuit chez le couple, dont la nana de 25 ans lui a retourné les sens. J’ai le souffle coupé, je me rends compte que mes larmes coulent toutes seules. Je lui dis,  que je le rappelle, j’ai un double appel, le mensonge qui me sauve. 

C’est en éclatant en pleurs que j’ai compris que j’étais amoureuse de lui. Je suis amoureuse d’un mec qui a presque le double de mon age, marié à une femme canon et qui est libertin. 

Rien que le fait d’écrire ces lignes, les larmes se remettent à couler. 

Mode survie

Le premier réflexe a été de le bloquer pour qu’il n’ait plus accès à mon insta, bien qu’il ne se connecte jamais, ou presque, maintenant que j’ai le lien du blog en bio, je me protège. 

Et ça me permet de continuer à écrire librement. Je m’étais dit que j’allais lui laisser la surprise du blog, et finalement non. 

Echanges de messages ou il me demande si ça va, je suis blessée, furieuse contre lui, en colère contre moi. Je ne veux pas perdre la face. En quoi il me devrait quelque chose, nous sommes en couple tous les deux, et après des mois de complicité à jouer, je me suis faite des films, je me suis perdue. Un moment, je me suis projetée avec lui rejetant l’idée quelques secondes plus tard. Je pensais plus à un mode de vie libre comme la sienne qu’à une histoire d’amour impossible. 

Je suis amoureuse, putain, je fais quoi avec ça? Le fait qu’il couche avec une autre nana me blesse plus que le fait qu’Arnaud prenne son pied avec une autre. Je me suis demandée si le fait qu’il couche avec sa femme évéillait de la jalousie en moi, et ce n’est pas le cas. Ce serait même top pour lui qu’ils reprennent la vie sexuelle qu’ils avaient avant le bébé. 

Je ne suis pas jalouse, mais je pleure. Mes règles se sont déclenchées à ce moment-là.

J’ai espacé tout le week-end mes messages avec Maxime qui semblait soudain plus chaud, il n’avait pas été satisfait avec sa “miss gorge profonde” et son mari voyeur? 

Mon second réflexe de protection a été le mensonge, il me trouvait bizarre, je lui ai expliqué que je discutais avec un mec qui avait craqué sur moi et que j’allais le voir pour baiser avec lui.(BIM!) J’ai l’impression que ça l’a un peu déstabilisé au vu des ses questions, auxquelles je suis restée très vague, j’ai eu l’impression à un moment de reprendre pied et je l’ai un peu ghosté. Il a cru à mon mensonge. 

Bref retour en arrière 

Vendredi soir, lors de la séance questions réponse suite à mon annonce de break, Adeline, “ma meilleure amie” avait expliqué sa précédente histoire ou elle avait trompé son mec de l’époque avec son actuel. Un bisou = tromper. Elle était restée un peu moins d’un an avec lui, et on se voyait régulièrement à 4. J’avais super accroché avec lui, il était drôle, assez grand, pas mon style mais super mignon. Adeline est du genre à sélectionner l’enveloppe avant tout le reste. Son mec actuel est une gravure de mode avec un sourire figé, et tout a fait transparent, bref. Adeline est la bombasse bien foutue sûre d’elle, toujours super bien fringuée. C’était la première fois qu’elle se faisait larguer. Elle était amoureuse de lui, et elle nous avait dit qu’au lit, il était vraiment génial. Arnaud en savait sans doute peut- être plus que moi, je n’ai jamais eu de détails. Soudain j’ai quand même un doute, il faut que je demande s’il y a eu des choses entre eux depuis qu’on est en couple. Jamais je n’ai été jalouse de leur relation, mais jamais je n’ai eu de détails sur la petite passade qu’ils ont eu. J’envoie un message à Arnaud, maintenant qu’on est en pause, c’est peut être le moment de tout se dire non? Coup de téléphone immédiat ou je me fais presque engueuler et traiter de parano, avec  un petit rappel sur le fait que c’est moi qui ait “fauté” . J’apprends du coup que ce soir, il dort seul. Du coup on discute pas mal, et on fait un peu le point. 

Je lui demande comment ça se passe avec Lydia, il me dit que c’est assez compliqué ( moment de joie égoïste) et que nos amis lui manquent ( et moi un peu aussi ). Je retrouve mon Arnaud et on discute comme si le break n’avait pas lieu et finalement je retourne sur son histoire avec Adeline. Je peux être obstinée quand je veux. J’avais essayé de savoir plusieurs fois, à chaque fois je me suis faite remballée avec une râlerie, type “ 3 fois rien, des jeux de gamins” 

Finalement, j’ai eu tous les détails avec la promesse de ne jamais en parler. Elle l’a branlé un tas de fois, il a joui sur elle, il lui a caressé et léché les seins. Leurs parents sont presque voisins. Toujours le même rituel, petite balade dans les bois, il passait la main sous le t-shirt et jouait avec ses seins, elle le branlait. Elle l’a une fois branlé dans le bus, au cinéma. 

Ils se sont embrassés une fois selon lui et ça leur a pas plu du tout, c’est comme ça qu’ils ont su qu’il n’y avait pas le moindre sentiment. 

Rassurée sur l’image que j’avais de leur relation. Stupéfaite de la version light type “petits bisous d’ado” qu’ils me sortent depuis toujours. C’est là que je percute que la première qui a fait jouir mon mec, c’est sa meilleure amie, pas moi. On discute de tout et de rien, il ne me pose pas la moindre question directe sur Maxime, mais quand je lui ai placé que dormir seule toutes les nuits était un peu étrange, il semblait un peu rassuré. 

Mode salope activé ! 

Hier, j’avais envoyé un message à Adrien (l’ex d’Adeline donc) , en mode “salut quoi de neuf” ? J’ai eu une réponse super chaleureuse en demandant de mes nouvelles, je fais  très très court en lui disant que la veille on avait reparlé un peu de lui avec Adeline et que du coup j’avais envie de savoir ce qu’il devenait. Il est célibataire ou rien de vraiment sérieux      ( j’ai du mal à saisir la nuance entre les deux), il est agent de sécurité pour une société pharmaceutique, je pense. On a un peu papoté de tout et de rien. 

Après avoir raccroché avec Arnaud, je prends ma douche, file au lit, puis… allez savoir pourquoi le mode salope s’est activé ! Peut-être pas pour les bonnes raisons mais je m’en fiche. Adrien me parle de son déménagement compliqué et là je viens changer brusquement de sujet, en lui disant… Tiens il parait que tu es chaud au lit ? Le fait d’écrire ça et de relire mon message m’a donné un frisson des tempes jusqu’au bout de mes orteils.

Là plusieurs pensées confuses se bousculent, un peu comme des phrases que j’ai reçues dans des conversations intas… Lâche toi ! Pensée malsaine envers Adeline qui serait malade de savoir ce que je suis en train de faire. Adrien, j’ai envie de le chauffer comme jamais. 

Only registered users can comment.

  1. La pudeur, tu as mis le doigts dessus, moi le premier je n’ose jamais parlé de moi…
    Peut etre, un jour…

    Merci pour ces lectures, un récit si personnel et à la fois tellement universel! Encore bravo.

  2. Là j’aurais voulu pouvoir vous offrir mes bras pour vous consoler et vous protéger…
    Tout ce que je peux malheureusement faire c’est de vous conseiller de faire attention et prendre soin de vous…

  3. Je suis fier de toi! tu as osé.
    Tu as aussi compris que toutes personne a un univers sexuelle caché.
    La superbe bombe qui se fait larguer et branle mdr même pas suce mais branle.
    Peur de ce découvrir salope si elle y met la bouche peut être bref…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *