Mes-experiences-sensuelles-partie13-banniere
Mes Expériences Sensuelles

Mes expériences sensuelles 13

1 juillet 2021

Samedi soir foot… et un goal !

Donc samedi soir, on se retrouve chez Lucas, le plan cul de Charlotte. Je sens qu’à la lecture du terme plan cul, elle va encore me dire que je ne comprends rien.

Elle est en couple avec Flavien depuis 3 ans, elle dort souvent chez lui, mais est encore à moitié officiellement chez ses parents. Flavien c’est un peu son côté stable et sécurité, mais il a déjà un côté vieux garçon.

Lucas, c’est tout le contraire, 31 ans, il change de boulot tous les deux ans, s’y prend à la dernière minute pour tout faire. Et le plus important, il fait décoller Chacha au lit ! Il dit que c’est sa meilleure amie, elle dit que c’est elle version mec. Mais hors de question qu’ils se mettent en couple, ils sont tous les deux d’accord sur le fait que ça ne fonctionnerait pas. 

Ça fait quelques semaines, qu’elle me propose de “me prêter” Lucas pour un moment hot ! Lui, a dit juste un “pourquoi pas”. Le genre de “pourquoi pas” qui ne te donne vraiment pas envie d’envisager la chose une seconde. Puis, bon, il est mignon, mais bon… Bref non !

Les plans de Charlotte ! 

En ce moment, elle doit en avoir marre d’entendre mes histoires, mais bon ses conseils ne sont pas aussi tranchés que d’autres. Pour elle le top, c’est d’avoir un mec avec qui on peut avoir des projets de vie, et des petits amusements sans lendemain sur le côté. 

Je ne pourrais pas fonctionner comme ça, j’ai besoin de quelque chose de plus simple. 

Bref, la soirée “improvisée” qui ne l’était pas du tout, était un coup monté gros comme une maison. En plus de Lucas et Charlotte, il y avait Jonathan qui était invité.

Jonathan est un copain de sortie de Lucas. Lors d’une soirée, ça avait failli tourner en plan à 3 avec Lucas, Chacha et lui. Chacha avait eu un petit crush sur Jonathan, et finalement la fatigue, l’heure avancée et une raclette trop lourde avaient fait foirer le truc. 

Jonathan n’était pas spécialement emballé par le foot, il est plus rugby. J’ai vu le truc arriver à 3 kilomètres. J’étais un peu remontée contre Chacha sur le coup, qui m’a juste répondu… “Bah quoi, t’allais quand même pas chialer toute seule en matant les derniers Lucifer”. 

Tu m’ étonnes, je n’avais vraiment pas la tête à un plan drague, j’ai mis les choses au point direct. Elle m’a prise dans ses bras et m’a dit qu’elle m’adorait. Ça et dire qu’elle se foutait de mon avis, c’était kif !

Mes-experiences-sensuelles-partie13

La soirée

Arrivée peu après 18 heures, après avoir fait quelques courses, nous étions responsables des mojitos. Chacha prend au passage une bouteille de vin sec blanc, le truc que jamais personne ne prend à l’apéro (que j’adore et me fait vite sentir “joyeuse”). Quand je lui ai dit que je ne me bourrais pas la gueule  et que je dormais dans mon lit ce soir, elle m’a dit “oui bien sûr” aussi crédible qu’un alcolo qui promet de s’arrêter après son premier verre. 

Le gros avantage avec Lucas c’est son côté j’aime tout le monde. À mon arrivée, il me prend dans ses bras, me fait un gros câlin et me dit qu’il est super content de me voir. Un peu comme si j’étais une de ses potes de longue date. Il me présente à Jonathan, qui me fait timidement deux bises, un peu mal à l’aise.

Finalement, on rit énormément, Lucas fait le spectacle à lui tout seul, il avait préparé un apéro d’enfer, il a commandé des pizzas pour tout le monde, je n’avais plus ri depuis bien trop longtemps. Jonathan est super introverti, tout le contraire de Lucas, assez timide, mais très sympa. Pas moche du tout en plus, pas mon style, très grand, 1m90 je dirais, super baraqué, jeans, grosses chaussures noires, t-shirt d’un groupe de métal. Complètement en inadéquation avec sa personnalité réservée.

Le match de foot commence, j’imaginais que j’allais m’endormir devant, j’avais déjà un peu picolé. J’attendais les pizzas avec impatience, j’avais une dalle d’enfer ! 

Devinez qui débarque quelques minutes après le début du match en tenue super sexy. Chemisier noir transparent qu’elle m’a emprunté le jour-même. Chacha est bien plus petite que moi, le chemisier lui arrivait juste en haut des cuisses. On voyait ses seins, son petit string blanc mis exprès pour contraster. La première réflexion que j’ai eue, c’est waow, j’aimerais tant avoir son corps et pouvoir faire des photos avec ce chemisier et string.

J’ai honte de le dire, mais j’ai eu un petit pincement au cœur, envie et jalousie. N’importe quel vêtement lui va, c’est fou ! Lucas ne semblait pas surpris du tout de voir arriver Chacha à ¾ à poil, Jonathan, ne semblait pas mal à l’aise non plus. Les pizzas arrivent, Chacha ouvre la porte et prend les pizzas pendant que Lucas va chercher son portefeuille. Pendant que les deux garçons s’engueulent presque pour payer les pizzas, le livreur est en PLS par contre, il n’arrivait pas à détacher ses yeux de Charlotte, et a buggué quand Lucas lui a demandé s’il avait un supplément d’huile piquante. 

Finalement, on a un peu regardé le match, on a pas mal parlé. Chacha a bien fait sa chaudasse pour exciter Lucas avec un “si l’Italie gagne, tu me fais ce que tu veux” et lui de répondre et si l’Italie perd ? “C’est moi qui te fais ce que je veux”.

Jonathan, les regarde, en riant en leur disant “hé ho, on se calme, n’oubliez pas qu’il y a deux célibataires avec vous”.

Petit moment d’étonnement chez moi, ils rigolent tous les 3. Ha bon, je suis célibataire ? Pourquoi je suis la seule à ne pas être au courant. 

Je voyais Chacha sourire en regardant son téléphone, je sais qu’elle était sur mon compte insta de secours en train de répondre à des questions… 

Fin du match

Finalement on a parlé de plein de choses pendant le match, Lucas regardait attentivement du coin de l’œil et c’était sympa. 

Il était presque minuit quand le résultat final du match interminable est tombé. je me suis dit qu’il était temps que je rentre, que j’allais laisser Chacha et Lucas aller s’amuser un peu. Entre des “ho non, reste” “quoi ? mais on est samedi”, “tu peux dormir entre nous deux, ou le canapé au pire” … J’ai cédé. Je n’avais que moyennement envie de retourner chez moi.

Je vous passe les insinuations de Charlotte sur les possibilités de la soirée. À mon avis, elle allait se coucher et s’endormir à la seconde d’après. Elle ne connaît pas les doses d’un vrai Mojito, et même si elle tient bien, une fois dans le lit elle allait s’écrouler. Je vais être honnête, à ce moment-là de la soirée, j’avais envie qu’on me demande de rester. Hors de question de dormir avec Chacha et Lucas, mais j’avais envie de passer un peu de temps avec Jonathan, j’ai vraiment apprécié discuter avec lui la soirée, et l’idée de jouer la carte de la séduction avec lui m’a traversé l’esprit une fraction de seconde. Je l’ai rapidement rejetée, ça fait vraiment morte de faim. Mais en vrai l’idée ne m’a pas quitté de la soirée. 

Jeu de séduction 

J’ai regretté ma tenue fort sage du coup, jeans baskets, c’est pas le top pour séduire, j’ai retiré ma chemise, le t-shirt moulant allait faire l’affaire, et après un bref passage aux toilettes, et le retrait du soutif, je me sentais un peu sexy. Chacha me rejoint et demande si je loge, je dis oui, mais que ça sera le canapé.

Elle me dit qu’on peut préparer les draps et la couette, je dis oui. Elle me répète “bon comme tu veux”. À ce moment-là, on a pas évoqué Jonathan, j’avais compris, qu’il rentrait chez lui, il était à 20 minutes en moto et n’avait pas trop picolé. Je propose de préparer le Mojito de la victoire avec Chacha, quand j’ai demandé si j’en faisais bien 4. Jonathan dit que pour lui ça sera un soft, il doit reprendre la route. 

Petit moment de silence, et je ne sais pas comment m’est venu le courage de dire ça, mais je lui ai dit “il y a assez de place pour deux dans le canapé”. 

J’ai senti mes joues devenir toutes roses, Chacha m’a regardé avec des yeux écarquillés, complètement surprise. Lucas disait à Jonathan qu’en effet c’était plus safe qu’il dorme ici. 

J’ai fait semblant de ne pas trop écouter, mais j’ai entendu qu’il était d’accord. 

Les garçons ont mis un peu de musique et pendant que Charlotte coupait le citron, je lui dis discrètement “j’ai pas de capotes”. Elle me répond t’inquiète on en a. Il ne restait plus beaucoup de glaçons et pas assez d’eau pétillante pour 4 Mojitos, j’ai été obligée de compenser avec du Rhum ^^ 

La suite a paru durer une éternité, enfin bien 20 minutes, pendant lesquelles Chacha a bien fait sa chaudasse avec Lucas, lui caressant directement les seins sous la chemise en nous parlant. Je regardais de temps en temps Jonathan pour essayer de capter un signal, bien qu’on parlait un peu de tout et de rien. J’espérais ne pas me faire de films ou me prendre le vent de ma vie.

J’ai imaginé un tas de scénarios possibles sur la suite. J’avais vraiment envie d’un “joker”, voir comment c’est avec un autre, tenter quelque chose de 100 % physique. 

Le coucher…

Charlotte et moi on prépare le canapé lit, avec une couette, des draps, pendant que les garçons bougent la table du salon, et débarrassent un peu.

J’en profite pour relancer Charlotte “les capotes ? “ Puis elle me dit ha oui je vais en chercher. Je la rejoins dans la chambre, elle m’en donne 3, j’en profite pour lui demander un long t-shirt pour dormir, elle est venue avec le minimum, et puis un long t-shirt de Chacha, c’est un truc qui m’arrive au nombril, je fini par me résoudre à me coucher avec mon t-shirt. Heureusement, j’avais mon super string noir qui me fait un top cul, j’avais au moins ça. 

On se dit tous au-revoir et bonne nuit. 

Jonathan et moi, on se regarde pour discuter des modalités pratiques, je dis que je préfère ne pas dormir du côté du mur au cas où j’irais aux toilettes la nuit (Et surtout pour prendre une capote dans la poche de mon pantalon qui serait à portée sur le bras du canapé).

On éteint la lumière, on ne voit vraiment pas grand-chose, Jonathan allume la lumière de son téléphone, il se déshabille rapidement, me demande si ça ne me gêne pas qu’il dorme en caleçon. Je lui réponds, tu sais j’avais rien prévu non plus, j’ai rien pour dormir. J’attends le bon moment où il est tourné de mon côté pour retirer lentement mon pantalon pour qu’il voie mes fesses. Sur le moment, je me sens super chaudasse, en espérant qu’il regarde du coin de l’oeil. je me couche dos à lui, j’attends d’être allongée, la lumière de ton téléphone coupée pour me relever légèrement et enlever mon t-shirt assez lentement pour qu’il sache que je l’enlevais. 

Et j’ai couché avec le 3 ème mec de ma vie   

Il y a eu quelques minutes de silence. Dans cette position, j’étais sûre de moi, seins nus, string, j’attendais qu’il pose la main sur mon épaule, un peu comme pour demander si j’étais ok à un contact. Avec Arnaud, c’était ma technique quand j’avais envie, les fesses quasi contre lui et mes pieds contre les siens. Il finissait à un moment donné par poser une main quelque part, une ondulation de mon corps et le signal passait. 

Là, rien. Je lui demande si tout va bien, si je ne prends pas trop de place (alors que je sais que je prends bien plus de la moitié du lit pour essayer d’avoir un point de contact). Il me dit que tout va bien pour lui, il demande si moi c’est ok, je lui réponds oui. Puis quelques secondes plus tard, je lui dit “c’est quand même une situation étrange”. Il me répond oui vraiment. On entend Lucas faire du bruit, finalement il semblerait que Charlotte ne se soit pas effondrée comme une masse. Je dis “ ça aussi c’est étrange” on se met à rigoler. 

Il engage la conversation en disant c’est un couple étrange, alors que Charlotte a un petit copain depuis longtemps, qu’il se disent meilleurs amis. Je profite qu’il parle pour lui dire que j’ai froid aux pieds, que c’est mon gros défaut, je demande si je peux mettre mes pieds contre les siens, il dit oui, pas de problème, je me colle vraiment à lui, j’essaie de caler mes fesses contre son bassin et vais chercher ses pieds. Il sort son bras de la couette pour le passer au-dessus de moi, il me demande si ça va, je lui réponds que je commence à me réchauffer.

Bref je mytho complètement, le dernier Mojito m’a mis un sérieux coup de chaleur, et j’ai un volcan dans la culotte ! Les bruits dans la chambre sont vraiment devenus explicites, en fait ils ont laissé la porte du couloir et de leur chambre ouverte. Je répète une fois de plus… “situation vraiment étrange”, on rit de nouveau. Jonathan me dit que ma cousine est vraiment portée sexe, je lui réponds, “oui je sais c’est de famille”, il me répond “ ha bon”. Je prends son bras hors de la couette, et le mets en dessous, je pose sa main sur mon ventre. je la relève et la mets sur mon sein, là il a compris et les caresses commencent. 

Il me demande si j’ai un piercing, je lui dit oui, seule réponse “j’adore”. 

Je passe mon bras sous le sien, je vais mettre ma main sur son caleçon, assez serré, je lui demande de l’enlever. J’enlève mon string à une vitesse éclair et je reprends la position. Il est très dur. À ce moment-là je me sens vraiment bien, en me disant que je suis capable d’exciter un mec que je vois pour la première fois.

Là, j’ai un tas de pensées parasites qui me ramènent à ma vision de ma propre sexualité. Je retire ma main, je sens qu’il bouge son sexe contre mes fesses et me caresse les seins, m’embrasse les épaules. Au vu du bruit dans l’autre pièce, on se doute que Chacha se prend des coups de reins assez saccadés. 

Là il me dit “j’ai envie de rentrer en toi”. Je lui dit ok. Je prends un préservatif dans la poche de mon Jeans, lui donne. j’entends le bruit de l’emballage, la pose.. et pendant ce temps je me dis que j’ai beaucoup de chance. Il me demande “comment” ? Je lui réponds, comme ça sur le côté. j’écarte un peu mes cuisses, on adapte la position, il frotte son gland contre mon vagin et le pousse légèrement. Il mettait des coups de reins légers et saccadés pour rentrer progressivement. Il me caressait les fesses, le ventre, en me disant que j’étais vraiment une bombe.

Mélange de frustration et de plaisir, car avant que tout ne soit rentré il s’est vraiment passé un sacré bout de temps. Habituée à ce que le plaisir me submerge, là il est monté par petites vagues. C’était bon, mais je n’arrivais pas bien à me toucher le clitoris, je me suis mise de ¾ sur le ventre. Il s’est relevé, s’est mis sur les genoux et m’a pénétrée très lentement jusqu’à tout entrer. Je n’avais jamais testé cet angle, les sensations étaient différentes. Il m’a dit que j’étais super étroite, sur le moment, je ne savais pas comment le prendre, mais d’après ce que j’ai compris c’est assez positif. Pas de baise vigoureuse, mais j’ai adoré sa façon de varier les rythmes et de faire des pauses. L’entendre jouir a déclenché un petit orgasme chez moi. Les minutes qui ont suivi, je me suis de nouveau posé plein de questions. 

J’ai eu 3 mecs, et c’est 3 manières complètement différentes de faire l’amour. 

Ce que j’ai préféré… C’est qu’il la ressortait souvent, pour la frotter entre les fesses, les sentir complètement humides, me demandant s’il allait essayer de me sodomiser ou non pour me pénétrer de nouveau. Un jeu de frustration nouveau pour moi. 

Il m’a prise dans ses bras, je me suis endormie. 

Réveil zombique 

J’ai ouvert les yeux à 7 heures du mat, le temps que je me rappelle où j’étais, les évènements de la veille. Grand sourire ! Mon 3 ème mec ! Pas le courage de me lever, je me suis forcée à me rendormir, je sais que quand je n’ai pas mes 9 heures de sommeil, la journée est compliquée. J’essaie de me rendormir, mais pas moyen. Je suis excitée, mais vraiment excitée, je me choque à être humide à ce point. 8h15, toujours autant dégoûtée en voyant l’heure sur mon téléphone, j’ai l’impression de m’être rendormie 5 minutes. 

Je suis toujours aussi excitée, je ne comprends pas pourquoi, l’idée de me réveiller aux côtés d’un mec que je connaissais pas 24 heures avant. Je me caresse discretement sous la couette, la situation me rend dingue, je mets à peine quelques minutes à avoir un orgasme super court, super fort. Je me dis que je n’ai pas envie d’attendre que tout le monde se lève, j’ai envie de rentrer, prendre une douche, lancer une lessive et mourir dans mon canapé. 

Je regarde Jonathan, je me rappelle qu’en 21 ans, je n’ai eu que 3 mecs en moi, je me dis que je ne sais pas quand ça arrivera encore. Hier soir, j’ai vraiment aimé, mais à y réfléchir, je ne voulais pas rester juste sur ce type de souvenir. 

Je me suis rapprochée de Jonathan, j’ai mis ma tête sur son épaule, je lui ai caressé le torse, le ventre, j’ai vu un sourire sur ses lèvres. J’ai directement mis la main sur son sexe, qui était déjà un peu en éveil. En fait j’avais deux envies. Le sucer et le chevaucher. Il a fallu peu de temps avant que ma bouche descende. Sucer m’excite terriblement, c’est quelque chose que j’ai découvert avec Adrien. Je pensais que c’était juste lié à lui, mais non, j’ai la même envie avec Jonathan, alors qu’avec Arnaud, je n’avais jamais particulièrement aimé. 

Avec les entraînements avec Adrien et mes années de pratique pornhub, il semble que je sois devenue à l’aise avec la fellation. Et je peux vous dire que Jonathan, il a adoré ce moment. Je n’avais pas envie de rester sur une prestation la veille où j’avais été super passive. Je suis vraiment soumise en terme de sexualité, mais à certains moments j’éprouve le besoin de prendre le contrôle et de dominer. 

Je suis allée chercher un autre préservatif dans la poche de mon jeans et j’ai tenté de l’enfiler le mieux possible. C’était vraiment compliqué, je n’avais plus mis un préservatif depuis des années. Au début avec Arnaud, j’en ai mis quelques fois, avec plus ou moins de succès. Ce n’est pas quelque chose avec laquelle je suis à l’aise, en plus j’ai peur de faire mal, mais bref… J’y suis arrivée tant bien que mal. 

Je me suis mise sur lui, j’ai mis son gland à l’entrée de mon vagin, je lui ai remonté les bras pour plaquer ses poignets contre le matelas, en appuyant de toutes mes forces. 

Je pense que c’est devenu une de mes positions préférées. J’adore décider du rythme, lent, rapide, varier les angles… et terminer avec des coups de bassins assez brutaux. Le sommier du canapé faisait pas mal de bruit, et autant ça m’avait gêné la veille au soir, que je trouvais le moment excitant. Quitte à réveiller Lucas ou Charlotte qui pouvaient même venir assister au feu d’artifice final, je me fichais qu’on m’entende. Et j’ai accentué mes coups de bassin jusqu’au moment où il m’a tenu fermement le bassin pour arrêter. Je le regardais droit dans les yeux, en essayant de deviner ce qu’il pensait. 

J’ai su par la suite qu’il avait dit que j’étais vraiment surprenante et déconcertante. 

Je me suis retirée, je lui ai fait un bisou sur les lèvres, j’ai pris mes fringues pour aller m’habiller dans le couloir, j’ai enfilé ma veste et je suis partie. 

Je n’avais pas envie de retourner dans le salon et discuter, j’avais envie de le laisser sur cette impression là. C’est moi qui l’avait baisé ce dimanche matin là. J’étais fière de moi et comblée.  

Only registered users can comment.

  1. Je bug toujours autant sur un autre couple de flav et chacha !!
    En revanche j’adore le jeu de séduction de la soiree !!! ❤

  2. Varier les plaisirs il n’y a rien de tel !
    Un peu de douceur, un peu de violence, des pauses des rythmes lents… Le pied

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *