Mes Expériences Sensuelles

Fin de soirée en club…rebondissement

Fin-de-soiree-en-clubrebondissement-banniere

Je venais de recevoir le dernier jet de sperme de mon ancien prof , Johan sous les yeux de Maxime et d’un couple voyeur, dans mon précédent article. 

Il y a toujours ce petit moment gênant (pour moi du moins) ou après l’action, je ne sais pas trop quoi dire. Juste regarder le visage du mec qui a eu un orgasme pour voir ou tenter de décrypter s’il a aimé ! Maxime heureusement a toujours le petit mot pour désamorcer les situations avec les blancs un peu trop longs. “Bon, hé bien je crois que tu es bonne pour une autre douche” dit maxime avec un sourire, me faisant comprendre qu’il a aimé ce final. 

Direction la douche

Maxime était resté pour “ranger un peu” enfin nettoyer le temps que Johan et moi allions sous la douche, précédés du couple qui avait fait des galipettes dans une alcôve voisine. 

Les sous-vêtements en main, je traversais le couloir, sous le regard des voyeurs présents. Pour rejoindre la douche, il y avait une vingtaine de mètres. Je sentais le liquide reçu sur l’épaule et dans le dos descendre le long de ma fesse, et de ma jambe. Il avait éjaculé bien plus que je ne le pensais. Autant le sperme chaud sur mon corps me donne une sensation extra, autant, si je mets trop de temps à aller sous la douche, celui-ci se refroidit vite et la sensation devient désagréable lorsqu’il coule.

Le couple engage la conversation dès qu’on arrive sous les douches, Johan répond à leurs banalités. Juste avant de rentrer dans la douche, mon ancien prof, qui avait accroché sa serviette au crochet, m’a dit qu’il était désolé, qu’il n’avait pas pu contrôler la fin ! Je lui réponds avec ma politesse habituelle “ne vous inquiétez pas, c’était parfait”. Voyant que j’avais un peu de mal à mettre du savon liquide sur mon dos, Johan est venu les mains en avant avec un timide “tu veux que je t’aide pour le dos ? » .Après un “avec plaisir” lâché timidement, il s’est mis à me savonner de façon super délicate. Je m’étais fait un chignon à l’arrache, j’essayais de maintenir ma tête hors du jet, tout en profitant de l’aide de Johan. Les deux protagonistes qui avaient joué à côté de nous, et maté “le final” demandaient à Johan depuis combien de temps, nous étions ensemble. Sa réponse m’a surprise “nous ne sommes pas ensemble, c’est un couple d’amis”, son mari va bientôt nous rejoindre.

Je sentais que le couple voulait me parler, mais je n’avais pas trop envie, j’étais bien, dos à eux, le jet de douche sur moi. Je me concentrais sur les mains de Johan, qui après un nettoyage “mécanique” de son éjaculation, passait les mains sur moi, pour me détendre. Je vais vous avouer quand même que j’ondulais un peu du bassin en bougeant mon cou pour lui faire comprendre “ ça j’aime” ! 

Repos mérité dans un jacuzzi loin d’être bondé

Maxime attendait, un peu plus loin, il avait été chercher deux serviettes pour moi. En effet, je n’y avais pas pensé, mais lui pense toujours à tout ! Je sors de la douche en même temps que Johan. J’avais senti ou cru sentir sous la douche son sexe sur ma cuisse, et en sortant, par réflexe, j’ai regardé son anatomie. Son sexe était à l’horizontale, il bandait à moitié !!

J’étais vraiment surprise, il avait joui dix minutes avant, et semblait au bout de sa vie ! 

C’est vraiment différent chez Maxime, la plupart du temps, après avoir joui, il lui faut un sacré moment pour repartir. Il y a des exceptions bien sûr, quand il est super en manque par exemple, mais ça reste rare. Johan lui, visiblement repart au quart de tour. 

petitefillesage-fin-club

Maxime me tend les serviettes, et me dit qu’il aimerait bien aller dans le Jacuzzi. Je lui demande si ça va lui? Car il n’avait pas joui, je me sentais du coup un peu coupable. Lui me dit de ne pas m’inquiéter, qu’on se fera un second round ensemble. Je lui dis “rien que nous deux” ? Il me répond, si tu veux oui ! Johan demande s’il peut venir avec nous, Maxime me regarde, l’air de dire “vas-y réponds”. Oui bien sûr, même si j’avais envie de « débriefer » avec Maxime, Johan, est quand même très sympa ! Puis le fait de l’avoir fait éjaculer, crée d’office un mini lien. Lien qui n’efface pas la relation prof-étudiante pour autant. Puis après le sexe, j’ai toujours besoin de discuter avec la personne. Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais c’est important pour moi. 

Et là … surprise ! 

Je m’attendais à ce que le jacuzzi soit blindé de monde, mais il était quasi vide. Puis mon regard s’est focalisé sur un endroit bien précis. Entre le moment où j’ai posé mes serviettes sur les crochets et où je suis rentrée dans le jacuzzi, j’étais envahie par des sentiments contradictoires. Alexandre était là. Avec La nana ! Vous savez celle qui a un peu tripoté Maxime, lorsque j’ai eu ma fessée sur la croix? Alors, voilà la première pensée que j’ai eue “elle n’a pas perdu de temps la salope”. Je sais, c’est mal de penser comme ça, et ce n’est pas mon genre du tout.

Mais cette nana, sa façon de me regarder de haut, avec toute son assurance et son corps parfait qui n’a pas un gramme de gras. Le genre de regard qui vous file plein de complexes, avec un petit sourire condescendant. Maxime qui me tient par la main, se dirige vers les deux, que j’avais tout fait pour ignorer. Échange de bonjour avec Alexandre, l’autre m’a fait une réflexion du genre “tu viens de prendre ton pied toi”. Sourire crispé, en termes de réponse, et niage la seconde d’après. Johan se présente aux deux autres, il vient s’asseoir ensuite près de moi. Je voulais rester entre Maxime et lui, et laisser Maxime près de la nana. J’ai d’ailleurs oublié son prénom, c’est dire que mon cerveau n’en avait rien à foutre. Bon, pour la suite, il faut que je lui trouve un surnom à celle-là. Pina, ça lui va pas mal. On pourrait croire, que la façon dont je parle d’elle, qu’il y a une certaine jalousie, mais pas du tout. C’est juste que je n’ai pas accroché. Mais alors là, pas du tout. 

La Pina, au centre de toutes les attentions

C’est le genre de nana, qui en impose ! Malgré sa taille ne dépassant pas 1m70, elle prend énormément de place, elle a l’art de capter toute l’attention, et de se mettre au centre. J’apprendrai plus tard, par message, comment elle a mis la main sur Alexandre. Un peu après qu’il soit arrivé, il a fait le tour du club, pour nous chercher, Maxime et moi, elle l’a accosté en lui demandant qu’il lui offre un verre. Et puis, elle ne l’a pas lâché. Pendant qu’elle raconte ses aventures (et que je m’emmerde royalement) j’ai tenté de me détendre, de regarder autour de moi ce qui se passait, tentant d’accrocher par moment le regard d’Alexandre, derrière lequel je pouvais sentir une petite gêne. Je papote un peu avec Johan de petites banalités, tout en regardant Maxime du coin de l’œil. Puis je lui demande à l’oreille “tu as envie d’elle?” Il ne répond pas, mais j’ai deux petites pressions sur le genou. Ce message veut dire oui. Merde. Et merde. Parfois, je me sens coupable, en club, que toute l’attention de notre couple soit portée sur moi. Maxime, très patient, qui aimerait de temps en temps laisser la possibilité à une femme ou à un couple de nous rejoindre, accepte sans souci le fait que je ne sois pas prête. Mais je refuse de le brider s’il a une opportunité. 

La situation m’échappe un peu 

J’avais toujours espoir que Pina lâche Alexandre, et je m’imaginais des scénarios improbables, du style “ok, au pire Maxime la gère, Alexandre vient avec moi, Johan aussi parce que c’est pas cool de le laisser seul, puis Max nous rejoint quand il a fini” Je suis naïve ! Dans une phrase prononcée par Pina, dans laquelle, j’ai entendu “choses sérieuses” j’ai compris qu’elle venait de proposer qu’on joue à 5. En demandant un avis général, elle n’attendait de toute façon pas d’autre réponse que oui, j’imagine.

On sort du jacuzzi, direction les douches. Maxime me demande comment ça va, si je vais bien, si tout est ok. Je réponds oui avec le sourire. Pina retourne aux vestiaires pendant de longues minutes, avant de revenir avec ses bas et porte-jarretelles… et un mec ! Un mec, qui devait avoir quelques années de plus que moi, aux environs de 1m75, sportif, les cheveux rasés. Très timide ! “Son petit black préféré !”. En se retournant vers moi, elle me lance “tu verras, il n’est pas bavard, mais il est efficace”.

Moment de panique supplémentaire, quand on dépasse le coin couples avec la porte qui ferme à clé et que je comprends qu’elle veut aller dans les alcôves communes. Je retiens Maxime par la main et je lui dis “vas-y sans moi, je n’ai pas envie dans les espaces communs” Pour lui c’était hors de question d’aller sans moi. On a discuté un moment, me proposant de les laisser entre eux et de retourner au bar. Mais je ne voulais pas qu’il sacrifie sa soirée pour moi, je lui ai dit “j’ai envie que tu la baises”, moi je regarderai. Il me dit qu’il va demander à tout le monde d’aller dans le coin couple, et à part Pina que ça emmerdait un peu, les autres étaient ok. Je lui dis aussi que je ne suis pas prête pour une partouze, mais que je serai là avec lui. Il me dit qu’il est ok, mais que si ça ne va pas, on arrête. Je lui dis “baise là à mort”.

Je vois Maxime décoller ! 

Une fois tout le monde installé (Pina, ça a été vite, elle est rentrée, et s’est allongée sur le dos au milieu de l’alcôve) je vais dans le coin… Accompagnée de Johan, qui vient s’asseoir juste à côté de moi. Maxime me regarde, d’un regard complice, je lui souris, pour lui confirmer qu’il a vient mon feu vert pour s’amuser. Peu après que les 3 se soient mis en place pour caresser Pina, celle-ci relève la tête en me demandant “tu ne viens pas jouer toi ?”. Je réponds  « pas maintenant, mais leur dit de continuer sans moi. Sa réponse m’agace “dommage, j’ai rien contre une petite jeunette de temps en temps”. 

Je regarde tout ce petit monde s’amuser, je suis dans le coin, les jambes repliées sur moi, avec Johan à côté. Je lui demande pourquoi il ne va pas les rejoindre, il me répond que pour lui, trop de monde, ce n’est pas sa tasse de thé. Pourtant la nana, on peut vraiment dire que c’est une bombe ! Pas un gramme de graisse, le corps super ferme, des petits seins, tellement parfaits qu’ils ont peut-être été refaits. Cette nana est juste canon, même si je n’aime pas sa personnalité, on peut lui laisser qu’elle a un sacré charisme. Et c’est là, du haut de mes 22 ans je n’en suis qu’aux premiers pas de libertinage. Alexandre évite mes regards, Maxime, lui, me regarde souvent, et j’adore ça ! C’est lui qu’elle a d’abord pris en bouche, et visiblement elle sait s’y prendre. 

Ce n’est pas vraiment la scène qui m’excite, car les préliminaires ont duré pas mal de temps, la nana est super passive, mais directive ! Ce qui m’excite c’est de voir Maxime prendre du plaisir. 

L’excitation, chez moi, monte peu à peu malgré tout

Le comportement d’Alexandre me décevait énormément, je cherchais pas mal son regard, mais rien. Pendant que Pina était retournée au vestiaire, il a tapé la discussion avec Johan, alors qu’il aurait pu me prendre à part une ou deux minutes pour discuter. On a partagé une complicité, des fantasmes et des photos pendant un an sur whatsapp, pour en arriver là ! 

Le “petit black” avait un cul d’enfer, bon tout le corps en fait, j’ai adoré mon petit côté mateuse, par contre, pas une fois j’ai entendu sa voix, ou même un gémissement d’ailleurs. Mais on sentait vraiment le garçon timide, sans pour autant être impressionné. Une ou deux minutes, j’avoue m’être projetée avec lui. Les pénétrations s’enchainent, la nana change une fois ou deux de position, mais se laisse faire. J’étais excitée de voir Maxime excité, j’avais envie de le rendre un peu plus fou.

Je mets la main sur la cuisse de Johan et fais des caresses un peu plus appuyées. Je lui demande si ça va, s’il aime. Il me répond que la scène est excitante, et me demande ce que je ressens en voyant Maxime donner du plaisir à une autre. Je ne sais pas pourquoi, je lui parle d’Anna, son plan cul. Anna, dont je dois vous parler depuis un moment car je la vois de temps en temps, et ça me perturbe fort, mais c’est une autre histoire. Puis en lui parlant de tout ça, je suis de plus en plus tactile, jusqu’à oser aller mettre la main sur son caleçon. Il est en érection. J’ose croire que, le responsable de son état est plus lié à moi qu’à la scène érotique qui se déroule devant nous. Maxime la tête entre les cuisses de la nana, le black sur les genoux se faisant sucer, Alexandre qui mordille ses seins… 

Je m’embrase en quelques secondes

En parlant d’Anna et de Maxime, le but de “prouver” que je n’étais pas jalouse, comme si j’avais besoin de prouver ça, là maintenant. Je me suis remémorée, le moment, une grosse heure plus tôt, dans l’alcôve en face, le couple qui matait pendant que je suçais Johan. La femme était dans l’entrée, son homme derrière, la bouche sur son omoplate, la main, lui pressant les seins, allant rapidement dans la culotte, avant de retourner vers ses seins. ça va vous sembler idiot, mais l’image dans ma tête est devenue une obsession en moins d’une minute. Je voulais faire ça. Je voulais que le mec soit mon ancien prof. Je voulais que Maxime perde complètement la tête en voyant ça. 

Alors que Johan me posait encore des questions sur Anna et que j’étais passée à autre chose, j’avais envie de l’amener là où je voulais. En le coupant maladroitement dans une ses questions, je lui dis que j’ai chaud, je lui demande de venir avec moi dans le couloir à l’entrée de l’alcôve. Il ne pose pas de question, Maxime relève la tête surpris, et je lui dit que j’ai chaud. Puis avec un naturel (que je n’ai pas compris sur le moment) je, me retrouve, debout dans le couloir, les mains posées d’un côté et de l’autre de l’embrasure de l’entrée et dit à Johan (sans que ma voix ne tremble) “j’ai adoré votre massage tout à l’heure, je ne dis pas non, si vous savez me masser debout” Bref, ça voulait dire “caresse moi dans cette position”, en me disant intérieurement, s’il n’a pas compris, je vais bafouiller des conneries pour me rattraper, mais non… j’ai senti un massage de mes épaules. 

Marine, en mode bombasse ! 

Je ne suis qu’un océan de doutes quand je suis envahie par mille et une questions parasites, et particulièrement, dans ce genre de moment. Je remarque aussi, qu’à un certain niveau d’excitation, et là, je ne peux pas encore l’expliquer, plus rien d’autre que le moment présent existe. Plus de doutes, plus de questions, et je ne raisonne plus avec une échelle de limites. C’est ce que j’appelle (certainement pour me déculpabiliser) la seconde Marine.

La seconde Marine regarde Pina en train de se faire caresser, lécher, pénétrer par 3 mecs. Johan, derrière, silencieux est vite passé du “massage technique” à un massage moins centré sur mes épaules, je sais (sans pouvoir expliquer pourquoi) qu’il va évoluer comme tout à l’heure vers des caresses. Je sais (sans savoir pourquoi non plus) qu’il va avoir envie et que ça va déraper. D’une configuration ou je ne maîtrisais rien, mis à part la position passive dans laquelle j’étais, comme spectatrice, à une configuration ou je deviens un peu plus actrice. Je ne sais pas pourquoi, mais je savais à ce moment que Johan allait jouer le jeu, tout comme je savais que Maxime allait se transformer en torche en voyant la scène. À ce moment, et je m’en rends compte au moment d’écrire ces lignes, Alexandre, sur qui je fantasmais depuis un an, ne comptait plus.  

On ne prend pas assez compte du pouvoir érotique d’une situation…

J’avais capté le regard de Pina, Maxime, Alexandre et du petit black. Mais seuls les yeux de Maxime comptaient. Un peu comme un défi de ma part, avec une complicité énorme. Il est intrigué, alors qu’il a sous sa langue, un corps infiniment mieux proportionné que le mien. Mais tant pis, je ne suis plus que de l’excitation pure. Je sais que je ne vais pas rejoindre le groupe, et que je vais garder Johan pour moi. Je sais que je surprends fort Maxime et qu’il adore quand je le surprends. J’avais toujours mon soutien et mon string, j’attendais que Johan me décroche le soutif. Malgré les passages rapides de ses mains sur mes seins et mes fesses (après un “je peux”?) Il n’a pas pris l’initiative de le décrocher. Je détourne ma tête deux secondes vers lui, défais les deux agrafes de la main gauche, mes yeux plongés dans les siens. Un regard qui envoyait sans doute 1000 signaux, sans comprendre moi-même, espérant que lui comprenne, ce que je ne pouvais exprimer. 

Juste après avoir décroché les agrafes, je repose les mains sur l’entrée, en mettant un léger coup d’épaule gauche pour faire glisser la bretelle. Johan, avait compris et avait entrepris de faire chuter mon soutien, après avoir dégagé les bretelles de manière très douce. Sous les yeux de Maxime ! Chose inattendue… Johan a directement passé les doigts entre mes hanches et mon string en demandant “je peux?” Je ne m’y attendais pas si vite, mais oui ! Je rapprochais les jambes (que j’avais écartées) pour qu’il puisse facilement le descendre. Vivre cette scène m’excitait au plus haut point. Dans un excès de confiance, j’ai fait légèrement claquer le caleçon de Johan, qui, quelques secondes plus tard, était nu, en me caressant…

Douceur et sensualité, précurseurs d’un désir explosif

Maxime demande à Pina de se mettre à 4 pattes, elle semblait à la fois hésitante et surprise, mais s’est exécutée, prenant la seconde d’après le sexe d’Alexandre dans sa bouche ! Maxime, en déchirant l’emballage du préservatif, me regardait presque un air défiant… et je lui faisais un oui de la tête. De ma main gauche, je touchais le sexe de Johan, tant pour vérifier qu’il était toujours bien droit, que pour lui dire… ok, tu peux continuer à me caresser le sexe. Je mouillais comme un lac, mais Johan, dans cette position, avait des difficultés à rester centré sur mon clito. Tant mieux d’ailleurs, cette fois j’avais pas envie de jouir comme une ado en manque.  A un mètre de moi, sur la droite, il restait quelques préservatifs… 

Le petit black, qui ne trouvait plus sa place à cause de la façon dont Maxime, Pina et Alexandre jouaient, s’était rapproché de moi, avec un immense sourire plein de gentillesse, il était sur les genoux, le sexe dur, couvert d’un préservatif humide, attendant son tour. Le bassin de Maxime claquait sur les fesses de la nana. Le petit black, à ma très grande surprise, avait commencé à me faire des petites papouilles sur le bras droit. Je le regardais simplement avec un petit sourire, genre pour dire merci, sans avoir compris à cet instant, qu’il avait envie de me caresser. Chose que j’ai comprise quand il a posé sa main sur mon ventre, en remontant très doucement vers mes seins… En prenant assez de temps, pour me laisser l’opportunité de dire non. La surprise était telle qu’en fait, je n’avais pas vraiment le temps de statuer sur une décision, et son regard me gênait un peu. J’ai posé la main sur l’arrière de son crâne, et j’ai amené sa tête au niveau de mon sein droit. Je n’ai pas eu besoin de lui dire quoi faire, il avait compris. Sa bouche avait déjà mangé mon téton.

Etre passive, c’est bien aussi parfois, mais pas trop longtemps

Pour être plus à l’aise, je me suis mise sur le matelas, sur les genoux, la position debout avec deux hommes d’un côté et de l’autre devenait compliquée. Je passais quelques secondes de temps en temps, ma main gauche à l’arrière pour  masturber Johan. Au moment ou les mains des deux mecs se sont rejointes sur mon sexe, j’ai adoré le fait que deux mains de mecs se frôlent à cet endroit. Je me suis levée, retournée vers Johan, assise sur le matelas, les pieds au sol, tournée vers le couloir, de la main gauche, je me suis mise à masturber le petit black qui avait entrepris de me faire des petits bisous sur l’épaule gauche, et de la main droite je prenais le sexe de Johan vers moi. Le sucer n’était pas simple, car je devais me baisser un peu trop et je perdais le contact avec le petit black. 

Le trio avait changé de position, moi je ne tenais plus, et j’avais envie de dire à Maxime que j’allais dans l’alcôve à côté avec les deux mecs, mais je n’osais pas. 

Et rien ne se passe jamais comme je le pense

C’est devenu une règle, plus qu’une habitude chez moi… Au moment où le trio change de position et se réorganise, je me lève, en captant les yeux de Maxime… Mais le petit black se fait un peu rappeler à son souvenir par Pina. C’est là qu’on se dit quand même que le sexe est un jeu de pouvoir. Le petit black hésite, la nana lui répète “ bon tu viens?” Et moi fais un pas vers le couloir en disant à Maxime juste “je suis en face”. Ces deux mots voulaient dire un tas de choses ! La première, c’est : Connasse ! La seconde, c’est amuse-toi bien mon coeur, on se rejoint après. D’un geste super lent, j’ai ramassé mes sous-vêtements au sol, pris un des préservatifs et me suis dirigée vers l’alcôve d’en face avec Johan qui ne s’attendait vraiment pas à ça. L’autre alcôve était trop petite pour que je me sente bien avec Johan, puis j’avais pas envie d’être avec la nana. J’avais envie de MON espace, de MON moment. Je voulais juste que Maxime ne s’inquiète pas.

Faire l’amour avec mon ancien prof, ça… c’est fait ! 

Mon ancien prof, un peu surpris, me demande si Maxime va nous rejoindre. Je lui réponds, oui, sans doute un peu plus tard. Je sentais qu’il allait commencer à discuter, mais j’avais peur que mon excitation retombe brusquement et que je ne trouve plus le courage de faire le premier pas. Johan est assis, je m’allonge près de lui, prends son sexe en main et le branle… Il me demande de quoi j’ai envie, je ne sais pas quoi lui répondre. Je vais chercher le préservatif près de mes sous-vêtements, et le pose juste à côté de lui, en lui disant qu’il aurait peut être envie de me faire l’amour et qu’il n’y a aucune obligation…

Il s’est allongé contre moi, m’a embrassée! (le choc !) Puis les choses ont été naturellement… très tendres, des caresses, des petits mots… Je l’ai sucé à nouveau, lui m’a fait un cuni, que j’ai dû arrêter après deux minutes pour ne pas jouir. Au moment où Johan a enfilé le préservatif, je me suis légèrement dégagée pour me mettre à 4 pattes ! Bien cambrée. Malgré mon énorme excitation, j’étais très serrée, et j’ai vite été prise de vagues de plaisir… Bien que je m’attendais à me faire démonter comme ma voisine d’en face qui criait quelques minutes plus tôt, la levrette était douce, accentuée par quelques coups de bassins brusques qui faisaient leur effet ! Ses mains caressaient mon dos, mes hanches avec beaucoup de douceur.

Il me demande de me mettre sur le dos, vient sur moi, relève mes jambes et entre son sexe au plus profond de moi. J’ai envie de toucher mon clitoris, en me demandant si je serais capable de maitriser mon plaisir, puis merde! J’ai eu un orgasme qui m’a pris tout le corps, il était long, venait de l’intérieur… J’avais envie de lui dire “désolée”, mais il accélérait un peu… Juste le temps de lui dire “vous pouvez jouir sur mes seins”, il retirait son préservatif et m’arrosait du bas du ventre jusqu’à l’oreille droite ! 

Rapidement, il a bondi sur sa serviette en s’excusant d’en avoir mis tant, et s’est mis à m’essuyer ce qui m’a fait rire… Maxime (qui visiblement avait assisté aux dernières minutes) me dit “tu ne vas pas t’en plaindre quand même ».

La fin de soirée parfaite

J’avais l’espoir à ce moment de faire un troisième round, en me demandant si Maxime allait être opérationnel. Mais après la douche, le jacuzzi, et les super discussions au bar, personne finalement n’avait la force de recommencer. Johan et Maxime se sont super bien entendus, moi j’ai ri comme une dingue. J’ai laissé mon Whattsap à Johan, en me disant que c’était un échange de numéro par principe. 

Ensuite, le retour en voiture, ou Maxime m’a raconté en détail tout ce qu’il avait fait. Ils ont essayé la double, mais c’était bof. Alexandre a joui dans la capote en la baisant, le petit black et Maxime en faciale ! Il s’est éclaté, tout comme il a adoré le fait que je prenne l’initiative d’une autre alcôve avec Johan. Pour lui, c’était une soirée parfaite, moi j’ai kiffé aussi. Pas du tout la nana qui m’exaspérait, mais ça je ne lui ai pas dit 🙂

Le lendemain, après un bref échange avec Alexandre et ses explications, je quittais la conversation à trois pour vraiment tourner la page. Quand ça veut pas… ça veut pas ! 

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply
    Julien
    7 août 2022 at 22h50

    La fin tant attendue de cette série d’articles ! J’avoue que ça fait un petit moment que vos articles sont la source principale de mon excitation.

    En tout cas ça fait plus rêver que ma toute 1ere sortie en Club Libertin il y a 1 semaine, mais c’était instructif et je compte renouveler. 😅

  • Reply
    Totopatator
    8 août 2022 at 9h11

    C’est une vraie réussite cette soirée, vivement la prochaine 👍

  • Reply
    Crazymatt
    8 août 2022 at 22h09

    Belle apothéose pour cette trilogie d article

  • Reply
    Jean Marc
    8 août 2022 at 22h33

    👍👍👍👍🔥🔥🔥🔥🔥🔥

Leave a Reply