jeune-fille-nude-petitefillesage
Mes conseils

Jeune fille qui nude, pourquoi? comment? et ou ?

15 septembre 2021

Ceux qui me suivent depuis un moment ont vu mon évolution, tant par ma façon d’être que de penser, de raisonner. Vous êtes de plus en plus à me demander si je nude, si je connais des filles qui nudent ou comment faire pour trouver des personnes qui s’adonnent à ce genre de jeu. Je ne me sens pas légitime, en tant que jeune libertine, de créer un guide universel, mais je me permets tout de même de partager mon humble avis via cet article.

cest-quoi-un-nude-petitefillesage

Pourquoi cet article ?  

Le sujet m’intéresse et m’interpelle fortement depuis plusieurs mois.

C’est un premier nude envoyé à un collègue de travail qui est à l’origine d’une réaction en chaîne qui m’amène aujourd’hui, à me définir comme libertine, suite à diverses aventures des mois passés.

Il y a un an encore pour moi, si on m’avait posé la question, les filles qui envoient des nudes, c’est des salopes !

Bien que bien souvent dans les couples traditionnels que je connais (plus ou moins fidèles et totalement exclusives) ça ne semble pas être quelque chose de rare. 

Tout d’abord qu’est ce qu’une nude? 

C’est un mot anglophone ( qui se prononce “nioude”) et qui s’est francisé ces dernières années avec les réseaux sociaux. D’après les définitions lues un peu partout un nude pourrait se résumer comme tel : “un nude est l’envoi d’un selfie de soi, nu(e) ou partiellement nu(e) principalement sous forme de photo prise avec un portable, mais peut également prendre d’autres formats visuels, comme le format vidéo, ou gif” ! Par extension, l’expression “envoyer un nude” consiste à envoyer une photo de soi à des fins érotiques. Afin de provoquer une excitation à celui qui la reçoit et/ou celui qui l’envoie. 

L’envoi de nudes intra couple

La plupart de mes amies sont plus ou moins unanimes là-dessus : c’est la base. 

Alors que pour moi, même si j’avais totalement confiance en Arnaud, jamais il ne me serait venu à l’idée de lui envoyer une photo de moi nue et encore moins suggestive. 

Pour mes copines, après un moment, c’est presque un passage obligé pour “passer à l’étape supérieure”. Bien sûr, on ne fait ça qu’avec le mec avec qui on va passer toute sa vie hein ! A 20 ans, on a la naïveté de croire, qu’après 3 ans de relation, c’est gagné et que c’est parti jusqu’à la fin de nos jours.

En théorie, tout va bien tant qu’on est ensemble. Quid en cas de rupture? Avez-vous déjà entendu parler du revenge porn? Je vais y venir plus tard.

Envoi de nudes depuis des forums, tchats, sites de rencontres 

C’est quelque chose d’assez courant, moi même plus jeune, j’ai reçu pas mal de photos d’hommes avec qui je discutais (souvent chez Charlotte). Et nous on envoyait des fausses photos de filles qu’on avait piqué sur Google. 

envoi-nudes-intra-couples-marinemc

Ce qui en fait est complètement illégal, surtout qu’on prend le risque, en plus de l’usurpation d’identité, de diffuser une photo qui elle-même a peut-être été “volée” ou diffusée sans la permission de l’intéressée. 

Je n’ai jamais voulu envoyer de nudes par peur, et Chacha, envoyait des photos de bombasses, persuadée qu’une nana à petits seins n’excitait pas vraiment les mecs.

Pourquoi une jeune fille se retrouve à envoyer des nudes ? 

En ce qui me concerne, ce n’était pas par envie ou pour faire plaisir, c’était suite à un pari perdu, et j’avoue que j’ai eu beaucoup de mal à le faire. Mais c’est avec ce premier selfie envoyé que j’ai ressenti une excitation nouvelle, ou un ensemble de sensations contradictoires, avec un mélange de peur, d’excitation de fierté, mais en même temps avec une image dégradante de l’acte que je venais de faire.

Depuis, j’en envoie de temps en temps, mais c’est lié à l’évolution de ma vie personnelle que pas mal d’entre vous connaissent.

envoi-nude-internet-petitefillesage

Comment j’en suis arrivée à faire des nudes ? 

Les vrais premiers nudes, je les ai balancés à ma cousine, pour demander son avis sur ce qui était envoyable à Maxime. Alors quand on parle de nude à une jeune fille coincée du cul qui approche de ses 21 ans, c’est une photo ou on voit un peu de peau et un peu de vêtements. Comment faire pour envoyer quelque chose qui soit assez suggestif sans en montrer trop ? Comment répondre à ce que veut l’autre ? Finalement, je me suis écoutée, j’ai envoyé ce que je jugeais acceptable pour moi, avec l’avis de Chacha bien sûr. 

Le fait d’imaginer envoyer une photo à un “collègue” (je remets dans le contexte, avec Maxime à cette époque, il y avait qu’un peu de jeu ambigu et encore, je me suis sans doute faite des films) m’a excitée au point d’avoir envie de me caresser.

C’est après avoir joui que j’ai envoyé la photo à Maxime, et Arnaud du coup mon mec de l’époque. Histoire de déculpabiliser. Ensuite il s’est passé de nombreux mois avant l’envoi du second, puis des autres, mais c’est un mécanisme d’envie qui se mettait tout doucement en place.

Découverte de l’exhibition sur les réseaux sociaux 

Appelons un chat un chat. Je m’exhibe et j’y prends du plaisir !

Bien que je n’assume pas encore vraiment le mot, me montrer en photo dans des positions ou poses suggestives, c’est de l’exhibition. Je peux me trouver toutes les excuses possibles, le constat est là, j’adore ça ! Les premières très timides avaient pour but de me rassurer avant tout, ou me faire peur, voire peut-être les deux.

Mais après les 200 premières personnes qui ont commencé à me suivre sur Intagram, j’aurais pu me dire : ok, j’ai ma réponse, mon corps peut plaire. Puis m’arrêter là, désactiver mon compte et passer à autre chose.

Hé bien non, je suis passée sur Tik Tok, ou j’ai créé deux comptes, car j’ai été régulièrement bloquée pour nudité. Puis je me suis faite bannir d’un premier compte insta, mon compte Facebook.

Finalement, j’ai testé Twitter, que je n’aimais vraiment pas aujourd’hui, l’interaction est différente. Tout va vite, très vite. Trop vite. Chacha experte en réseaux sociaux m’explique un peu les spécificités. Rien n’y fait, j’ai du mal à accrocher. 

Il faut savoir que twitter a très peu de censure, je regarde et partage des vidéos pornos, des photos que j’aime bien, je m’en sers comme un défouloir.

Twitter, source d’inspiration

Twitter est quand même bien moins décomplexé qu’Instagram ou Tik Tok. Peu à peu je réponds à l’un ou l’autre message de mecs qui me paraissent sympa, puis des couples, des nanas. Le taux de personnes avec qui j’ai envie de discuter est vraiment très bas. En général c’est “salut BB, tu nudes ? “ Et là je ne mets qu’une version light de mec en chien. 

J’ai même publié une photo de mes seins, avec les tétons visibles, ce qui est clairement banni par Instagram et consorts. 

jeune-fille-envoi-nude

Et même si le format de twitter ne me convient pas du tout, il y a une certaine liberté. J’ai suivi un grand nombre de comptes, de “nanas qui nudent”. Certaines le font par plaisir, ou peut être par défi comme moi au début. Il y a quelques libertines qui partagent des moments intimes de leur vie. Des stars du porno qui visent plutôt le chic et le glamour.

Et puis la grande majorité d’entre elles, c’est à but mercantile. J’ai même vu le compte d’une ado de 16 ans qui vendait des photos contre une poignée d’euros. j’aborderai plus loin l’aspect moral, éthique et légal de la chose.

Mon compte Mym

Chacha me l’a créé, il y a quelques mois, pour plusieurs raisons. La première est que MYM garantit la protection intellectuelle des photos qui sont mises sur sa plate-forme. La seconde, c’est l’aspect confidentialité, je peux montrer ce que je veux, sans me soucier de la censure.

Là où les réseaux traditionnels te bloquent ton compte du jour au lendemain, te privant d’un seul coup d’un tas de contacts que tu as créés, MYM favorise les contacts privilégiés. L’aspect abonnement, je l’assume par contre moins, j’ai du mal avec l’idée de “vendre” les photos de mon corps.

Bien que financer mes coûteux achats de ces derniers mois n’aurait pas été de refus. Je n’ai aucun mal avec le concept, mais je ne veux pas rentrer dans un “contrat commercial” ou je me sentirais responsable de “contenter” des abonnés qui paient.

Finalement j’abandonne définitivement l’idée. Je préfère utiliser mon blog et continuer dans l’esprit du début… Je montre ce que j’ai envie.

decouverte-exhibition-reseaux-reseaux-petitefillesage

Nuder et s’exhiber sur les réseaux, quelle différence? 

Les photos que je mets sur mes réseaux, ont déjà été récupérées et repostées. Sur les photos de mon blog, je commence à mettre des filigranes, c’est déjà un peu plus compliqué à “détourner”.

Finalement les réseaux, en mode public, ce sont des photos accessibles à tous, ou groupes restreints. Un nude pour moi a un caractère un peu plus particulier, mais après tout, chacun sa perception. M’hexhiber sur les réseaux sociaux n’a pas d’autre but que de partager des photos qui, souvent, me montrent sous mon meilleur jour. On peut parler de nu artistique. 

D’ailleurs “nu artistique” c’est l’expression qui vise à déculpabiliser du fait de montrer son cul à des milliers de personnes et de l’assumer. Je n’ai pas pour but d’exciter qui que ce soit, au mieux dégager un parfum d’érotisme sans dévier vers le sexuel. Quoique cette notion soit purement subjective, je l’admets.

Avec qui je nude aujourd’hui ? 

Le second nude, que j’ai envoyé, c’était à Adrien. Adrien, c’est le second mec avec qui j’ai couché pendant que j’étais en break avec Arnaud. Je connaissais Adrien car il était sorti un long moment avec la meilleure amie d’Arnaud, et je l’ai toujours trouvé très mignon. Ensuite, il semblerait que je me sois un peu décoincée le cul, j’en ai envoyé de plus en plus à Maxime et à Adrien.

Chacha aussi, car je sais qu’elle les montre à son plan cul (private message : tu penses que je ne le sais pas ? ^^). Et plus récemment, j’ai osé en envoyer une au papa d’une ancienne amie avec qui ça a été fort tendancieux. Un “presque-plan-tinder” a aussi eu quelques photos en sous-vêtements.

Pourquoi je ne nude pas avec plus de personnes? Tout simplement, c’est infiniment plus intime que de montrer une photo sur insta. J’ai besoin de connaître la personne, d’avoir confiance en lui et d’être certaine que les photos ne fuitent pas.  

Pourquoi, moi, Marine, 21 ans, je nude? 

Sans la moindre ambiguïté, le but est sexuel. Enfin, en ce qui me concerne, quand j’envoie une photo de moi nue, dénudée ou dans une position très suggestive. Imaginer le faire m’excite au plus haut point, le faire encore plus. Et me dire que ça va aussi exciter celui qui va le recevoir, c’est vraiment géant.

En vrai j’ai plus de plaisir à en envoyer qu’à en recevoir. Bien que mon premier “plan tinder” m’en ait envoyé quelques unes qui m’ont fait “ chavirer “ . J’en reçois aussi souvent des non sollicitées des réseaux sociaux.

twitter-source-inspiration-nude-petitefillesage

Hormis le fait qu’il soit illégal d’envoyer une photo à caractère sexuel sans l’accord de la personne, il faut nuancer le contexte. Je vous passe les porcs indélicats qui sont fiers d’envoyer leur dickpick en attendant un compliment en retour. Il y a des personnes avec qui je converse depuis des mois, et qui de fil en aiguille se dévoilent. On peut presque parler dans ce genre de cas d’un accord quasi implicite. 

Je vous fais part de deux situations identiques avec deux réactions fort différentes. 

Je suis contactée par une jeune fille, gentille, nous parlons de temps en temps. Elle a sur son compte le drapeau LGBTQ+, un indice d’ouverture et d’une orientation sexuelle qui m’amène à penser qu’elle est au moins bisexuelle.

En discutant, elle me dit qu’elle a 16 ans, ce qui me met déjà un peu mal à l’aise, j’essaie de filtrer au max pour n’avoir aucun profil de – de 18 ans. Et puis un jour, je reçois un nude. Et elle m’en demande un en échange. Je l’ai immédiatement bloquée sans répondre. Attitude fort radicale, sans doute brutale, mais je n’ai pas cherché à comprendre plus. Un nude d’une jeune fille de 16 ans, qui aurait très bien pu être plus jeune, ou un profil fake, je n’avais vraiment pas envie de jouer avec le feu. 

Autre exemple, une adorable belge assez timide avec qui j’échange parfois m’a envoyé une photo d’elle nue. La première réaction, outre la surprise, est de me dire qu’elle était très sexy. Puis, j’ai été très touchée de sa confiance. Je ne suis pas à priori attiré par les femmes, mais j’adore voir un corps de femme. 

La prudence doit être de mise, envoyer un nude n’est pas anodin

Moi qui protège un maximum mon anonymat, je suis extrêmement prudente. J’ai eu une connaissance qui s’est faite filmer par un de ses mecs, puis à la rupture, elle n’a jamais eu la garantie que les vidéos ont été effacées.

Vivre avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête, se disant que ça peut apparaître n’importe où, n’importe quand,  ce n’est pas sécurisant. Un plaisir de quelques instants qui devient une menace perpétuelle, ce n’est pas vivable.

Prudence-nude-marinemc

Le revenge porn, du sexting à la diffusion d’images ou vidéos.  

Phénomène qui est apparu il y a quelques années, avec l’avènement des réseaux sociaux et la modernisation de nos téléphones.

Le sexting, qui existait bien bien longtemps (avant ma naissance) consistait à s’envoyer des messages intimes, par lettre postale, puis par d’autres moyens de communication, MSM, Messenger… Ne pouvant plus nous contenter de textes, surtout MA génération, plus portée vers l’image que l’écriture a tendance à faire au plus “simple”, ou plus excitant. Comme dit l’adage, une image vaut mille mots

Définition du revenge porn, telle que je pourrais la résumer après quelques lectures, c’est la diffusion ou menace de diffusion, d’images à caractère sexuel sans le consentement de la personne. En France et dans la majeure partie du monde, c’est heureusement illégal, passible de lourdes amendes, et/ ou de peine de prison.

La vision de la loi par rapport à l’envoi de nudes

Rien n’interdit l’envoi de nudes bien sûr, cela fait partie intégrante d’une sexualité 2.0. Sous certaines règles. On va aborder la notion d’âge et de consentement. Parlons des principes de base.

Le consentement

Envoyer un nude à quelqu’un sans son autorisation préalable, est un délit selon la loi. Une fois de plus il faut prendre en compte un certains nombres de paramètres et un contexte général, mais là loi reste claire à ce sujet. 

Le stockage de la photo / video

Vous recevez l’autorisation de garder la photo, aucun souci. Par contre si vous la gardez par le biais d’une capture ou enregistrement d’écran, vous êtes dans l’illégalité. Une photo envoyée via whatsapp, pourrait être logiquement stockée sur votre téléphone. Que la capture d’une photo éphémère sur Instagram est clairement un délit. 

Demander des nudes à un mineur de – de 15 ans

Une loi de mars 2021, a été votée, et rend condamnable (100.000 euros d’amende et 7 ans de prison) le fait qu’un adulte demande une photo dénudée ou à caractère sexuel à un mineur de – de 15 ans. Cela incrimine le demandeur, pas l’adolescente qui enverrait le nude.

Vous l’aurez compris, envoyer/recevoir des nudes n’est pas interdit par la loi.

Et personnellement, je trouve que, quand c’est fait avec finesse, c’est un levier d’excitation énorme. Ce n’est pas parce que la loi n’interdit pas cette nouvelle forme de “sexualité” que la morale ne le “réprimande” pas ! Le saint patriarcat veille au grain ! Quoi qu’il en soit, en ce qui me concerne, j’ai pris goût à mettre des photos de moi, dénudées, cet article en est d’ailleurs parsemé, et rien ne peut me l’interdire.

revenge-porn-marinemc

Témoignages de personnes, morceaux d’histoires. 

J’ai demandé à pas mal de personnes, un retour d’avis/ d’expérience sur les nudes. Je suis sortie de mon cercle de connaissances IRL afin de pouvoir pousser un peu plus certaines questions.

Charlotte : 20 ans, en couple, plan cul réguliers, quelques extras

Envoi de premières photos “sexy” vers l’âge de 15 ans au travers de discussions tchat/forums dont les conversations tournaient autour du sexe. Le but était d’en montrer le moins possible et d’en voir le plus possible. Elle n’a jamais envoyé de photo de son visage. Aujourd’hui, elle nude très rarement, et quasi exclusivement avec son plan cul régulier, quand ils ne se voient pas pendant une période assez longue. Histoire de maintenir l’excitation. 

Elisa (prénom d’emprunt), 25 ans, en couple, exclusive

Elle a envoyé son premier nude à 15 ans, à une fille de son âge. C’était clairement dans un but sexuel. C’est une période de sa vie ou elle ne savait pas situer son orientation sexuelle.

Elle adorait en envoyer et également en recevoir. Elle a envoyé quelques photos avec son visage, mais s’il y avait risque de fuite, elle n’envoyait pas plus haut que ses lèvres. Les apps utilisées sont Snap et Messenger. 

Bien qu’elle soit en couple, elle en envoie, mais beaucoup moins. Majoritairement à des filles, mais elle peut, avec l’accord de son chéri en envoyer à d’autres mecs, en toute transparence. Ils sont en couple depuis deux ans. 

Florian et Charline (prénoms d’emprunt) 32, 35 ans, 2 enfants

Florian déclare qu’il a toujours été accro aux nudes, Charline a commencé avec lui vers 25 ans, la première fois lorsqu’ils sont partis en vacances séparément. 

Charline rectifie rapidement, et précise que ses premiers nudes ont été envoyés avant Florian, vers l’âge de 20 ans. Nudes prises avec un appareil photo et envoyées par mail, c’était avec sa copine de l’époque. Les deux sont unanimes quant au fait que la base de ces échanges est la confiance non seulement à la personne que tu envoies mais par rapport à l’image de son propre corps. C’est tellement intime que c’est quelque chose qui ne se fait pas avec n’importe qui. Charline en a envoyé d’autres depuis qu’ils sont en couple, avec l’accord de Florian.

Tout comme Florian en reçoit et les partages avec Charline, qui a un penchant certain pour les nanas nues. Il y a eu de rares dérapages, ou des sextos et nudes ont conduit à l’acte (à 3).

Mais par sécurité, pour préserver leur couple, ils rompent tout contact avec la personne pour protéger leur couple. À l’issue de ce petit échange, j’ai eu droit à une photo de Charline, et d’un joli sein pris en voiture. Florian, le lendemain, m’a envoyé quelques nudes de Charline (avec son accord à elle) et de lui.

Annie et Dominique (prénoms d’emprunt) 37, et 39 ans, libertins

Annie a envoyé son premier nude à l’âge de 21 ans, et depuis plusieurs dizaines de personnes  ont reçu de ses nudes, elle utilise whatsapp pour l’envoi des photos. Elle adore en envoyer, ça lui procure une grande excitation, qui l’amènent à se caresser. Elle n’aime pas en recevoir. Le nude le plus hard envoyé est une photo avec un plug anal et un gode enfoncé dans son sexe. 

Isa (pseudo) 19 ans bisexuelle, célibataire. 

Isa envoie des nudes depuis “pas mal d’années”, quasi exclusivement à des nanas. Pas vraiment à l’aise avec son corps, elle en envoie principalement dans le but d’en recevoir.

Elle préfère 1000 fois en recevoir qu’en envoyer. En envoyer la stresse énormément, elle a peur du jugement des autres. En recevoir provoque une excitation incroyable, et c’est via ce biais qu’elle est amenée à se caresser régulièrement.

Je lui ai demandé si elle allait voir des sites pornographiques, pour mater. C’est quelque chose qu’elle a fait plus jeune mais qu’elle trouve impersonnel aujourd’hui. Elle a besoin d’avoir un réel contact avec la personne, ce qui donne une autre dimension à la photo qu’elle reçoit. 

Elle reçoit régulièrement des nudes de mecs. Quand ils lui plaisent, elle engage la conversation. Sinon elle bloque. L’échange de nudes a déjà conduit à plusieurs relations d’un soir. Elle avoue par contre, rarement demander le consentement avec d’envoyer une photo d’elle nue, mais assure que la première est très soft, érotique sans être sexuel. 

Et je vous confirme deux choses. Elle ne m’a pas demandé mon avis avant de m’envoyer un nude ^^ Et elle est vraiment sexy ! 

Mes conseils pour envoyer des nudes

  1. Ne le fais que si tu en as envie: Quand tu es une adolescente, et amoureuse, entendre ton copain dire “ envoie-moi des photos sexys si tu m’aimes” est un classique. S’il t’aime, il attendra que tu sois prête.
  2. Agis comme si la photo pouvait fuiter : En effet, le risque zéro n’existe pas, outre la diffusion non autorisée, le vol de photo, hacking… peut arriver. Évite de montrer ton visage. Évite de montrer des signes distinctifs qui peuvent facilement t’identifier, un tatouage, une tâche de naissance. Si tu nudes de chez toi, évite de prendre les éléments de ta chambre en plan large, essaie de faire des plans rapprochés. 
  3. Fixe toi des limites, ne dépasse pas ce que tu t’es fixé : Une épaule dénudée est peut être infiniment plus érotique que les cuisses écartées avec un gros plan. La subtilité et l’imagination sont de puissants moteurs qui peuvent extrapoler une vue limitée d’un corps. 
  4. Va à ton rythme, respecte toi : N’envoie pas quelque chose que tu pourrais regretter par la suite. Fixe TES conditions quant à l’utilisation ( le fait de garder ou supprimer ) des photos ou vidéos que tu envoies. 
  5. Choisis la bonne application pour envoyer tes photos les plus chaudes : Messenger, en mode normal est déconseillé. Il existe la possibilité d’avoir un mode secret ou les messages envoyés sont chiffrés. Whatsapp, par défaut, enregistre les photos reçues, pour éviter ça il faut désactiver l’option. Instagram, permet également d’envoyer des photos pour un temps limité. Mais tu n’es pas à l’abri d’une capture d’écran. Snapchat reste le meilleur compromis, la messagerie est cryptée de bout à bout, les photos ne sont pas conservées sur les serveurs. Tiens quand même à l’esprit que le destinataire peut détourner la notification de capture d’écran, soit avec un autre logiciel soit en prenant la photo avec un autre appareil photo.
  6. Prends du plaisir, si ça t’en procure, ne culpabilise pas, éclate toi, jouis ! 

Merci aux personnes d’avoir pris le temps de répondre à mes questions parfois intrusives, voire crues. 

Only registered users can comment.

  1. Quelle article oufissime !!!
    On voit que cest un article travaillé, plein de recule et de bonnes intentions.
    Un article tres personne également où tu te devoile comme jamais je dirais 🙂
    Nous avons attendu un poste tout le weekend mais ça valais le coup !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *