fin-de-semaine-sous-le-soleil-banniere
Mon Quotidien

Fin de semaine sous le soleil

30 mai 2021

La semaine des changements

C’est la semaine de 4 jours la plus mouvementée de la semaine. 

Mardi soir, la “nana de mon mec” (relisez l’expression) qui m’appelle pour vérifier que ce que lui a dit Arnaud est vrai.

Je suis restée presque une demi-heure en ligne avec elle et j’ai eu une version différente de celle d’Arnaud, qui “n’a jamais été intéressée par elle” . 

Je la fais courte. Elle est amoureuse de lui (toujours formidable à entendre) et dès qu’il lui a annoncé que lui et moi étions en break, il lui a avoué qu’elle ne le laissait pas indifférent. 

La suite, je l’ai déjà expliqué, première nuit à l’hôtel, semaine chez elle.

Ils baisent au boulot (!!!) et il lui a offert un pendentif avec une améthyste.

Elle me dit qu’elle se sent mal par rapport à moi et que du coup, elle a voulu m’appeler pour mettre les choses au point. 

Ha ! En fait ils sont en “break”… le seul mec au monde qui fait un double break, avec sa petite amie et son plan cul, qui n’est pas être pas que son plan cul. 

Il lui a annoncé ne pas avoir l’intention de me quitter, mais a avoué avoir des sentiments pour elle.

Elle sent chez lui un blocage au lit (si, si elle l’a dit) et ne comprend pas comment se sortir de cette situation et voulait mon avis.

J’ai eu un moment de peur ou de colère ou les deux mélangés, je lui ai dit que c’était pas mon problème, je lui ai raccroché au nez.

Finalement on a eu quelques échanges de messages.

Je ne demanderai pas à Arnaud de faire un choix, Lydia ne semble pas non plus encline à le faire et souffre un peu de la situation.

Son stage s’arrête en juin, je sais qu’il va revenir. C’est dans un mois. Il a juste oublié de me dire que la nana a 18 ans, et qu’elle est alternante.

J’avais une mauvaise image de cette nana, et finalement ça semble être une fille bien, du moins je l’ai sentie sincère. Je ne sais plus quoi penser d’Arnaud. 

La semaine avec Maxime     

J’ai décidé de me protéger, je ne veux plus d’ascenseur émotionnel, je ne veux pas lui dire les sentiments que j’ai pour lui. Je n’ai plus envie de coucher avec lui, j’ai pas envie de le perdre. Je n’ai pas envie que notre relation s’arrête, ou change. 

Bon, j’ai envie de lui. Mais je veux pas être la fille qu’il baise entre sa femme et ses libertines de sites de cul.

J’ai envie d’avoir une place, pas celle de sa femme, pas celle d’une maitresse, mais pas celle de la “ptite jeune du boulot “ qu’il baise ou qu’il éduque. La place d’une gamine romantique, sans doute, je dois vraiment être idiote.

J’ai décidé de mettre un masque et de jouer, on parle toujours de cul, il me raconte les aventures de miss gorge profonde (la nana du couple qu’il a vu 2 fois en deux semaines) et je pose des questions histoire de m’intéresser.

C’est une façon pour moi de rester proche, mais je fais un pas en arrière dès qu’il fait un pas en avant.

Je souffle un peu le chaud et le froid. Mercredi, je suis allée travailler avec un dessus transparent, sans soutif.

Dans le labo, j’ai un tablier, quand je me déplace, j’ai ma veste en jeans, mais je suis passée le voir là où il travaille, la veste en mains.

Dès que je suis rentrée dans la pièce, j’ai directement senti la chair de poule monter à une vitesse. Il lui a fallu une demi seconde pour voir que mes seins pointent fort.

Je le fixais droit dans les yeux, il a passé son doigt entre le dessus de mon jeans et le dessous de mon top, sur le ventre. Je le fixais du regard, et je lui dis, que j’avais faim.

Et qu’on déjeunait à deux maintenant ou chacun dans son coin.

Il m’ a dit que j’allais le rendre dingue. Ma réponse, avec un grand sourire : “ je parie que tu dis ça à toutes tes conquêtes” 

Jeudi, épisode ou je suis allée en robe, mais sans culotte, il ne me croyait pas. Je lui ai permis de passer son doigt le long de ma hanche pour vérifier. 

Je suis un peu distante au boulot, en journée, plus chaude par message le soir. Il y a une semaine, j’aurais tout fait pour qu’il me demande de coucher avec lui.

Petit à petit, je me dis que je peux vraiment être actrice dans mes relations et ne pas faire n’importe quoi juste parce que je suis en manque. 

fin-de-semaine-sous-le-soleil-petitefillesage

L’annonce du changement de cap au niveau des études

Moment formidable où j’annonce à mes parents que je ne passerai pas mes examens. La voie sur laquelle je me suis engagée ne me plaira pas. Incompréhension totale. “Mais enfin avec les points que tu as, c’est encore une année facile” . Les points.

J’ai l’impression que  la vie est faite de points, bons, ou mauvais, que tu accumules et qu’il existe un genre de balance qui au final doit faire le compte. Entre le “ Qu’est que tu vas devenir”, et le “mon dieu, depuis le COVID rien ne va plus nulle part”  je pense avoir eu droit à tout. 

Coup de fil le soir, de mon grand frère qui me dit que je dois faire ce que je ressens au plus profond de moi, et que même s’il ne comprend pas mon changement brutal, il sera toujours là pour moi. Gros coup d’émotion. C’est de ça dont j’ai besoin, être aimée de façon inconditionnelle, et pas en relation avec mes choix. 

Je me suis imaginée achever ma mère en lui disant “ ha oui à propos, je montre mon cul et mes seins sur internet et je suis en break avec Arnaud parce que j’ai envie de baiser ailleurs”

Voilà une belle connerie qui me fait bien rire. Je ne suis pas inquiète pour mon avenir, j’ai dit que je pensais à changer de voie, pas que je quittais le boulot demain. 

Sous le soleil avec Adrien

On a parlé tous les soirs de la semaine, de tout, de rien, de sexe, de sexe et de sexe. On s’est envoyé des Gifs de nos positions préférées, petit jeu amusant. Je connais ses fantasmes et ce qu’il aime, j’ai envoyé quelques Gifs bien explicites. Ce matin je lis mes messages, Arnaud, Maxime, Adrien… Amusant pour une fille sage morte de fin d’avoir des possibilités sans en croquer une ^^

Un matin, Adrien me demande si j’ai bien dormi, il est 8 heures, il faut que je me grouille pour prendre ma douche. Puis il me dit “allez sors de ton lit vire don Pyjama et à la douche”. 

Je lui réponds que je dors sans pyjama. Réponse : prouve le… 

Et j’ai envoyé le second nude de ma vie à un Adrien… Il illustre cet article.

Jeudi à 14h, il me proposait un week end, “sans arrière pensées” en bord de mer. J’ai posé un jour de congé pour le lendemain. En fin d’après midi, je passais le prendre chez lui. Il n’avait peut être pas d’arrières pensées… mais moi, j’en avais pour deux ! 

Only registered users can comment.

  1. C’est un véritable régal que de découvrir ce joli téton.. Votre émoustillante photo est une jolie invitation à jouer avec… À jouer à des jeux de plus en plus osés…

    Au risque de me mêler de choses qui ne me regardent pas puisque c’est votre histoire, tout ce que je peux vous conseiller, c’est de vous ménager, vous ménager physiquement mais surtout psychologiquement…
    Vous avez tout à construire et à découvrir sa s tous les domaines (et encore plus dans ce domaine coquin).
    Un ami me disait : “si c’est trop compliqué, c’est que ce n’est pas pour toi”.
    Pensez d’abord à vous. Protégez vous.
    Comme vous l’avez exposé, nous avons maintenant un contrat qui me pousse à prendre soin de vous et à toujours vous soutenir du mieux que je le pourrai qu’elles seront vos décisions

    1. Je pense en effet que je dois me canaliser un peu et ne pas foncer tête baissée dans tout, mais, il y a des opportunités à saisir, j’essaie de les prendre.

  2. Attend, le mec sur ta story, c est l’Adrien de ta copine la bonasse, c est ca? Celui qui est un bon coup au lit?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *