Mes Expériences Sensuelles

Fin d’après-midi et soirée libertine au sauna

fin-apres-midi-soiree-sauna-libertin

Initialement cet article avait été écrit en une partie, et c’est Charlotte qui m’avait dit avec sa délicatesse habituelle quelque chose dans le genre. C’est toujours bien écrit et détaillé mais là tu as fait de la merde. Finalement, j’ai décidé de réécrire l’article, en osant mettre plus de détails, et décrire mes ressentis les plus profonds, et finalement, j’aurai mis un mois pour tout écrire. La première partie explique la découverte de ce nouveau club, un peu ce que j’ai ressenti en y entrant, les premiers contacts. Ensuite dans le deuxième article, un “simple massage” qui s’est révélé être une découverte émotionnelle et sensuelle. Notre premier massage tantrique à Cha et moi. La troisième partie a été plus délicate à écrire pour moi, et c’est certainement l’article le plus mal écrit de mon blog. Je redoutais surtout la fin, voir si j’aurais été capable de l’écrire honnêtement. C’est mon premier orgasme procuré par une fille, et bon, pas n’importe quelle fille. Et donc j’ai écrit ce qui s’était physiquement passé pour moi, j’ai baclé ça en quelques lignes, alors qu’en réalité, sur ces quelques minutes ont été  à la fois rapides et interminables, je pourrais écrire plus d’un article sur cet évènement majeur. Ici se clôture le quatrième chapitre, le plus “dense” et sans doute le plus “pornographique” et je sens l’excitation monter rien qu’à me remémorer les évènements. Et quand j’écris une expérience érotique, mouillée comme je le suis actuellement, l’article est souvent bien écrit!. ( Difficile de faire pire que le précedent, me direz-vous)

Que font deux nanas mortes de faim dans un sauna libertin? 

Il y a plusieurs phases antagonistes pour en arriver là. La première c’est de se demander si on y va. Oser braver le côté interdit de la chose. Se mettre un genre de défi. Autant seule, je n’oserais pas y aller, même dans un état de manque extrême. Autant à deux, il est plus difficile que l’une des deux se dégonfle. Ensuite la phase “ bon on a dit qu’on y allait, on y va”. On se rase de près, maudissant la moindre rougeur ou irritation qui surviendrait. Se raser le sexe, une heure avant un club, est une mauvaise idée ! Puis la question des vêtements… Ou bien sûr ( maintenant je le sais ) tu ne mets pas la même tenue pour un club échangiste que pour un sauna. Re phase d’euphorie en voiture, ou l’imagination s’emballe ! On s’imagine se faire prendre chacun dans notre coin par des apollons, et rentrer à l’appart rassasiées pour plusieurs semaines. Arrive ensuite le “down” complet ou on se dit que le club est magnifique, mais qu’on risque de ne trouver personne. Petits moments d’espoirs vains. Puis un massage qui sera un “lot de consolation” qui finalement est une super découverte, avant de retomber dans un down complet, à deux doigts de prendre la route du retour. Voilà mes ascenseurs émotionnels, si on combine ça avec les hormones, c’est un cocktail explosif. C’est mon 3 ème club, et 3 schémas de fonctionnement identiques chez moi dont la peur principale est la frustration. 

Débrief après le “massage – baise “ avec Cha, Tic et Tac

Le mot Débrief n’est pas vraiment le plus approprié sans doute, c’est fort différent des débriefs que j’avais eu en fin de match de basket ( que ce soit en victoire ou en défaite) et pourtant c’est l’impression qu’il me reste aujourd’hui. Donc je reprends en résumé, Tic et Tac, deux mecs super sympas, bien plus que la quarantaine qui nous proposent un massage tantrique. Pas de proposition sexuelle, personnes très respectueuses, on y va. Charlotte fait déraper la séance, incontrôlable. Je décide de la suivre, dans un premier temps, plus pour ne pas la laisser tomber, puis je me laisse prendre au jeu. 4 c’est vraiment super compliqué, surtout avec des limites différentes… Je reprends le récit, juste après avoir séché mes larmes. On quitte l’alcôve, Cha est toute mimi avec moi, me demande si ça va. Je la prends dans mes bras, je la serre fort. Il parait que j’ai dit “ je t’aime fort connasse” , je me rappelais plus du “connasse” dit avec tendresse pour sauver la face. Passage sous la douche à 4, je cherchais du regard le beau mec qui accompagnait le couple. Il m’a vraiment tapé dans l’oeil. Le trio n’était pas là, par contre, il y avait beaucoup plus de monde, 2 autres couples, beaucoup plus d’hommes. 

Au moment où j’ai accroché le peignoir et déposé la serviette, je me suis sentie jugée, pas mal de regards vers nous. La peur du jugement, je pense que c’est mon talon d’Achille. Sous la douche avec ma cousine, deux mecs qui ont plus de deux fois notre âge, c’est quelque chose difficile à assumer pour moi. Même si la serviette a absorbé beaucoup, j’ai encore du sperme sur l’épaule, le cou et la joue. Le sexe de Tac est encore bien gonflé, rouge, on voit qu’il vient d’éjaculer… Je dois me battre contre un tas de pensées parasites.

J’ai vraiment honte de dire ça, et je n’ai plus du tout ce genre de penseé, mais ça faisait “deux adolescentes qui venaient de se faire baiser par deux vieux” Je ferai un article un jour sur ces pensées parasites, et auto-jugeantes, voire culpabilisantes. 

Tac dit que ce serait sympa de discuter un peu ensemble, avant de nous laisser aller passer notre temps avec des garçons plus jeunes. Cette phrase m’a interpellée, tant par la bienveillance avec laquelle elle a été dite, tant par la douceur de la voix. Cela relève quand même de la notion de différence d’âge, de leur part et venir confirmer un peu mes craintes quant à la perception que j’avais eue. Cha trouve l’eau trop froide, elle se rince rapidement et file dans le Jacuzzi rejoindre Tic. Tac me demande si je vais bien, avant d’aller lui aussi dans le Jacuzzi. Je fais un grand sourire et je dis oui super, ou juste oui, ou je ne sais plus du tout en fait. La pensée que j’ai eu à ce moment-là était d’espérer que “le beau mec” ne m’aie pas vue couverte de sperme, de peur de passer pour une salope…  

Toutes les explications et petite revue de ce moment étrange et improbable

Je rejoins Tic, Tac et Cha, et au moment de rentrer dans le Jacuzzi, je vois les regards de tout le monde sur moi. Là mon mood acarrément changé, je prends mon temps, me tourne de ¾, car je sais que c’est mon meilleur profil. La sortie de douche avec la différence de température ont rendu mes tétons super durs, mon piercing ressort bien, je sens mes seins durs comme du béton. Court moment où je suis fière de mes seins et me surprends moi-même de temps. 

Je ne sais pas si vous avez remarqué,les nanas, quand elles rentrent dans le bassin,  ( et j’ai fait la même chose avant, je m’en suis rendue compte) elles mettent les deux jambes puis se mettent direct dans l’eau accroupie pour aller se poser.

Même cha, qui n’est pas pudique du tout fait ça, c’est amusant. 

J’ai pris confiance en moi de ouf, les longues secondes où j’ai traversé le bassin pour venir m’asseoir entre Tic et Tac qui m’avaient laissé une place. Cha me tournait le dos, elle était face à Tic et Tac, posée sur ses genoux, j’imagine pour mieux discuter. Le bruit des remous de l’eau allait couvrir notre conversation. Cha riait à une blague de l’un des deux. Je me sentais incroyablement bien, alors que quelques minutes auparavant je n’étais pas bien du tout. Je me pose, Tic, me demande si ça va, Cha me prend le mollet en serrant deux fois, me fait un sourire… Toute la pression est retombée. Tac nous regarde Cha et moi et dit “ alors comment ça s’est passé pour vous les filles”? Cha et moi on se regarde, je ne regarde que Charlotte, qui finit par prendre la parole, je ne savais pas quoi dire. Cha dit que c’était trop génial, que le massage était vraiment super et qu’elle a tout adoré. Tac me demande “ et toi Marine, comment as- tu vécu ça”?  Du coup, j’ai regretté de ne pas avoir pris la parole en premier, que dire de plus que Cha? Puis j’ai dit, je ne sais plus avec quels mots que les moments étaient aussi agréables que inattendus, et au moment où je cherchais mes mots, Tic prend la parole. Il dit que pour eux, rien ne s’est passé comme prévu, il regarde Tac qui hoche de la tête. Puis à ce moment là, je me dis “meeeeeeeerde” 

Une autre vision totalement différente d’une même réalité !

En fait, Tic et Tac sont libertins. Logique me direz-vous, les libertins vont dans des saunas libertins. Sauf que Charlotte n’est pas du tout libertine. Elle se définit autrement. Moi même, j’ai dû mal à me définir comme libertine, mais plus sur le chemin du libertinage. 

Hé bien Tic et Tac sont libertins, mais avec des pratiques totalement différentes, j’y reviendrai plus tard. Tic dit que c’est la seconde fois depuis qu’ils massent, qu’ils le font avec deux femmes. La première fois datait de plusieurs années, et le massage avait été normal, c’était deux copines qui venaient se détendre après le divorce d’une des deux. 

Toutes les autres fois c’était très souvent la nana d’un couple. Le scénario est souvent le même. Ils rencontrent un couple, proposent un massage séparé. Pourquoi séparé? Ça permet à l’un et à l’autre de se laisser aller. Même si ce n’est pas un massage à finalité sexuelle, quasi tout le temps leurs femmes font jouir l’homme, pendant le massage. Parfois ça dérape sur une fellation, mais ça n’a jamais été bien plus loin. Principalement parce que les choses sont définies avant le massage. Comme avec nous. Les hommes qui se font masser sont plus enclins à assumer leur éjaculation. Si l’homme plait à l’une des deux femmes, l’éjaculation peut se faire sur le corps de celle qui aime ça ( la femme de Tac ) et les deux femmes se frolent, et te caressent sensuellement selon leurs envies du moment. 

Pour Tic et Tac, le “contrat” est le même. Sauf qu’il est déjà arrivé de très rares fois que ça dérape un peu. On a pas eu beaucoup de détails sur les types de dérapages. 

Il arrive qu’une femme, après un orgasme, qui n’est pas systématique, elle ait une envie sexuelle réelle ou tend vers une relation sexuelle pour “remercier” les masseurs sur le coup de l’émotion. Autant l’éjaculation chez l’homme met souvent fin au massage, que l’orgasme chez une femme qui se fait masser peut amener à des situations improbables. Comme ce que je venais de vivre.

Charlotte demande si parfois eux se font masser. C’est arrivé de temps en temps, il y a des libertins, même débutants qui ont commencé par des massages sensuels. Du coup, Charlotte se dit que ce n’est pas juste pour eux car ils n’ont que peu de retours.
Et c’est là que c’est vraiment intéressant. En fait, par soirée, ils font maximum deux massages, le plus souvent 1. C’est une question de temps, trouver le couple sur la même longueur d’ondes, créer une discussion, faire naître la confiance prend du temps. Comme le massage en lui-même. Et l’après, qui pour eux fait partie du “partage”. 

Et toute cette énergie accumulée, ils la rendent à leurs femmes respectives en fin de soirée. Parfois à 4 ou ils font du côte à côtisme ( j’ai enrichi mon vocabulaire ) ou parfois un peu de mélangisme, quand leurs femmes sont alignées sur les mêmes envies) 

Ils font ça en Alcôve fermée la plupart du temps, peuvent ouvrir la porte s’il y a peu de monde. En mettant une poubelle à l’entrée qui veut dire “ on regarde, mais on est pas invité à la fête”  Quand il viennent le dimanche par exemple, ils rentrent chez eux en fin d’après midi, et c’est la “fête” au lit comme ils disent. Tac prend la parole et demande à Charlotte comment elle a vécu le massage, elle raconte ses impressions bien différentes des miennes. Pour elle, le massage tantrique ne voulait pas dire grand chose, et elle était persuadée que c’était un massage “classique” mais une fois que Tic a retiré son soutien, l’excitation est montée en un seul coup. Et le massage “ intime” lui a donné des sensations, comme plein de minis orgasmes, et là elle s’est dit que “ c’était parti” De mon côté, j’ai expliqué que j’avais eu plein d’idées contradictoires, mais que j’avais fini par comprendre que le massage était sensuel et non érotique. Tac me dit “ tu as été choquée quand tu t’es réveillée et que tu as senti que j’étais nu ? “ J’ai bien menti en répondant “ non pas du tout” Tic m’a renvoyé un sourire rassurant, Tac qui rebondit sur mon mensonge en me demandant pourquoi alors ça avait dérapé….

Vous l’aurez compris, rien n’est jamais simple…

Déjà à deux, quand on ne se connait pas, le sexe n’est pas simplle, ou bien, pire quand on se connait un peu et qu’on ne sait pas comment vont se passer les choses pour une premiere fois ! A 4 c’est mille fois plus compliqué. Pourquoi ça a dérapé, la réponse officielle, c’est “ je ne sais pas” La vraie réponse était que Charlotte était bouillante, que je l’ai ressenti, que j’ai suivie. Juste suivi pour dire d’être avec elle, de regarder bien sûr, mais je me sentais un peu responsable d’elle. Parce que j ‘ai un an de plus et un peu plus d’expérience. Idée complètement fausse, car j’ai juste une sortie de plus qu’elle dans un endroit libertin. Puis Tic me regarde, et me dit après avoir regardé Cha “ et donc j’imagine que c’est la première fois que vous faites l’amour elle et toi ? “ 

Vous voyez ce que c’est un vieil ordinateur portable qu’on éteint de force et qui met des plombes à démarrer. C’était mon cerveau à ce moment-là. un bref coup d’œil à Cha, espérant qu’elle soit à l’aise pour répondre. Mais non, elle semblait gênée. Tic dit “ d’accord, vous n’êtes pas cousines, vous êtes soeurs”. Cha et moi, en même temps on dit qu’on est bien cousines, Tac rigole et dit que ce n’est pas un interrogatoire, qu’on est “entre nous” Moi qui précise qu’on est bien cousines. Tic qui réplique sans que je ne l’écoute vraiment, il s’excusait de sa maladresse. Tac qui rajoute dans un calme incroyable, en disant que la relation forte qu’on a entre nous est belle à voir, qu’importe ce qu’il y a dessus. 

Je réponds sans réfléchir “ sauf quand elle fait sa connasse” Cha qui réplique avec je ne sais plus quoi, mais on rigole, la pression retombe à zéro. Tac me demande comment était mon orgasme. Je réponds, il était étrange, super long et que c’était dur à expliquer. Puis Tac me dit, je parlais du deuxième. Re-panique ! Je réponds étrange aussi, Cha a les joues rouges, tout comme les miennes doivent l’être aussi. Tic dit à Tac “ Bon arrête de les embêter sinon tu rentres à pied” . Changement d’ambiance rapide, ou du moins pour moi qui perds un peu pied dans cette conversation. J’ai envie de dévier la conversation, puis je trouve la porte de sortie. Je leur demande comment ça avait été pour eux. Ils ont pris la parole en même temps, avant que Tac ne laisse Tic parler et finalement reparler ensemble.

C’est amusant de voir le lien qui les lie, et la complicité, elle me fait penser à celle que j’ai avec Charlotte. Souvent on n’a pas besoin de se parler pour savoir ce que l’autre pense. 

Tic dit “ pour nous ça a été fort surprenant, on ne s’y attendait pas, et honnêtement, on ne savait pas quoi faire” . Tac hoche la tête. Je me demande à quel moment ils ont eu le temps de discuter à deux. J’en profite pour dire d’un air faussement compatissant “ ba ouai, c’est encore Cha qui a foutu le bordel” Fou rire. Cha qui me répond “ il en faut bien une qui se décide” Échanges de piques. Tic et Tac sont souriants, jamais je n’ai vu des personnes avec cette ouverture d’esprit. Et Cha recentre la discussion, la bouche un peu tordue en demandant “ vous avez aimé” ? Tic reprend la parole, et dit, là je vais parler pour moi, ça fait pas mal d’années que je n’avais pas été tenté de la sorte, maintenant il va falloir que j’explique à mon épouse que j’ai éjaculé sur une jeunette. Tac lui dit en riant que soit elle va le féliciter, soit le tuer. Silence. Tic explique un peu plus les limites de son couple, en disant qu’elles sont très claires pour la pénétration, mais parfois un peu plus floues dans un cas imprévu comme celui-ci. Tic me regarde dans les yeux et me dit “Marine, tu n’imagines même pas le combat intérieur qu’il y a eu en moi pour ne pas te pénétrer”. J’ai compris sa capacité d’analyse dans le non verbal. J’étais flattée et rassurée. Il continue en disant qu’il y avait eu une guerre interne dans son cerveau pour ne pas enfiler un préservatif. Il a parlé de coup de couteau dans le contrat, qui sans doute faisait référence à une tromperie…

Cha dit, mais te faire toucher tu peux ou pas? Tic réponds que dans des circonstances plus claires, oui bien sûr, au même titre que sa femme s’es déjà laissée caresser par l’un ou l’autre beau mâle! Tac prend la parole, et dit à Tac, moi je n’ai pas tes capacités de réflexion, que j’envie depuis toujours. Gros rire. Cha lui demande, et ta femme tu vas lui dire? Tac lui répond que oui bien sûr, et elle va le féliciter d’avoir pris et donné du plaisir à une charmante demoiselle, mais qu’elle va le tuer s’il n’arrive pas à l’honorer le soir. Tic lui répond de ne pas s’inquiéter pour elle, au vu de la fréquentation de ce soir, elle ne rentrera pas indemne.

Puis dans le brouhaha, Tac me dit sérieusement, je suis désolé Marine, je n’ai plus 20 ans, et l’endurance de mes jeunes années, si j’avais pu, je me serais donné à toi, mais là je ne pouvais plus. Il me dit que j’ai une aura sexuelle extraordinaire, que je suis une eau dormante, puis il regarde Cha, et lui dit “ toi ne perds jamais ta spontanéité, elle est formidable” Devant tant de compliments, j’étais bouche bée, j’avais super mal compris la situation, pensant que je ne plaisais pas et que Cha avait attiré toute l’attention. Tac rajoute, “je n’ai pas le souvenir d’avoir eu un orgasme sur d’aussi jolis seins”. Tic dit qu’il confirme. Tac lui répond… “ Ta femme va te tuer, mais ca vallait le coup” 

Parler de sexe devrait toujours être aussi naturel

Tic demande si on a des questions, que c’est le moment, je réponds que non, et je suis vraiment impressionnée par leur faculté de dire les choses aussi facilement. Les deux viennent de me dire qu’ils ont adoré jouir sur mes seins aussi facilement que je commanderais une eau pétillante dans mon resto préféré. 

j’étais terriblement excitée, je ressentais presque encore mon dernier orgasme, les remous de l’eau qui touchaient mon sexe de faisait aussi de l’effet. 

Tac nous dit que tout le monde n’est pas aussi bienveillant et que même s’il faut s’écouter, il faut toujours faire les choses si on en a envie, mais qu’il est important de se fixer des limites, de se respecter. Cha pose une question hors contexte. “Et genre si une super nana vient vous caresser ici, c’est ok pour vous? “  Tic répond en souriant, tu en vois un qui dirait non ici? Puis il détourne son regard, me regarde, lève les yeux vers le couple et le beau mec qui passent devant nous et me dis “ Tu n’as qu’à claquer des doigts et tu l’as” Cha qui répond “ ha non il est pour moi. Il avait compris que j’étais attirée par ce garçon et du coup j’étais assez mal à l’aise. Tac répond “entre vous deux il n’a aucune chance” Gros rires de Tic et Tac. Puis l’un des deux dit “ allez vous amuser les filles, ne gâchez pas la fin de la journée avec deux vieux cochons. J’ai eu un moment de peine à ces mots, un peu comme si on allait les lâcher pour un mec plus jeune. Et même si c’était un peu ça… c’est pas ça du tout en fait. Cha dit qu’elle est morte de soif et qu’elle va descendre prendre un truc, elle se lève, me regarde avec une pointe d’interrogation, et dit “ à tout de suite”  Je ne reverrai Cha, que plus d’une demi heure plus tard. 

L’âge importe bien moins que la sensibilité d’un homme, et ici en l’occurrence… Deux. 

Tic me dit “ allez-vous amuser, nous on va prendre la voiture, aller chercher les femmes, et on se recroisera peut-etre ce soir” Tac répond “enfin moi oui, toi tu seras mort, et on écrira “ mort pour avoir honoré les plus beaux seins de la ville rose” J’éclate de rire, Tac aussi. J’avais envie de rester. En plus d’une demi-heure, j’ai appris tellement de choses. Les dizaines d’articles et de témoignages que j’avais pu lire ces dernières semaines ne pesaient rien face à une rencontre aussi riche. Je parle non seulement du massage tantrique, mais aussi de la qualité de l’échange avec eux. Pour moi ( et c’est mon fonctionnement) je suis plus à prendre mon temps lors d’une “relation intimiste” et puis clôturer sur un merci. 

J’étais excitée, j’avais encore envie de parler, mais je savais qu’ils allaient partir. Puis je regarde Tac, je lui dis j’ai adoré ! Il me demande “le massage” ? Je lui dis, non le second orgasme. 

Une discussion vaut parfois mieux qu’une longue psychothérapie

Tac me demande si c’est la première fois qu’on faisait l’amour avec Cha. Je n’aime pas le terme, mais je n’avais pas envie de jouer sur le vocabulaire. J’ai juste répondu oui. Tic me dit que ça ne sera pas la dernière fois, en mettant la main sur mon genoux genre pour me rassurer. Puis je dis juste c’est “ ma cousine”  Et puis les deux en même temps “ et alors ?” Silence.  Tic me dit que le plus important est de préserver notre amitié, et que ce n’est peut-être un passage étrange de notre vie, mais qu’il faut le vivre à fond. Tic retire sa main, comme s’il sentait qu’il avait mal agi, cette sensation m’a mise mal à l’aise, j’ai repris sa main pour le mettre en haut de ma cuisse, avec juste un regard qui voulait dire “ c’est ok” . Après avoir joué avec mes seins et éjaculé dessus, après l’avoir sucé avec Cha, la barrière de la permission pour moi n’avait pas vraiment de sens. 

Tac me dit, et tu sais, Charlotte, c’est pas sa première fois elle, crois-moi. Puis il dit, mais tu t’en doutes. Je lui réponds qu’en effet, elle est bi. Tic me dit qu’il y a une amitié profonde entre nous et qu’elle sera toujours là pour moi, que je dois me focaliser là-dessus. Puis blanc… Et il dit haa les cousines, il regarde Tac, qu’est ce que tu lui as mis à la tienne ! Tac regarde en l’air, et répond “ ha je ne vais pas m’en plaindre, par contre quand j’ai voulu en parler, elle a coupé les ponts” Tic lui répond, oui je me rappelle, tu pouvais la baiser mais pas lui demander pourquoi” Crise de fou rire. Je me sens bien. A ce moment là, je me dis que finalement des histoires entre cousins et cousines, du style “ touche pipi” semblaient courantes. Même Cha qui a branlé et sucé je ne sais combien de fois un de nos cousins mais a mis une limite au niveau de la pénétration. Elle ne l’a jamais laissé mettre les doigts non plus. Ça reste réprimable, mais  finalement je me dis qu’il y a pire dans la vie. Puis je demande “ et vous deux” sans que je puisse finir ma phrase. Tac répond “ c’est mort depuis longtemps, il n’a jamais voulu me sucer” Tic lui répond “ pas possible, ta queue me chatouillerait le palais. Tac lui répond “ et là ta femme te tue vraiment”. Rires. Je pose ma main sur celle de Tic, et la caresse de mon doigt. Sans avoir la moindre idée de ce que pourrait être le signal que je donnais. Sous l’eau, beaucoup de choses se passent parfois.. C’était finalement  sans importance car ils allaient partir. 

Pendant que Charlotte accrochait le beau mec…

Hé bien oui, petit spoil, Cha a mis la main sur le beau mec dans le couloir qui mène aux vestiaires, mais autre spoil, il partait. Et malgré le fait que cha lui ait dit que j’avais eu un sérieux crush, il est parti malgré tout…Après avoir bu un verre avec elle. 

Moi, après quelques minutes, je m’attendais à revoir Cha arriver. J’avais soif aussi, mais j’étais bien. J’étais encore excitée. Tic me dit de regarder un couple dans le coin et me dit que le mec, il est aux anges. Il avait la tête en arrière, et sa nana, la tête sur son épaule, tournait le dos à deux autres mecs qui s’étaient rapprochés centimètre par centimètre. Un troisième mec, était de l’autre côté et regardait. Je demande comme une idiote, elle le branle? Tic me dit, que c’est certain, et que si le mari était partageur, sa femme allait prendre cher. Mon regard s’est porté vers l’un des deux blacks qui mesurait sans doute pas loin de deux mètres. J’ai posé des questions sur les pratiques dans les endroits à eau. Il me disent que c’est interdit dans la plupart des clubs, mais qu’ici une certaine tolérance s’est installée, il me montre les bols à préservatifs posés aux 4 coins. Tac me dit qu’il ne les connait pas, mais qu’il y a deux possibilités selon lui. Soit ils se font peur, et vont aller s’enfermer à deux pour continuer en cachette. Soit, elle va choisir un des trois, et ils vont continuer les festivités dans une Alcôve. Tic dit qu’il est certain qu’ils vont aller finir dans les alcôves rien qu’à deux et que les 3 là seront remontés à la testostérone ! Tic dit, le grand à droite, ce serait le style d’Estelle non ? Tac répond, tout ce qui est entre 30 et 40 et bien bâti est le style d’Estelle ( la femme de Tac) Puis me demande, et toi , tu prendrais lequel des trois ? Je réponds que je prendrais le plus grand, s’il n’a pas le plus grand sexe. Tic dit, ha mon avis, vu le gabarit c’est pas une queue qu’il a c’est une arme. Je le verrai un peu plus d’une heure après cette conversation, mais là je ne spoile pas. Tic dit qu’une fois avec sa femme, il l’avaient fait dans le jaccuzi, et que la sensation était géniale! Il disait en riant, là j’ai pu la prendre sur moi comme il y a 20 ans ! Puis il dit, bon j’ai débandé à cause de la capote, mais c’était bien. Je demande pourquoi la capote… C’est obligatoire, même entre couples, question d’hygiène. Donc la nana devra s’arrêter avant que le gars n’éjacule. Regarder le couple a décuplé mon excitation. 

Un coup de chaud, une pointe d’audace, plus qu’une pointe donc ! 

En faisant semblant de mettre ma main sur les sexes de Tic et Tac, je dis “ ben zut alors” moi qui allait vous faire exploser avant de partir. La main droite a touché le sexe tendu de Tac, là je me suis excusée. Il a ri. Tic demande ce qui se passe, j’explique, puis il répond blasé ! Oui il bande tout le temps, faut s’y faire ! Tac répond, attends on a l’une des plus belles demoiselles du club contre nos cuisses et un spectacle à venir ! 

Coup de chaleur, je contractais mon vagin pour me donner des sensations, j’attendais que Cha revienne, j’avais envie que Tic et Tac gardent un bon souvenir de moi, et en même temps provoquer cha. Je remets mes mains sur Tic et Tac, l’air un peu joueuse, et dis donc” la règle c’est que j’arrête avant” ? Tac me regarde, et me demande si j’ai les deux mains remplies, je dis oui avec un air de petite fille qui s’est faite choper la main dans le paquet de bonbons. Je commence à  branler Tac de la main droite, j’enlève la main gauche du sexe de Tic, mais il prend ma main pour le mettre sur sa cuisse. J’imagine que c’était sa façon de dire “ ok” comme je l’avais fait pour lui. Là je me suis retrouvée prise à mon propre jeu, emportée par un élan que je n’ai pas compris. J’attendais Cha, que j’espérais à la fois exciter et impressionner par mon audace non contrôlée. Tic se penche en avant et regarde le mouvement de mon bras en train de masturber Tac. Il me dit à l’oreille… l’eau qui dort qui se transforme en torrent. Il me dit “serre un peu plus fort chez moi” Tac regarde Tic et dit “notre Marine est pleine de surprise, par contre si je jouis, je ne pourrai pas repartir une troisieme fois.. et Tic finit sa phrase et dit “ et là c’est ta femme qui te tue” . Même pendant ce genre de moment, ils ont une complicité de ouf. 

Tac avance un peu son bassin, il assume clairement ce qui se passe, il me regarde, et dis, lui c’est un tireur d’élite, je ne sais pas comment il fait, mais il peut encore jouir 3 fois sur une journée. Tic dit qu’il a du mal à démarrer, mais qu’il passe toujours la ligne d’arrivée… j’avoue ne pas avoir saisi tous leurs échanges, j’en écris pas la moitié ici, et j’ai remplacé certains mots de vocabulaire que je n’ai pas retenu.

La complexité de masturber deux mecs en même temps…

Tic a mis un peu de temps avant que son sexe ne gonfle un peu, heureusement, il était à gauche et que je suis gauchère. Il voulait me caresser le sexe pour me donner du plaisir, mais je sentais qu’il avait du mal à se concentrer. il m’ a demandé s’il pouvait passer son bras autour de mon épaule, j’ai un peu décollé mon dos pour qu’il puisse le passer. Puis il se tourne un peu vers moi, passe sa main gauche sur mon flanc et mon sein gauche, en demandant si c’était ok. Je lui ai dit “ vas-y” . Quand il a pris mon sein en main, et qu’il a passé son pouce sur mon tétons, j’ai senti sa queue durcir très fort et très vite en une dizaine de mouvements. Tac tourne la tête vers moi, et me demande “ c’est ta première fois avec deux sexes en main, j’imagine”, il me demande si un moment sexe avec deux hommes faisait partie de mes envies. Et pendant presque 10 minutes, Tac m’a posé des questions sur ce que j’aimerais ou pas… Tic, me soufflait de temps en temps quelque chose à l’oreille, des compliments, il disait qu’il adorait mes seins, et se demandait comment il avait pu résister. 

Tac enlève ma main, j’ai changé ma position plusieurs fois, son sexe super courbé, n’était pas facile à masturber, mais je sentais qu’il avait du plaisir. Tic me dit d’aller doucement, il ne veut pas jouir. Tac se déplace en face, me prend la main, me place en face de Tic. Je suis accroupie, il me soutient les cuisses, me dit de me concentrer sur son ami. Me demande de fermer les yeux. Je sens son sexe courbé contre mes fesses, je me demande à ce moment s’il va me pénétrer, il bouge un peu, il me demande de fermer les yeux. Là je me sens en perte d’équilibre, tac me dit que j’ai “éclipsé” le couple et que les regards sont tournés vers nous, et qu’après ça je n’aurai qu’à sourire pour avoir n’importe quel mec à mes pieds. 

Une tornade d’émotions…

Une fois de plus, je me lance sans comprendre ce que je fais, et je me retrouve sans vraiment en avoir conscience de suite, au centre des attentions. Tac a son sexe dur contre mes fesses, il me stabilise dans l’eau , il a posé mon autre main sur Tic qui me regarde les yeux un peu révulsés, il tient mes genoux pour que je ne bascule pas. Tac, me prend les seins en pleine main, me les presse doucement, il me dit de respirer par le ventre, je sens un doigt rentrer en moi, l’excitation monte, mon clitoris est très dur, je sens qu’il est massé, sans pouvoir visualiser les mouvements. J’ai du mal à me concentrer, Tic me fixe, et je rougis à chaque fois que je croise son regard. Tac me dit de ne pas bouger, qu’il revient tout de suite, je le vois tendre le bras sur le bol avec les préservatifs, il revient. Je lui dis” je suis ok”. Tac me répond “ parfait “ je sens à nouveau qu’il entre un ou deux doigts… Il me dit “ tu es prête maintenant, tu seras prête aussi pour la soirée. Il donne le préservatif à Tic, qui le déchire et le met. Je suis un peu perdue, bien qu’avec les précédentes discussions, tout était parfaitement clair. Tac me soulève, me met sur les cuisses de Tic, qui me prend la main gauche et la remet sur son sexe. Je sens de nouveau un massage du clitoris. Comme une gamine, je me penche vers Tic, et lui dis, je ne sais pas ce que je dois faire. il me répond quelque chose que je ne comprends pas. Je regarde brièvement autour de moi. Cha n’est pas là, et le mec qui se faisait branler par sa nana nous regarde, ça me perturbe. Le sexe de Tac contre mes fesses j’ai les seins hors de l’eau à la vue de tous, Tic me les caresse, puis il me dit “ vas-y” ? Vas-y quoi, je ne comprends pas, je le branle tant bien que mal dans la position qui est devenue tres inconfortable, puis je comprends ( en fait je n’avais rien compris du tout) je me souleve et masturbe son sexe tout en le guidant vers l’entrée de mon vagin, je sens le gland contre, 1000 pensées me submergent, je suis au bord de jouir,et puis j’arrete de réfléchir… avant que je n’aie pu m’empaller sur lui il a tremblé et gémit, dégageant son gland de mon vagin pour me frotter le sexe contre le mien, mais j’étais dans un état second, je me mets presque debout pour tenter de m’empaller sur lui pour qu’il finisse en moi, la petite boule du préservatif était déjà remplie, et puis… Non, ce n’est pas ce qui s’est passé, et ça ne pouvait pas se passer ! Le temps de recouvrer mon esprit je me rassois sur le côté, genre “ ok y a rien à voir” mais tout le monde regardait, et je n’ai pas la moindre idée de ce qu’ils ont vu. Tic m’a dit des choses, mais j’en ai retenue une… sans savoir si c’est positif ou négatif “ Être à côté de toi, c’est comme courir le long d’une falaise”

Je suis à la fois frustrée et mal à l’aise, j’essaie de me remémorer les sensations, j’ai senti à un moment qu’on pinçait mes deux tétons assez fort, un ensemble de petites choses qui m’ont vraiment rendu dingue. Quelques minutes de plus et je sentais que je pouvais jouir, sans comprendre. Petit tour sous la douche. Tak y va le sexe bien haut, Tic a du retirer le préservatif à un moment donné. il m’a pris dans ses bras, et a déposé un baiser sur ma joue et me disant merci. C’est eux qui me rendent dingue, et c’est eux qui me disent merci. Tac regarde Tic, et dit qu’ils ont du retard, mais que ça vaut parfois le coup de se faire engueuler par les femmes. 

Finalement, l’article est 10 fois trop long et je n’ai pas écrit ce que j’avais prévu…

Je vous avais promis quelque chose de quasi pornographique en début d’article. Je ne remplirai pas cette promesse, j’en suis désolée. Je parle de ce qui est important pour moi et ce moment a une grande importance, bien que ça ne soit pas grand chose. 

Sous la douche on s’est tous un peu savonné le dos pour jouer. Je dis à Tac en riant et en frôlant son engin avec mes fesses, qu’il peut toujours changer d’avis. Puis il prend un air fort sérieux, s’approche de moi, je suis contre le mur avant que je ne m’en rende compte. Tic sourit. Tac écarte mes cuisses,ce qui fait que je descends un peu pour être à sa haueteur. Il vient mettre son sexe contre le mien. Je lui dis “ok” mais pas ici. Je savais qu’il blaguait. Il recentre son sexe en frottant son gland et le cale. Je lui dis ok “cap” même pas peur. Son air sérieux disparaît, puis il rit… En disant, tu vas en tuer plus d’un toi, avec ta taille, tu vas apprendre à dominer. 

Je les ai raccompagnés dans les vestiaires, sans croiser Cha. Je n’avais pas envie de perdre contact, sans pouvoir expliquer pourquoi j’ai osé leur demander leur numero de portable. Tic m’a demandé si on était sur Libertic ou,  un autre site dont j’ai oublié le nom. Tac me dit qu’on se revoit ce soir. Je réponds en tournant ma tête vers Tic, oui mais lui il sera mort ce soir. Rires. Je peux comprendre que tu n’aies pas envie de rencontrer nos femmes, à ta place je ne le voudrais pas non plus. Je rentre dans le vestiaire des mecs, Tac me donne sa carte de visite de kiné. Tac me fait un petit câlin et un bisou sur la joue, Tic me prend dans ses bras et me fait lui aussi un câlin. Il me demande s’il peut faire quelque chose de déplacé. Là j’ai répondu “heu oui “ hésitante, j’avais peur qu’il m’embrasse, ce qui m’aurait  mise en panique. Il s’est baissé et a déposé un bisou sur ma fesse gauche après avoir écarté mon peignoir. Il me dit que je suis vraiment une perle. Tac dit, on se calme sinon, je ne vais pas rentrer dans mon pantalon. Je me mets à genoux et fais mine de vouloir le sucer, puis il me relève la mine désespérée, en disant que je suis une sacrée joueuse. Je me rends compte que j’étais depuis la douche en mode super allumeuse, sûre de moi, j’ai adoré cette sensation. Je dis en riant que j’étais ok pour jouer, mais que leurs femmes allaient les tuer. Tac me prend la main et me fais un bisou et me dit, à ce soir…avec un clin d’oeil. Je pense qu’il savait comme moi qu’on ne se parlerait plus jusqu’à un message de ma part. 

Suite et fin lors du prochain article

Une fois de plus , j’ai été trop longue et je m’ excuse… Devinez qui s’est fait engueuler par une Chacha en perdition qui ne me trouvait plus nulle part ? Moi bien sûr. Et là j’ai compris que j’atais passée à côté de l’opportunité de me faire baiser par le plus beau mec du club. Mais finalement au fond de moi, je savais que ça vallait le coup…

J’ai cru, sans y croire, que dans le vestiaire, Tac allait me baiser juste avant de partir…

You Might Also Like

No Comments

  • Reply
    Totopatator
    8 janvier 2022 at 23h12

    Une longue lecture très agréable. Quelle belle rencontre merci de nous l’avoir contée

  • Reply
    Neolokifr
    9 janvier 2022 at 23h46

    Ce n’est jamais trop long de te lire !
    Comme quoi, les vieux ça peut aussi avoir du bon… 😇

  • Reply
    Paul Ilford
    10 janvier 2022 at 17h22

    Bonjour Marine,
    Je suis ton blog depuis quasiment le début et enfin je me décide à partager avec toi, toutes les émotions que sa lecture procure…
    J’attends chaque nouveau post avec impatience. Surtout les trois derniers qui sont plus palpitants les uns que les autres.
    Sensualité, désir, analyses fines et franches : tout y est et partagé, à tel point, que l’on vit chacune des émotions des différents protagonistes. De Tic, de Tac, de Cha qui est partie…
    Bref ! Merci ! Ça dépoussière le genre du blog sexy !

  • Reply
    Padawan
    11 janvier 2022 at 8h56

    Très bel article, je ne trouve pas qu’il soit trop long. C’est vrai que ce n’est pas toujours facile de suivre entre tic et tac 😁. Vivement la suite

  • Reply
    BlackPearl
    11 janvier 2022 at 13h41

    Et bien tu m’auras tenu en haleine et surtout avec l’entrejambe bien gonflée jusqu’au bout !
    Le sex fait partie intégrante de ma vie, mais lire tes récits est toujours un pure plaisir et une pure excitation !
    Cette impression de vivre les choses au dessus de toi comme si on y été. Un pure plaisir !

Leave a Reply