Mes Expériences Sensuelles

Massage tantrique, suite et fin….

suite-fin-massage-tantrique

Quelques secondes après un orgasme qui m’a fait tourner la tête, au sens propre comme au figuré, je sors du jacuzzi, enfile mon peignoir et descends au bar me prendre un grand verre d’eau. Tac, qui m’avait suivie avec une ou deux minutes de latence, m’a rejointe un peu surpris de mon départ précipité. Autant l’orgasme était fort, que la descente a été rapide et brutale, le verre d’eau m’a vraiment fait du bien

Il me propose de monter dans une alcôve et de passer au massage, il m’a dit en riant “tu as l’air bien détendue”. En fait j’étais vraiment cassée. J’accepte, un peu dégoutée de mon état, j’aurais bien aimé m’occuper de lui aussi bien que lui ne l’avait fait, mais je n’avais pas la force. 

Devinez qui s’est encore endormie ? 

Comme au premier massage avec Tac, après que celui-ci ait installé une serviette dans une alcove avec une porte pour ne pas être dérangé, je me suis assoupie plus d’une fois alors que j’était allongée sur le ventre. Une fois de plus je me suis excusée avec une petite moue, mais visiblement mes quelques absences duraient une ou deux minutes tout au plus. 

Cette fois je n’ai pas été surprise quand il s’est allongé sur moi pour me masser avec son corps, et j’ai été heureuse à un certain moment d’avoir la certitude que son sexe était en érection. 

Je ne ressentais rien de sexuel à cette étape. J’avais pourtant été assez explicite en lui faisant une fellation au rez-de-chaussée une petite heure plus tôt. J’avais vraiment bon espoir que le massage dérape un peu. 

Un massage assez différent du précédent 

La fois précédente, j’ai eu un orgasme pendant qu’il me massait les lèvres et le clitoris, je m’attendais au même schéma, mais surprise ! Pas du tout ! Après un petit temps de messages sur mon dos, nuque, bras et pieds ! ( là j’ai cru que j’allais vraiment mourir de bonheur), il vient s’asseoir, en passant mes jambes au-dessus des siennes. J’étais toujours sur le ventre, la position allait me sembler assez confortable, mais il m’a fait replier les jambes pour qu’elles ne soient pas tendues. J’avais donc mon sexe, contre le sien, mes cuisses sur les siennes et les pieds ramenés sur ses fesses à lui. Je devais sans doute ressembler à une grenouille. 

Ses mains massaient une fesse et la cuisse, puis passaient de l’autre côté en faisant pareil. Il remontait parfois les mains de part et d’autre de mes flancs, passait sur le côté de mes seins et revenait sur mon dos. 

A un moment, je sens que pendant qu’une main continue ce trajet de fesses-cuisses à hanches et dos, le pouce de son autre main passe sur mon clitoris, fait des pressions à l’entrée de mon vagin de façon complètement erratique. 

De temps en temps, je sens qu’il repousse son sexe dur contre me fesses pour me masser également. L’excitation monte doucement chez moi. Il va plus loin que la fois précédente, de façon différente, je me sens super mouillée. 

Le massage dérape plus tôt que je ne l’aurais imaginé

Je sens toujours le pouce de sa main droite, me faire des pressions sur le sexe, se poser à l’entrée de mon vagin, presser un peu et retourner voyager sur ma vulve. Puis je sens son pouce rentrer un peu en moi, puis ressortir aussitôt et rentrer plus profondément deux secondes plus tard. 

Je sais que dans un massage tantrique (c’est Tic et Tac qui nous l’avaient expliqués à Cha et moi) il n’y a que des massages et des effleurements de surface. Là j’ai compris qu’il avait vraiment lui aussi envie d’un massage sexuel et non sensuel. J’ai un massage du vagin, d’abord avec le pouce, puis, un et deux doigts. A un moment donné, d’une main, il canalisait mes mouvements de bassin avec sa main gauche pendant que deux doigts de sa main droite faisaient des pressions à l’intérieur de mon vagin, son pouce lui me massant l’anus.

C’est la première fois qu’il faisait ça, pour moi l’envie de sodomie était claire. 

Pause. puis il retire ses mains, j’entends un bruit, que je n’avais pas identifié tout de suite… Il enfilait un préservatif ! Je m’imaginais, comme je fais toujours d’avoir le réflexe de me mettre à 4 pattes, mais sans dire un mot, il cale sa main gauche vers le haut de mon bassin, et de sa main droite, il a introduit son gland en moi… Là, il me demande de me concentrer sur la sensation, de respirer par le ventre

Le slow sex

Tac, c’est son truc, le slow sex… Bien que je me suis dit qu’à un moment donné, j’allais pouvoir le rendre fou pour qu’il change ses habitudes, mais là c’est lui qui dirigeait. Ses deux mains remontaient sur mes fesses, sur mon dos pour ensuite revenir vers mes hanches, avec un peu de pression, qui faisait que son sexe entrait un peu plus en moi. Je donnais des petits coups de bassin pour accentuer un peu le mouvement, mais la position me limitait un peu. J’avais pourtant des sensations incroyables, Tac a un sexe d’une longueur, je dirais normale, mais super gonflé, et avec une courbure énorme. Je ressentais beaucoup de plaisir, mais je me sentais très loin de l’orgasme. Après plusieurs minutes d’impatience, je me suis mise sur les coudes pour avoir plus d’ampleur avec mes mouvements de bassin. Tac m’a accompagnée dans le mouvement, au vu de la différence de sensations, j’avais compris que les précédentes minutes, il n’avait enfoncé que la moitié de son sexe. 

Il était complètement en moi, j’essayais d’accélérer pendant que lui tempérait. Un homme avait poussé la porte de l’alcôve, était à l’entrée, et regardait. Je n’avais pas envie d’un plan à plusieurs, mais le fait qu’il y ait un spectateur m’a excitée. Je me suis relevée en poussant sur mes avant-bras, puis mes mains. Il accompagnait mes hanches dans ses mouvements, et une fois redressée, il m’a prise par les seins, pendant que j’accélérais. 

Là il m’a dit… doucement, je ne vais pas tenir longtemps à ce rythme. Aucune importance, j’avais envie de l’amener au bord de jouir, puis qu’il se retire pour m’arroser le corps. 

J’allais de plus en plus vite, prise dans mon propre plaisir, et concentrée sur son souffle en lui , jusqu’au moment où je l’ai entendu gémir alors qu’il était au plus profond de moi. 

Le moment papote

Tac me dit qu’il part une petite minute (toilettes j’imagine) Il me demande si je l’attends là, en bas ou dans le Jacuzzi. J’avoue que je n’avais pas envie de bouger pour le moment. L’inconnu vient s’asseoir sur le bord, et commence la discussion. J’avoue que je n’avais pas trop envie de ça, mais bon il semblait gentil, super timide avec sa serviette autour de lui. 

Il me demande si mon mari est masseur. Je lui dis que ce n’est pas mon mari, mais un ami, et qu’il a en effet fait pas mal de formations de massages, et que je suis son cobaye. Il me demande si je viens souvent ici, bref on fait connaissance. Tac dès son retour, vient s’allonger sur le côté, et rentre dans la discussion aussi, finalement, on parle plus de libertinage que de massage. Tac plein de tendresse, me fait d’une main, un massage du crâne, vraiment je ne comprends pas comment il fait mais c’est magique. Je passe un bon moment, je n’ai aucune idée de l’heure qu’il est, puis je me dis que je me ferais bien une autre petite session cochonne. 

Et ça repart…

La discussion revient sur les massages, et je dis à Tac “ à moi de te faire un tout petit massage” Il dit que je suis gentille, mais que je ne suis pas obligée. Je lui dit que ce n’est pas un massage tantrique mais que je vais improviser. L’inconnu demande s’il peut rester, je dis oui, en me levant pour aller fermer la porte, prendre un préservatif et le déposer près de Tac, en étant certaine qu’il ait compris mon intention. 

Je lui demande de se mettre sur le dos, une fois son peignoir enlevé. Je garde le mien, que j’avais remis. Et je commence tant bien que mal à lui masser les pieds, puis les jambes, et je remonte progressivement en passant mes cheveux sur ses cuisses, son ventre… Jusqu’à lui faire un petit bisou sur la joue. Je suis assise sur ses cuisses, je retire mon peignoir, langoureusement, comme une actrice le ferait dans un film. Pour une fois, je ne me foire pas, je suis assez contente de moi. Je regarde l’inconnu, qui s’est mis à l’aise sur le matelas, sur le côté, et remets mon attention sur TAC. 

Je lui fait des petits bisous, du visage jusqu’au ventre, en passant sur son sexe. J’ai envie de faire durer un peu, je me dis que là c’est son moment, et que je ne vais pas le violer pour mon plaisir. 

L’excitation monte…

Je teste quelque chose que Maxime adore, je lèche les tétons de Tac qui semble assez réactif. Je me mets légèrement sur le côté pour pouvoir à la fois passer d’un téton à l’autre et passer ma main sur son sexe. Commencer à faire des petits mouvements de va et vient. Le sentir gonfler dans ma main. C’est toujours pour moi un moment de grande fierté de savoir que je peux faire bander un homme expérimenté, moi qui a 22 ans, je peux parfois manquer cruellement d’assurance. Doucement, je bascule complètement sur le côté, tournant le dos à l’inconnu, regardant ma main qui branle le sexe de Tac, de plus en plus dur, de plus en plus courbé. Ma tête descend doucement, je la pose sur le ventre de Tac, ma bouche est à deux centimètres de son sexe, je fais durer le plaisir. Je sens une main sur mon dos… Tac me caresse le dos, je sens qu’il se concentre sur sa respiration, mais son sexe montre clairement son excitation. Un coup de langue, deux coups de langues, je baisse un peu ma bouche pour prendre le gland entre mes lèvres. Tout en continuant à le branler avec lenteur. Je sens une deuxième main, plus timide, d’abord sur mon flanc, puis sur mes fesses. L’inconnu. Bon ça c’était pas prévu, mais bon, pour le moment c’est ok, je fais comme si de rien n’était. Je me concentre sur la fellation que je fais à Tac, je me rends compte que je n’ai plus mon chouchou à mon poignet pour m’attacher les cheveux. Tant pis. 

Je donne le préservatif à Tac, à qui je n’ai pas besoin de faire comprendre quoi que ce soit, je me mets sur le dos, les jambes repliées, pieds au sol. Tac approche, sur les genoux, met de la salive sur le préservatif et entre doucement en moi. Sa main gauche tient ma jambe droite tout contre lui, peut-être pour avoir un appui ou un peu d’équilibre, sa main droite me caresse le ventre et me masse le clitoris. L’inconnu, qui était nu, et en érection prend un des deux peignoirs, le plie et le met sous ma tête pour que je sois à l’aise. J’ai été super surprise par cette bienveillance.  L’inconnu me dit que j’ai des seins magnifiques, qu’il adore mon piercing, et pose la main sur le haut de mon ventre. Tac était, lui, en train de me pénétrer de plus en plus profondément avec des mouvements très lents. Je regarde l’inconnu, et essaie de lui faire paraître dans un regard le “ok pour toucher, mais pas plus” Ce qu’il semble avoir compris car un peu plus tard, il me caressait les seins d’une main, en se branlant de l’autre. 

Rien ne se passait comme j’aurais voulu, mais je n’ai pas été déçue

J’imaginais cette position comme un préléminaire, avant de me mettre à 4 pattes pour me faire prendre en levrette, puis la sodomie, car Tac avait longtemps sollocité mon anus. 

Finalement c’est la main agrippée à la tête de l’inconnu qui me suçait le téton droit qu’un petit orgasme est venu avec la stimulation de mon clitoris, suivant d’un autre orgasme plus petit et plus long… En fait un mélange de sensations, qui finalement pouvait ressembler à un orgasme vaginal couplé au clitoris. Le rythme de pénétration de tac ne changeait pas pour autant. 

Je me suis relevée, je suis allée vers Tac, j’ai retiré son préservatif et je l’ai sucé avec vigueur. Je ne m’attendais pas à ce qu’il éjacule aussi rapidement, mais sans nul doute il a apprécié le fait que je le fixe dans les yeux pendant que je recevais ses giclées de sperme chaud. L’inconnu, qui lui me pressait le sein droit en se branlant, a aussi éjaculé sur mon flanc. 

Une fin d’aprem trop rapide…

Le passage sous la douche s’imposait pour tout le monde, un passage dans le vestiaire pour moi m’a fait prendre conscience que le temps était passé vraiment trop vite.. 7 appels en absence de Maxime. Deux messages de Cha, me disant “tu t’es faite défoncer?” et un “prends du pain, j’ai pas eu le temps” . J’envoie un petit message à Maxime pour le rassurer et retour au Jacuzzi. En sachant bien qu’il n’y aurait pas de session supplémentaire de cochonneries. 

Une petite demi-heure plus tard, l’inconnu, Tac et moi on rentrait se changer dans les vestiaires, et les deux étaient à la sortie pour me raccompagner à ma voiture et me dire au-revoir

Le côté inquiétant, est que même après avoir joui 3 fois, je suis un peu restée sur ma faim, un peu comme si, une fois entrée dans un club, la notion de temps, de raisonnable et de normalité s’effaçait complètement au profil de la luxure… 

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply
    Jean Marc
    5 juin 2022 at 22h49

    🔥🔥🔥🔥🔥🔥🔥🔥🔥

  • Reply
    Bruno
    6 juin 2022 at 10h35

    Cc tu as se don de décrire de façon érotique en le lisant tu as cette monté cette envie d’attraper la première qui passe et de la faire jouir et de jouir avec elle pou ma part je pense que tu devrais écrire des livres érotique tu ferais fureur
    Au plaisir de te relire

  • Reply
    Pierre Baillo
    6 août 2022 at 4h48

    Bravo Marine
    Une très belle séance super excitante remarcamement bien écrite
    J’adore.Tu m’excite grave.
    Pierre

Leave a Reply