Mes Expériences Sensuelles

Dernier épisode du porno club

dernier-episode-du-porn-club

J’arrive au dernier opus de ma sortie de novembre au club avec Chacha, probablement le moins important pour moi, car niveau émotions, c’est les moments avec Tic et Tac que je retiens le plus aujourd’hui. Après le massage tantrique, le dérapage sexuel avec Cha, Tic et Tac, je vous ai quitté sur ma grande illusion, ou, jusqu’à leur vestiaire, j’ai cru que j’allais me faire prendre par des deux compères, mais vous me connaissez, je suis la reine des désillusions. Depuis, je discute parfois avec Tic par message, de temps en temps, il n’est pas exclu de nous revoir en club avec Cha et Tic pour un “massage spécial cousines” ! 

Comme vous l’avez un peu deviné au vu du titre, le gentil club libertin de la journée et de l’après-midi, s’est transformé en porno club tard le soir. 

Après le départ de Tic et Tac, je retrouve Cha au rez de chaussée, à mi chemin entre la moue et le tirage de gueule. Pimpée de ouf, elle s’est remise en sous-vêtements et porte-jarretelles, elle s’est remis un trait de crayon sur les yeux. En la cherchant je m’étais posée la question de savoir si notre virée prenait fin ou bien si on allait prolonger un peu. A la seconde ou j’ai vu Cha, j’avais compris. J’étais toujours en peignoir, la flemme de me remettre en sous-vêtements.

Le super beau mec était parti 

Cha avait mis la main sur le mec qu’on avait repéré et qui était venu avec un couple, il avait passé l’après-midi avec eux. Si je devais faire un truc ce jour-là, dans ma tête, c’était avec lui. Quand le couple est parti, il était visiblement resté un peu pour boire un verre, et Cha s’était arrangée pour qu’il engage la conversation, plaçant que j’avais craqué sur lui. 

Bref, Cha me raconte un peu leur discussion, le mec était littéralement vidé, la nana du couple est une vraie nympho, ils se voient assez rarement, mais ils baisent jusqu’au moment ou il n’arrive plus à bander. Puis ils se disent au revoir jusqu’au prochain message ou l’homme du couple lui demande s’il est disponible. 

Cha a tenté de l’allumer au max pour l’amener vers le Jacuzzi, mais il est finalement parti, en laissant sont whatsapp. 

Spoiler Alert, nous l’avons contacté le soir même et Cha l’a vu la semaine dernière… J’en parlerai dans un autre article. 

Deux heures à errer…

Cha ne voulait pas retourner dans le Jacuzzi, elle venait de remettre tout son attirail,sous vêtements, bas, porte-jarretelles. Et quand on a les jambes encore humides, c’est une galère sans nom de renfiler des bas. 

Comme elle était en semi-tirage-de gueule, je n’ai pas insisté. Puis elle ne voulait pas avoir la peau flétrie et sentir le chlore, c’est pas idéal pour pécho. 

On est au bar, on boit un verre depuis 10 petites minutes, avant que je ne commence à lui raconter ce qu’elle a manqué avec Tic et Tac. Là elle me dit “ bon tu te mets en mode pute et on monte? “ Je lui ai proposé d’aller mater à l’étage et de lui raconter mes aventures. Avant de mettre à nouveau mes sous-vetements, je savais que je devais reprendre une douche, puis attendre d’être toute sèche avant de me repasser l’eye liner une fois le visage sec. Je suis restée en peignoir. Dans les alcôves, rien. Personne qui baise, des mecs dans les couloirs, qui comme nous allaient mater d’alcôve en alcôve espérant trouver du croustillant. L’avantage d’être deux nanas, c’est la possibilité de s’enfermer dans les endroits réservés  aux couples, et on s’est posées. J’ai raconté mes dernières aventures. Cha m’a dit qu’on allait revoir Tic et Tac le soir, et que c’était pas perdu. Perso, j’avais pas envie de me retrouver avec leurs épouses. Endosser le rôle de la jeunette qui veut se faire sauter par le mari dans le dos de la femme, non merci. J’ai dit que j’avais le numéro de TAC, et Cha a lancé son “ c’est trop génial” . 

On est restées sans doute plus d’une heure à parler de tout et de rien, on était juste bien, comme dans un cocon, pas une fois je suis allée voir mes messages sur mon téléphone, et j’avoue que me déconnecter du monde est bon ! 

Quand nous avons quitté l’alcôve, il y avait beaucoup plus de monde, et le nombre d’hommes avait sérieusement augmenté, il y avait 3 couples en tout, mais ils semblaient assez isolés. Ma première pensée a été “ vite qu’ils aillent dans un petit coin se faire plaisir”. Etre voyeuse comme je le suis a un petit côté malsain auquel je n’arrive pas à résister. 

J’avais repéré un joli couple, le mec, hyper canon, la nana avec des rondeurs, mais un visage très beau. J’avais envie d’aller leur dire bonjour, mais bon, je n’ai pas le courage de faire ce genre de choses. On est descendues au bar enchainer deux verres, on se demandait si on allait se faire aborder mais non. Des mecs venaient s’asseoir pas trop loin, la serviette autour de la taille, mais tous semblaient encore plus coincés que nous. De temps en temps je lâchais Cha, le temps de vite passer voir à l’étage s’il y avait du croustillant. 

En mode “ on s’en fou on est ici pour s’éclater”

Il y a de plus en plus de monde, et on se ballade assez facilement, les regards se portent beaucoup sur Cha qui est en mode bombe atomique, je suis toujours emmitouflée dans mon peignoir. Après un très long moment passé dans le club, on se sent hyper à l’aise, il y a de plus en plus d’hommes éparpillés un peu partout, on se balade comme au marché “prêtes à faire nos courses”. Beaucoup de regards, beaucoup de sourires échangés. on “croise” plusieurs fois deux mecs qui semblent être potes, c’est le plan presque idéal. Cha flashe sur le plus grand des deux, que je trouve aussi assez sympa, mais assez petit. 

A ce stade, le plus simple est de trouver 2 copains, et puis hop chacun le sien, mais entre la théorie et la pratique… Vous connaissez hein ;). Je lui dis que si elle veut, elle peut aller s’amuser pendant que j’attends, je veux bien même papoter avec l’autre pendant qu’elle s’envoie en l’air. Mais bon, on avait dit qu’on restait ensemble… On reste ensemble. 

Je voulais bien aussi la mater en train de se faire prendre par les deux ( j’ai le sens du sacrifice ). En sachant que Cha n’a jamais fait de plan avec 2 mecs, j’aurais adoré être spectatrice de sa première fois. 

Trop de choix, et il n’est pas possible de tout avoir

Le plan des deux copains est assez compliqué, et ils sont en train de discuter avec deux autres mecs à une table. On regarde les mecs seuls. Finalement c’est le plus simple. 

En théorie toujours, nous avons des goûts vachement différents en termes de critères. Moi je suis plus à regarder l’expression du visage, et même si les grands bruns, ont plus tendance à attirer mon regard, ce n’est pas forcément un critère bien défini. Cha aime les mecs bien proportionnés, assez sculptés. On craque rarement sur les mêmes mecs. Ca arrivait plus souvent quand on avait 14-15 ans, mais bon c’est d’autres histoires. 

On ne se fait pas vraiment aborder, donc on bouge un peu partout. Le jacuzzi s’est assez bien rempli, et je parle à Cha du couple que j’avais repéré plus tôt. Le mec était vraiment mon style, et … Cha a dit” moi je me taperais bien sa nana” BINGO ! 

Cha a fini par se dire qu’elle allait repasser par le vestiaire, retirer son attirail et remettre son peignoir pour aller rejoindre le couple dans le jacuzzi. 

Dans le vestiaire, on a monté une stratégie pour aller leur dire bonjour, avec des approches toutes aussi foireuses les unes que les autres, y compris le célèbre… “ on s’est déjà croisé ici non?” On se demandait si on devait aller s’assoir, moi à côté de lui et Cha à côté de la nana, mais ça fait fort direct. Notre plan a été interrompu par l’arrivée de deux nanas qui venaient se changer. Un petit bonjour rapide échangé, puis on se dirige vers l’étage. 

On passe vite faire un tour dans les alcôves, désespérément exemptes de couples qui baisent. Direction vers le Jacuzzi, qui est heureusement très grand, il y a bcp de monde. 

Le couple qu’on visait était tout au bout dans le coin, l’un à côté de l’autre, ils ne se parlaient pas, ils semblaient profiter des remous. 

Cha va s’assoir, près de la nana, moi près de Cha, on regarde un autre couple entouré de 3 hommes, ça rigole pas mal, ils sont en pleine discussion, deux autres couples étaient ensemble et discutaient, tout ça sous le regard de quelques hommes seuls un peu éparpillés partout. 

Cha, dans toute son excellence ! 

Après quelques minutes de silence, j’entends Charlotte dire, désolée, la nana d’à côté répond non, c’est moi, désolée… Contact fortuit sous l’eau, puis de temps à autre, un morceau de phrase, un sourire, j’étais trop loin pour entendre. 

Puis Cha a engagé un peu plus la conversation avec la nana, et c’était parti !

Cha me présente après que la nana ait demandé si nous étions en couple. Cha dit que nous sommes amies, et que nous avons découvert ce genre de lieu ensemble. Ils se présentent Jack et Lily. Soit c’était des diminutifs, soit des pseudos, dans tous les cas, la conversation était engagée grâce à Cha. Après coup, j’ai oublié de reparler de la présentation à Cha… Une fois on est cousines, une fois on est amies? Faudrait savoir hein ^^

Parler à 4 comme ça n’était pas simple, Jack m’invite à venir près de lui, à cause du bruit des bulles et des discussions, il faut vraiment avoir l’oreille fine. 

Après des présentations un peu plus poussées, Cha demande donc s’ils sont libertins, réponse positive. Lily a 31, bien qu’elle semblait plus jeune, Jack 34. Ils ne sont pas vraiment des habitués du club, ils viennent 3 à 4 fois par an. Cha a raconté sa première sortie, et en a profité pour placer que sa première expérience s’est faite avec un couple, en faisant bien rire tout le monde en expliquant l’histoire du gardien de la porte… Qui, visiblement est reparti chez lui avec le string de Charlotte! 

Le contact passe super bien, les deux sont super chouettes, ils ont une activité commerciale ensemble, et s’entendent super bien. 

Les histoires des autres, c’est finalement le plus passionnant 

Comment est arrivé le libertinage dans leur couple ? Ils se sont connus 7 ans auparavant, elle avait eu déjà pas mal d’histoires et lui venait de rompre après une très longue relation. Ils sont restés amants pendant 2 ans avant de vivre ensemble. C’est en voyant une émission sur le libertinage que l’idée a fait son chemin. Lui en avait parlé, elle n’était pas très chaude. Puis elle est revenue vers lui, et c’est lui qui n’était plus vraiment chaud. Puis un soir, le sujet est revenu en parlant de bisexualité. Lui se disait qu’il aurait peut-être aimé essayer de toucher un homme un jour. Lily, elle avait envie d’essayer avec une nana un jour, mais, elle était assez jalouse, et donc mettre des limites était compliqué. 

Ils se sont inscrits sur un site libertin, et après des dizaines de désillusions, ils ont décidé de rencontrer un couple, tous les 2 bis, très expérimentés. 

Ils avaient établi des envies et limites pour la rencontre, et finalement celles-ci n’ont pas été respectées par l’autre couple, lui en a gardé une mauvaise impression, et elle a retenu la dispute qu’il y avait eu en rentrant chez eux en voiture. En gros le couple avait sauté sur Lily de façon assez sauvage, et bien qu’elle ait pris son pied physiquement, le couple a eu l’impression d’avoir été un peu manipulé. Ensuite, ils se sont dit qu’aller en club était plus simple pour rencontrer, car aller chez des personnes impliquait une sorte d’obligation de faire quelque chose. Le couple annonçait 35 ans sur leur profil, et ils en avaient au moins 10 de plus que sur leurs photos. Et quelques mois plus tard, ils se lançaient dans leur première visite dans le sauna libertin. Avec le temps, ils ont pris de l’assurance avec leurs envies et limites, apprendre à dire non, est une base du libertinage. 

Leurs expériences libertines

La plupart des rencontres se font avec des couples, ils annoncent être côte à cotistes ( c’est à dire qu’ils acceptent de faire l’amour à côté d’un autre couple sans contact) mais si la nana plait, c’est déjà arrivé qu’il y ait des bisous et des caresses entre filles. Annoncer le fait de ne faire que du côte à côte, avec d’autres couples qui sont un peu plus ouverts dans leur sexualité leur permet de poser une limite, mais de l’étendre s’ils le sentent. Je ferai un article plus complet sur la pratique, car on en a parlé beaucoup, et j’ai abordé le sujet avec d’autres personnes également. Leur kif, serait de rencontrer une femme seule, lesbienne, ou bi pour un trio dont les deux femmes seraient au centre de l’activité. Et pour équilibrer, un homme bi pour que Jack puisse tester aussi des choses. A ce moment là dans ma tête, notre plan à Cha et moi était un peu mort. Je saurai un peu plus tard, que sous l’eau, Cha et Lily s’étaient frolées la main plusieurs fois. Le moment était agréable, le jeu de séduction était présent alors que leurs limites étaient posées. Lily m’a dit que Jack craquait plus sur les grandes brunes avec des jambes interminables, comme moi, il adorait les gros seins. Mais qu’il devait se contenter d’une petite nana un peu potelée. Lui la taquinait en disant que son style c’était les petits roux timides, l’ambiance était bonne, et sans pouvoir expliquer pourquoi, il régnait une ambiance très sensuelle ! Lily m’a dit qu’elle adorait ma poitrine et la forme de mes seins. Cha lui dit la moue un peu boudeuse qu’elle était aussi super sexy. 

TIC, TAC, leurs épouses

Entretemps, deux couples sont entrés dans le Jacuzzi, et nous avons reconnu deux nanas du vestiaire. Tic, Tac et leurs épouses. Je ne savais plus où me mettre, j’avais peur qu’ils viennent vers nous présenter leurs femmes, surtout pas celle de Tic, qui avait l’air le plus sévère. Mais Tac a compris ( il m’a expliqué plus tard par message ) qu’on n’avait pas forcément envie d’être présentées à leurs femmes. D’ailleurs on les verra un peu plus tard en train de masser un homme qui semblait être au paradis. La femme de Tac a un corps vraiment magnifique, super sportif, fin, elle est un peu plus grande que lui, et en impose vraiment! On a vu aussi les deux couples qui discutaient ensemble se rendre dans les coins câlins, suivis de quelques hommes seuls en retrait. Les choses bougeaient un peu. J’avais envie d’aller mater les cochonneries dans les alcôves. Au moment où j’écris ces lignes, je me rends compte de mon instabilité dans ce genre de moment. La peur de manquer quelque chose de croustillant, est quelque chose d’important, un peu comme si j’avais envie de rentabiliser mon temps. Je parle pas mal avec Jack, qui avait déduit qu’on des était amies couchant ensemble. J’ai dit que je n’étais pas bi, qu’on était amies, mais aussi cousines. J’ai adoré discuter avec lui, et j’essayais de trouver une position, bien cambrée. Hors de l’eau mes seins pointaient, il regardait de temps en temps, avec Lily qui regardait parfois dans notre direction, très souriante. Cha était plongée dans la discussion avec Lily. Je regardais parfois du côté de Tic et Tac, les deux amis parlaient ensemble, leurs nana s’étaient décalées et discutaient ensemble.

Cha et Lily se sont échangés quelques messages à l’oreille. Cha me propose de repasser par les vestiaires pour nous changer, je ne comprends pas vraiment, je regarde Jack, qui me dit “ on se recroisera plus tard” 

La complexité de contenter tout le monde

En passant devant Tic et Tac, je fais semblant de rien, les deux sourient, les épouses sont plongées dans leur discussion, en sortant de l’eau, je vois les regards qui matent nos culs. Je me sens assez frustrée, j’étais assez bien dans cette conversation, j’avais encore gardé espoir de jeux à 4, Chac avec la nana, moi avec Jack, mais au vu de ce qu’ils avaient dit, je rêvais encore éveillée. On prend vite une petite douche, je demande à Cha ce qui se passe, elle me dit “t’inquiète, je vais t’expliquer”

Avant de descendre dans les vestiaires ( et du coup demander une autre serviette ), j’avais envie d’aller voir dans les alcôves ce qui se passait. Les deux couples et les hommes seuls étaient entrés. Parfois je voyais un homme seul entrer, parfois un autre sortir.

En descendant vers les vestiaires, Cha me dit un peu dégoutée que la nana et elle se plaisent mais qu’à 4, ça ne va pas le faire. Bon, ok j’avais compris. Ensuite, discussions compliquées avec Cha pleines de malentendus, mais en gros la proposition était de discuter à 4 loin du bruit, Lily avait envie de faire plus connaissance avec Cha … Pour une “prochaine rencontre” 

En résumé, Cha plaît à Lily, et inversement, mais je suis là, et Lily a dit que ça ne serait pas cool de me laisser de côté, et au niveau de leur couple, ils ne sont pas prêts à passer un moment avec eux autres nanas. Après un bref moment de colère ( sans comprendre pourquoi) je me dis que c’est normal. Entre mes envies sur un moment X et les possibilités réelles, il existe tellement d’impossibilités… 

Sur le moment, j’avais envie de me rhabiller et de partir, sachant que j’allais garder une mauvaise impression comme notre précédente sortie avec Cha. J’ai ressenti une sorte d’injustice du fait de sortir avec Cha et de voir, que pour elle, les “possibles” étaient plus nombreux. Charlotte me dit “ je suis désolée, si tu veux partir, on y va” c’est pas grave. 

C’est un boudant que j’ai remis mon string et soutif. Charlotte a remis tous ses équipements, et tentait de me rassurer sur le cours de la soirée, me demandant si j’avais eu un flash sur l’un ou l’autre mec, et que finalement on pouvait s’en croquer un à deux.

On va dans le coin bar, je garde mon peignoir au-dessus de mes sous-vêtements, j’avais en tête d’aller visiter les alcôves. Et je ne me voyais pas débarquer en string et soutif, ça faisait sans doute un peu trop salope. On s’installe à “notre endroit habituel” il est 22 heures, le temps a passé à une vitesse folle, petit vin blanc pour compenser les émotions, je suis bien, mais je ne me projette plus. Jack et Lily arrivent un bon moment plus tard. Lily avait un tanga et un dessus noir un peu transparent mais classe. Jack était en caleçon noir et polo blanc. Ils viennent directement vers nous, Jack demande s’ils peuvent s’incruster, je réponds avec une voix enjouée qui m’a surprise moi-même, oui bien sûr ! Lily s’est directement collée à Cha, Jack est venu près de moi, en disant “ on vous croyait perdues” 

La conversation reprend, comme si elle ne s’était pas arrêtée, comme s’il s’était passé quelques minutes. Lily fait carrément du rentre dedans à Cha, qui semble surprise. Elle lui passe le doigt sur le haut de ses seins, en disant qu’elle adore sa lingerie, la prend par la taille… De là où je suis, je me doute qu’il y a des petites caresses de la part de Lily, Cha me regarde, l’air de dire “ je ne comprends plus rien”. La conversation dévie rapidement sur le sexe, Lily me  pose aussi des questions. J’essayais de prendre du recul au niveau de la conversation, je crevais d’envie d’aller me balader en haut et j’avais ( sans vraiment m’en rendre compte) accepté l’idée que Cha passe le reste de la soirée avec eux. 

Lily me demande si ne n’ai jamais eu d’attirance pour les femmes, je lui réponds que non, que je suis hétéro. Jack me demande “ et vous deux, vous n’avez jamais eu de contact” ? Je réponds très à l’aise que nous deux c’est particulier. Lily me regarde avec un grand sourire, et me dit, “pas bi, mais pas fermée donc”. Cha répond qu’avec un charmant petit couple, on devient relativement ouvertes. Petit rire général, Lily demande s’ils sont un charmant petit couple. Cha répond, en lui donnant un léger bisou sur la joue “ oui!” 

La température monte de plusieurs degrés

Lily dit “ on fait comment “ ? Cha répond “comment quoi ? “ Lily dit qu’on peut monter, prendre un espace, et continuer à discuter. Cha dit “ oui ok, pourquoi pas, elle demande mon avis” je réponds pourquoi pas, je vous rejoindrai. Cha me regarde avec un air insistant, Lily me dit chaleureusement, que je suis la bienvenue aussi. Jack dit, que c’est sans pression, et qu’on peut juste discuter, qu’il n’y a aucune obligation. Lily pose la main sur son caleçon et lui répond “ toi dans l’état où tu es, tu ne vas pas faire que discuter” gros rires

A cet instant, j’ai vraiment hésité, en me disant que finalement, Lily et Jack pouvaient peut-être faire une exception avec nous, mais tout était embrouillé dans ma tête et finalement, j’avais tellement peur de me prendre un rateau et de rentrer frustrée comme la fois précédente que tout était confu dans ma tête. Je n’aurais pas dû reprendre un second verre de vin blanc, j’étais un peu trop à me laisser porter par les choses, et j’avoue que j’avais chaud. Lily insiste pour que je les suive, Cha tente de me prendre par la main, mais je dis que je vais les rejoindre plus tard, que j’ai un coup de fil à passer, que je devais aller faire un tour aux toilettes. Bref, j’avais besoin de gagner du temps pour retrouver un peu mes esprits. 

Le temps de passer aux toilettes, de déposer mon peignoir dans mon casier, de sortir en sous-vêtements, et une fois dans les escaliers, revenir prendre mon peignoir dans le casier et le remettre pour aller à l’étage. 

Du sexe, de la baise, des cris, des sexes tendus…

Je suis allée directement vers la porte qui ouvre dans le couloir qui mène aux alcôves, sans oser regarder vers le jacuzzi, de peur de voir des jugements dans les regards. 

Une fois la porte franchie, changement d’ambiance radical. Comme ci je découvrais les lieux pour la première fois. Première alcôve  à droite, celle-là même ou bien plus tôt dans la journée, je découvrais le massage Tantrique. Cha était dans un coin assise, Jack allongé au milieu, sur le côté et Lily. La porte était fermée, mais une petite ouverture prévue pour les voyeurs permettait de voir un peu. 

J’ai senti plusieurs regards se tourner vers moi, mais comme j’avais arpenté cette allée un grand nombre de fois aujourd’hui, je me sentais à l’aise. A voir les hommes qui penchaient la tête et le mini attroupement, à l’endroit ou entendait des gémissements étouffés, j’espérais trouver plusieurs alvéoles remplies. Deux hommes, la serviette sur l’épaule, se masturbaient sans gêne en regardant les 4 personnes se mélanger. Il faisait fort obscur, j’avais imaginé que les deux couples avaient été rejoints par des hommes seuls, mais après quelques secondes, j’ai compris que non. Par contre, l’endroit, bien ouvert, permettait vraiment de bien voir dans les détails, un des hommes était assis sur le matelas et regardait, la main à l’intérieur de sa serviette. 4 mateurs et un autre homme seul, qui revenait d’une autre pièce. Je suis allée jusqu’au bout afin de voir s’il y avait d’autres choses croustillantes à voir, deux hommes regardaient deux femmes masser un homme. Il m’a fallu quelques secondes pour percuter. Les femmes de Tic et Tac, alors que les autres alcôves étaient sans activités. 

Le mec était nu, sur le ventre, et les deux nanas faisaient de longs mouvements lents mais parfaitement coordonnées. Elles étaient toutes les deux nues. 

Je reviens près de l’attroupement, essayant de me trouver un point de vue. J’entendais des bruits de succion, des gémissements, les nanas étaient bien bi, sans le moindre doute. Une des deux avait gardé son soutien, et on voyait un peu partout des morceaux de vêtements, un grand lit de serviettes étalées servait de terrain de jeu.
Je n’ai pas eu besoin de vraiment me faufiler, les mecs m’ont laissé la plus belle vue, ou je pouvais poser mon épaule contre un mur. C’est un peu comme si je rentrais dans une meute et que j’étais acceptée par elle. Une meute de voyeurs. 

Une main, puis deux…devant le spectacle…

Persuadée que je pourrais récupérer “ ma place “ aux premières loges, je me suis permise un aller retour jusqu’au début du couloir pour voir si les choses avaient évolué entre les 3. Seule Lily avait bougé, et Jack lui caressait juste la jambe, ils semblaient en grande discussion. Je me suis dit que j’avais le temps d’aller voir la fin du spectacle et les rejoindre par la suite, espérant que je serais toujours la bienvenue. 

Comme je le présentais, je retourne à ma position, ça bougeait. Au passage, j’ai pris le temps de regarder vite fait les deux mecs avec leur sexes dur en main, ça m’a donné un sérieux coup de chaud. L’une des nanas s’est mise à 4 pattes, l’un des deux derrière, l’autre couple, en missionnaire, je ne voyais pas les détails, mais les bruits et l’ambiance ont littéralement fait exploser ma libido, que malgré moi j’essayais de ne pas jauger. Une fois posée à nouveau contre le mur, j’ai défait la ceinture de mon peignoir, histoire d’avoir un peu d’air frais. j’avais surtout chaud dans le cou. Pour ça les cheveux longs, ce n’est pas l’idéal… Je contractais le vagin pour profiter des sensations que la vue de tout ça m’inspirait, et rapidement j’ai senti deux rapprochements. Derrière  moi, il y avait un grand black, les bras croisés, l’air fort sérieux. Le type mesurait au moins 1m95, il était un peu en recul, l’air très sérieux, les bras croisés. les deux qui se branlaient étaient près du mur côte à côte, ils devaient avoir la trentaine, un peu plus petits que moi, assez minces… adeptes de la salle de sport à  mon avis. Les mecs types pour Cha. Le 4 ème qui était assis sur le bord du matelas, la main sous la serviette, à moins d’un mètre du quatuor était le plus petit des 4. c’était le second black de la meute, impossible pour moi de mettre un âge ! C’était le plus petit. Le 5 eme dans le couloir ne faisait que passer de temps en temps en passant la tête, lui il m’a fait penser à un oiseau…Taille moyenne, plus blanc que moi, ( c’est dire ) il avait le regard fuyant, le type était vraiment zarbi…  C’est le mec à ma droite qui s’est rapproché, doucement, jusqu’à effleurer mon peignoir. Je regardais de temps en temps à droite, pour essayer de mater les mouvements de mains sur les sexes. Le mec plus à droite était concentré sur la scène et pas une fois, je ne l’avais vu regarder en ma direction. 

Il a fallu peu de temps pour sentir que le frôlement s’était transformé en un, puis deux passages du revers de la main gauche sur mon bras droit. Je n’ai pas paniqué du tout, à l’intérieur la petite Marine était un vrai volcan, à l’extérieur, j’étais super paisible et calme.

La main me touchait de plus en plus, je ne bougeais pas, le petit black me regardait souvent, avant de se concentrer sur le quatuor, j’imaginais qu’il attendait d’être invité, probablement que les autres aussi. L’idée de voir tous ces hommes au service des deux femmes m’a fortement excitée. Celui qui était un peu plus loin a penché la tête et a regardé vers moi, c’est là, qu’il s’est s’est un peu décalé du mur, son sexe était super raide, mais il ne se branlait pas comme mon voisin, il passait parfois sa main sur son sexe, un peu comme pour vérifier qu’il était prêt et retirait sa main. Mon voisin est devenu plus entreprenant, en essayant de faire glisser mon peignoir. Je me suis un peu décalée du mur pour le laisser faire. A vrai dire, ça m’arrangeait bien, j’avais vraiment chaud, rapidement je me suis retrouvée le peignoir à mes pieds, et j’ai senti un autre contact. C’était le zarbi, tout transpirant avec des yeux globuleux, là je ne sais pas ce qui m’a pris, j’ai eu un mouvement de recul, j’ai fait non de la tête. Il s’est excusé et a reculé de deux mètres. Mon cœur s’est mis à battre beaucoup plus…

Une longue descente vers le chemin de l’indécence…

Peu après j’ai senti une main se poser doucement sur mon épaule gauche, plus vers l’arrière, légèrement posée. Au vu de la taille et la couleur de la main, aucun doute sur le propriétaire de la main, puis une petite voix à l’oreille me demandant “ c’est ok” ? 

Le ton de la voix et la façon dont ça s’est passée, m’on fait dire dans un souffle “ c’est ok” le mouvement de la tête, lui était un peu plus affirmé. J’avais plus parlé pour moi même que pour répondre à la question qui venait de m’être posée. 

Je me suis donc dit… C’est comme ça que ça se passe donc? ok… j’ai cessé de réfléchir, hypnotisée par les coups de bassins d’un mec sur sa nana, et les petits couinements qui allaient avec. Puis soudain, je vois une nana en peignoir, avec un chignon, qui passe la tête, qui regarde les deux à ma droite et dit ! On n’ennuie pas les nouvelles hein ! Puis elle me regarde, elle me dit. S’il y en a un qui se comporte mal, tu viens au fond me le dire, et je m’en occupe ! Puis elle se retourne vers le géant derrière toi “ Je compte sur toi Didier” ! 

Le mec à ma droite qui me caressait le ventre a rapidement retiré sa main. Les 4 joueurs se sont interrompus une seconde, le temps que miss chignon demande s’ils n’avaient besoin de rien, puis est repartie dans le couloir vers la sortie le pas décidé. Scène complètement surréaliste. Je me retourne et dis “ Didier donc? “ Il me répond “ c’est le général, elle n’est pas méchante ! C’était donc la femme de Tic ! Il m’a fallu quelques secondes pour repasser cette scène dans ma tête. Didier me caressait l’épaule doucement, l’autre à ma droite s’était décollé de moi. Sans tourner la tête vers lui, ma main est allée à la recherche de son bras, et sur un simple contact, je voulais lui faire comprendre que j’étais ok pour qu’il continue ses explorations. Chose qu’il a faite en se tournant carrément vers moi. 

J’en ai profité pour me décaler un peu, me mettre sur le coin de mur pour être exposée un peu plus à Didier. Je me sentais rassurée de cette intervention qui a failli casser toute l’ambiance, visiblement, il y a des habitués, et le Didier en question en faisait partie. 

Cette sensation de sécurité m’a vraiment donné confiance en moi. Ma main droite est allée directement chercher le sexe du voisin qui venait de tâter la fermeté de mes seins. Le “ho putain” qu’il a discrètement lâché, m’ a encouragée à faire à sa place, les va et viens. 

Surprise, le mec bandait de façon étrange, son sexe était fort allongé, mais pas tendu… Rapidement, la situation a changé avant qu’il ne durcisse vraiment. Son copain à droite s’etait décollé du mur pour se rapprocher, je me doutais qu’il allait vouloir me caresser. J’étais ok. 

Merci Pornhub ! 

Mon cerveau avait déjà vécu ce genre de scène ( souvent dans les sites pornos), et machinalement, mes actes se sont enchaînés. Le son d’une des nanas qui venait de jouir brutalement avec un cuni avait précipité mes envies. J’ai passé la main sur l’endroit ou se trouvait le sexe de Didier, je tourne la tête et demande si c’est ok. Lui répond “super ok” . Il m’a fallu quelques secondes pour le prendre par le bras, le mettre à ma place, coller ma tête contre lui, défaire sa serviette et passer la main sur son membre. Presque en même temps, je faisais comprendre à mon complice à droite, de te rapprocher pour me caresser, faisant quelques aller-retours avec la main gauche sur son sexe. Le temps de me baisser une seconde histoire de mettre me peignoir en boule à mes pieds, j’avais déjà compris à quoi il servirait dans les minutes suivantes. 

Il m’est venu un coup d’audace… en caressant Didier, me demandant si j’arriverais à le faire durcir ( hé oui, je doute encore de moi) , j’ai fait quelque chose de Maxime adore! 

Maxime son truc, c’est lui lécher et mordiller les tétons, ça le fait partir direct ! J’avais essayé avec Adrien, ça ne lui a rien fait. Cha fait parfois ça aussi avec son plan cul, j’ai lu sur le web que certains adoraient. Bingo !! la réaction chez lui a été direct “ un ho oui” avec la main sur la tête… Je me relève un peu et lui demande s’il aime. Je ne me rappelle plus de la réponse, mais elle était positive. Mon voisin de droite qui était derrière moi, avait dégrafé mon soutif, et me massait les seins. Parfois il prenait ma main libre pour la mettre sur son sexe, je faisais quelques aller-retours, et je lui faisait un mouvement pour lui dire de continuer ce qu’il fait. Après 2 ou 3 minutes, Didier s’est mis à bander, j’étais super fière de moi, par contre la pensée de la taille avait commencé à m’obséder. J’ai rapidement compris que le mec était hors norme, et que je n’avais jamais touché une queue aussi épaisse et longue de ma vie. Même celle de Jonathan qui avait mis de longues minutes à rentrer, était loin de ce gabarit. Je me suis décollée un peu pour regarder, le truc faisait la distance entre mon nombril et le bas de mes seins. Je sentais mon voisin à l’arriere mettre son sexe dur contre moi, m’embrasser  le dos, son copain s’était entre temps rapproché, pour me toucher aussi. Je me suis rendu compte quand Didier m’a demandé “ c’est ok “ Un bref regard autour de moi a radicalement changé la situation, le copain du voisin me touchait le sein gauche, et bien que je l’avais vu approcher doucement, je ne m’attendais pas à ce qu’il me touche. Le petit black etait sur ma droite aussi, le sexe au garde à vous, un grand sourire aux lèvres. La seconde Marine a répondu c’est “ok” Pendant que la première se demandait où était passée Cha, j’avais besoin d’elle pour gérer 4 mecs. Je me suis projetée une seconde sur le matelas, en train de faire l’amour avec les 4. En même temps Didier, c’est vraiment pas possible, il est gentil, doux, mais son sexe ne rentrera jamais. En quelques secondes, mon string était à mes chevilles, j’ai dégagé mon pied pour ne pas être gênée. Il a fallu peu de temps pour sentir une main sur mon clito, et il a dû y avoir un accord implicite de ma part pour rapidement me retrouver les jambes écartées, pénétrées par des doigts inconnus. Les sensations arrivaient par décharges, Didier me tenait les cheveux, j’avais le front fort chaud, en un éclair, j’ai pris le chouchou que j’avais au poignet pour attacher mes cheveux en un temps record. Une seconde assez longue pour voir que le quatuor avait arrêté de jouer, et que les regards se portaient sur moi. Est ce que Charlotte va arriver? Je dois assurer. Mains sur moi, ma main gauche avait entre temps branlé un peu le sexe du “copain” de mon voisin, il bandait vachement dur, et son sexe était plutôt dans les standards. 14 cm comme Arnaud à mon avis! Lui allait pouvoir rentrer normalement en moi. Et le petit black que je voyais mieux aussi, sexe normal. Le nombre de pensées à la seconde qui affluent pendant ce genre de moment est dingue. Si j’avais vu la scène de l’extérieur, j’aurais été en pleine panique. Mais la sensation que je ressentais et le bruit mouillé que faisaient les doigts en entrant et sortant de mon sexe traduisaient clairement mon excitation. Machinalement, ma bouche s’est penchée vers le sexe de Didier, avant de passer des bouts de langue, découvrant  un grand super gonflé. Celui derrière moi avait sorti un préservatif et déchiré l’emballage, mes oreilles ont directement reconnu le bruit, le temps de me retourner, j’ai fait non de la tête, le message est passé tout de suite. J’avais compris que si je me faisais pénétrer maintenant, j’allais complètement perdre le contrôle de la suite. Aujourd’hui je ne comprends même pas comment j’ai pu avoir cette lucidité. Mais ce moment était pourtant un moment clé, je l’ai compris bien plus tard. Merci les dizaines d’heures de visionnage Pornub. 

Et finalement, rien ne se passe comme dans les films

A un moment, pour avoir plus de confort, je me mets à genoux, le peignoir en dessous de moi, mes sous-vêtements à côté,  4 queues à la hauteur de mon visage. Le copain de celui de droite, s’est baissé un moment pour me lécher les seins, et me doigter. Ça m’arrangeait de ne pas trop le sucer ou le branler, je n’avais pas envie qu’il soit trop excité par la suite. 

Un court moment, je me suis retrouvée avec le gland de Didier en bouche, le petit black dans ma main gauche et  mon ancien voisin dans la main droite. Hé bien, dans les films, ça a l’air simple, en vrai, ce n’est pas confortable du tout. J’étais super concentrée sur ce que je faisais, un autre mateur que je n’avais pas encore vu regardait un peu en retrait, l’idée était de faire éjaculer Didier , puis mon ancien voisin de droite, et ensuite m’isoler avec les deux autres, dans une pièce fermée. Celui que je me réservait pour la fin, même en faisant un peu n’importe quoi avec mon clito pas très accessible est arrivé à me faire jouir comme une dingue, et quand il s’est relevé, j’ai délaissé un peu tout le monde pour le sucer vigoureusement, une façon de le remercier, des 4 c’était vraiment mon préféré. 

Puis mon plan est tombé à l’eau quand j’ai senti le premier soubresaut, le temps de retirer ma bouche pour le laisser éjaculer sur moi. Il a repris son sexe en main pour se branler furieusement et maculer ma Joue, mon épaule,  mes seins, cuisse… Fin du jeu. Je me relève, regarde un peu l’état, il me demande mon prénom, je lui réponds de manière absente. Il me passe sa serviette pour que je puisse m’essuyer, ce que je fais, il me fait un petit smack sur la bouche, me dit merci et part. Je n’ai pas envie de m’arrêter, le matelas est libre,j’ai à peine fait attention aux deux couples qui quittaient la pièce. je demande à Didier à voix haute : Ok juste la fellation. Il répond :” super ok” 

Je prends mes sous-vêtements et mon peignoir, les amène près du matelas, avec Didier par la main. Ils étalent les serviettes, je demande à Didier de se coucher sur le dos, je me mets sur lui et me mets à le sucer comme dans un film porno. Du mieux que je peux, car j’arrive à prendre le gland en bouche et c’est tout… Je le branle furieusement, lui lèche les bourses pendant que mon ancien voisin et le petit black viennent timidement me toucher à nouveau, un bref regard aux deux fait office de consentement. Je suis à 4 pattes, j’écarte les cuisses, j’attends que l’un des deux me baise et que l’autre enchaîne, là je suis prête à me faire baiser comme dans un porno. Je mordille les tétons de Didier, en le branlant contre mes seins, il montre clairement qu’il aime, il me tient fermement la tête pendant que je le suce. Un des deux avait commencé à passer la langue sur mon sexe ouvert, puis timidement non anus, puis clairement de l’un à l’autre. L’autre me caressait en se branlant à côté de moi. L’un me caressait le clito qui se réveillait, l’autre mettait les doigts, l’entrée de mon anus était sollicitée. Double pénétration à venir. Ok, je suis prête. Ça fait quelques minutes que j’essaie de faire jouir Didier, afin de pouvoir me consacrer aux deux autres…Je commence à parler à Didier, en lui disant des choses pas racontables ici, j’étais en mode film porno, qui allait voir la nana se faire démonter comme une salope par deux inconnus en chaleur..

J’entends un râle puis sens des giclures sur mes fesses et mon dos. Mon ancien voisin venait de jouir sur moi. Dans un moment de quasi désespoir, je dis au petit black” tu peux venir” je branle Didier comme une dingue, j’ai mal à la mâchoire et j’ai le poignet qui fatigue. Le petit black se branle et éjacule lui aussi sur mes fesses. Là je me dis que c’est pas possible, qu’est ce que j’ai mal fait… Il faut croire que ça a fini d’achever Didier qui a explosé comme un volcan. De toute façon au vu des flux, je me suis dit que de toute façon, une fois que Didier avait joui sur moi, c’était la fin de la partie, j’ai vu les jets puissants rebondir sur mes seins jusqu’à son visage à lui. Je me suis écroulée, sur le dos, couverte du sperme de trois inconnus, en me demandant pourquoi tout a commencé si facilement et pourquoi ça finissait comme ça… sans me prendre sauvagement après m’être comportée comme la super salope des films de cul. Avec le recul, je suis persuadée que quand j’ai dit non, au mec qui ouvrait le préservatif a été perçu, comme un “non, pas de capote” et pas un “non, pas tout de suite. Mon ancien voisin me fait un bisou sur la bouche et prend congé, le petit black, croyez-le ou non, me tend son poing et me fait un check !!! Me disait que je suis une fille top. Reste Didier sur le dos, les bras écartés… et le seul truc que je dis, c’est “bon, je pense que c’est le moment de la douche. Didier, super prévenant m’offre sa serviette pour essuyer un maximum le sperme que j’ai sur moi, j’en ai partout. Je n’arrive pas à tout enlever, met mon peignoir et fonce vers la douche. Les deux autres y étaient déjà, on a un peu discuté dans une ambiance étrange. J’étais moralement épuisée, et un peu frustrée, bien que j’avais joui. 

Le “non” qui a suivi l’ouverture du préservatif, je le regrette… car c’est ça qui a fait que personne ne m’a pénétrée… J’ai à peine fait attention, aux regard sur moi pendant que Didier me savonnait sous la douche, le Boa entre les jambes…

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply
    R
    27 janvier 2022 at 12h00

    Tu as réussi à me frustrer moi même. Alors j’imagine pas ton état ! 😅

    • Reply
      MarineMC
      27 janvier 2022 at 12h03

      ha quelqu’un qui me comprend !

    • Reply
      Flav et cha
      27 janvier 2022 at 15h38

      Mais tellement !!! Je suis deg pour toi c’est dingue !! Xd

      • Reply
        MarineMC
        30 janvier 2022 at 19h27

        je suis dégoutée puissance 10 aussi :/

  • Reply
    Totopatator
    27 janvier 2022 at 22h07

    Frustrant d’accord mais un phantasme réalisé de plus 😉.

    • Reply
      MarineMC
      30 janvier 2022 at 19h28

      Je ne sais pas si c’était un fantasme, mais
      1. J’ai adoré
      2. j’ai appris

Leave a Reply