mon-premier-nude-banniere

Mon premier Nude

Un nude, c’est quelque chose qui est devenu tellement banal, que j’ai peur d’être ridicule avec mon article. Ha oui c’est juste, on s’en fout, sans doute que personne ne me lit, bon c’est même une quasi certitude… 

Le nude a été un des sujets les plus intéressants que j’ai eu avec mes copines de cours de BTS. Un soir à l’anniv d’une d’entre elles, ou on avait forcé sur le vin, on en est venu à parler de cul, comme souvent. J’ai toujours adoré savoir ce qui se passait chez les autres, soit par curiosité malsaine, soit par … je ne sais pas quoi mais ça m’a toujours plu. Je connais aujourd’hui les pratiques de chacune d’entre elles, et comme moi, c’est à mon avis pas le pied. Sauf pour Sarah qui a sans doute eu plus de mec aux lit que je n’ai que doigts. 

Bref c’est le groupe de potes avec qui on parle de tout, ou presque, dans notre groupe, il y a parfois Maxou ( son vrai prénom c’est Maxime, mais là ça m’arrange de l’appeler Maxou) qui est un peu la copine version mec qui ne dit jamais rien, mais ou on se lâche un peu moins quand il est là. Ce soir-là, on était 4 sans Maxou. 

Après avoir fait le point sur les derniers potins. Qui sort avec qui, qui couche avec qui, le genre de chose qui intéresse tout le monde et personne, Sarah nous sort qu’un de ses super potes avait un rendez-vous Tinder avec un mec et elle lui a envoyé un nude ! 

Sujet hors contexte, je ne sais plus de quoi on parlait, mais après qu’un immense “whhhhhaat” ? ait retenti dans la pièce on a demandé tous les détails. La meuf a envoyé une photo de ses seins à son pote gay ! ça les a bien fait rire tous les deux, ok, mais putain, il faut oser quoi ! Sarah nous montre la photo buste, seins à l’air avec comme message “ bon date mon chouchou” Puis on a un peu fait le tour des histoires de nudes, j’étais la seule qui n’en avait jamais envoyé, j’ai du mytho sur le moment pour ne pas paraître gamine, elles savent toutes que je n’avais eu qu’Arnaud, du coup l’histoire officielle c’est que j’en avais faite avec Arnaud. Sarah nous raconte aussi qu’elle s’est déjà filmée pendant des ébats… c’est là que je me suis rendue compte d’un problème que j’avais avec la nudité, pas avec la nudité, avec mon corps. Même Amal qui est assez ronde et super réservée me sort que les nudes à son mec … c’est la base ! Sachant qu’elle est toute aussi coincée du cul que moi, ça m’a mis une claque. Et les jours suivants tout un tas de choses me sont apparues, comme si j’avais enfoui tout ça au plus profond de moi. 

La nudité, mon corps, l’image que je me renvoie à moi même.

Jamais je ne me regarde nue dans le miroir, enfin jamais entièrement, j’ai toujours voulu être super canon, avec un corps de bomba latina, un cul bombé, des hanches de ouf… Ben la génétique en a décidé autrement, j’ai du sang bien français, et aucune origine exotique qui auraient poussé mes gênes à avoir le corps de rêve qu’on voit dans les magazines, peau bronzée, ventre ultra plat, cul de ouf…

En plus j’ai grandi très vite, à 12 ans, je faisais déjà 1m71 et j’ai eu de la poitrine très rapidement… Dans les vestiaires, après les matchs, ben je regardais le corps des autres de mes copines. A 14 ans certaines étaient déjà formées avec de belles proportions, des belles poitrines, un super cul. C’est sans doute à cette période que j’ai commencé à m’isoler un peu plus lors des douches, et m’habiller rapidement. 

Quand j’ai vu les premières mettre des Tangas ou des strings, je pense que  le complexe s’est renforcé, sans que ça m’obsède, un peu comme si j’étais dans le déni. Une seule fois pendant cette période, je me suis sentie “ féminine “ et c’était au travers du regard du papa d’une joueuse, chez qui j’allais dormir, mais c’est une autre histoire…

Etre la nana la plus grande dans un club de basket, ça a des avantages, c’est agréable d’être valorisée pour les paniers que tu marques, mais une fois le maillot rangé dans le sac, je redeviens la grande perche de la classe. Là ou ma cousine, qui a 1 an de moins que moi a déjà un corps de ouf, a déjà eu plusieurs petits copains… J’en suis nulle part. 

C’est à cette période que Arnaud se décide à m’embrasser juste avant de remonter dans son bus et que ma vie amoureuse commence. 

Je vous passe l’épisode horrible de la première fois où je vais à la piscine avec lui, ou il y a des nanas avec des maillots sexy 2 pièces alors que j’ai un maillot une pièce horrible qui ne me met pas en valeur. La première fois ou je me retrouve nue contre lui,c’est  à 18 ans ou je perds ma virginité dans le noir complet, tellement je suis pudique. 

D’ailleurs je n’ai jamais pris ma douche avec lui et longtemps on a fait l’amour, uniquement dans le lit et dans la pénombre, ça a changé il y a peu. 

Un pari stupide entre collègues

Novembre 2020, les élections américaines. 

C’est un sujet qui était très présent, la bataille entre Trump et Bidden. J’y connais rien en politique, mais je sais que c’est la politique qui donne et retire des subsides pour la recherche, la médecine, la santé… ça ne va pas plus loin. 

Donc, on parle un peu tous des pronostics, et Maxime, avec qui je parle tous les jours depuis un moment, qui entre temps est devenu un “bon copain” ( Il faudra que je raconte tout ça lors du prochain article) me dit quelque chose du genre : je parie ce que tu veux que Bidden va gagner. On commençait déjà à faire des paris débiles pour tout et rien… Genre le perdant apporte le café à l’autre, et plein de petites choses drôles qui font que des journées de travail banales deviennent soudain… plus “savoureuses”. 

C’est toujours lui qui décidait des gages des paris, moi je n’ai jamais eu beaucoup d’imagination pour ces jeux. 

Là il met une nouvelle règle, le gagnant choisit le gage de l’autre et est obligé d’accepter. 2 ou 3 jours ça a pris, je pense.Je présentais quelque chose d’ inhabituel. 

De fait ! Un nude si je perdais ( la plupart de mes collègues proches étaient quasi unnaimes sur Trump alors qu’à ce moment là l’autre avait un avantage léger … mais bref) 

J’ai refusé net et j’ai coupé la conversation jusqu’au soir, où il est venu faire des blagues à 3 balles par insta. Le fait qu’il ne me reconduise pas à mon arrêt de tram ce jour-là m’avait fait quelque chose, mais j’étais fâchée sur lui par principe ! J’étais décidée à ne pas lui parler pendant au moins 24H. J’ai pas tenu, le soir même, on abordait LE point de la dispute. 

Alors, ça fait un moment qu’on parle un peu de cul, de nos relations. Enfin lui surtout, moi je lui dit que tout se passe bien dans mon couple (ce qui est vrai) que je suis amoureuse d’Arnaud, que c’est l’homme de ma vie ( ce qui est vrai aussi ) Et que niveau cul, c’est vraiment la fête ( alors qu’en fait… je me rends compte depuis des mois, que ce n’est pas le cas que je me suis mentie à moi-même) 

De son côté, il m’explique qu’ils forment un genre de couple libre, qu’ils ont des sorties en couple dans des endroits spéciaux, bref j’avoue ne pas avoir voulu trop comprendre leur fonctionnement. Et je n’avais pas envie de trop en savoir sur sa femme, ni sur le bébé … J’avais juste envie de vivre ma vie d’apprentie laborantine avec toute la légèreté possible. De fermer les yeux sur tout ce que je ne voulais pas savoir.

Finalement, j’ai accepté le pari ( après avoir lu des dizaines d’articles de presse sur le web ! ) 

Il est plus de minuit quand on se met d’accord sur le principe général d’un “nude” 

Rien de sexuel, pas à poil, pas mon visage… une partie de mon corps sexy. On définit que les pieds ça peut être sexy ( mais pas dans le cas de ce pari), que les genoux, c’est pas sexy… Il précise que les seins nus c’est super sexy par exemple. Mais là c’est No Way, j’oserais jamais, vis à vis de mon copain, c’est un manque de respect total ! Avant d’accepter, je me suis mise dans l’idée, qu’une photo de ma hanche et jambe en maillot de bain, c’est un nude. 

Et puis j’étais presque sûre ( merci la presse de merde ) que trump allait gagner. 

Reste à définir le gage de Maxime s’il perd, on convient d’une deadline ( le samedi midi suivant) ou je dois définir le gage. 

Et c’est de là que tout a commencé.

On se revoit le lendemain matin, on se fait la bise vite fait, on ne bosse pas dans la même aile, à midi on mange ensemble comme la plupart des midi depuis un moment. C’est là que je prends conscience des habitudes qu’on a mises en place, je me pose la question de la nature de la relation exacte qu’on a. On est même pas collègues finalement, nous avons deux métiers différents, on a le même employeur. C’est pas un ami,j’ai déjà mon ami d’enfance, et une amie qui est devenue ma best ( qui est initialement une amie à Arnaud)

Cette question de mettre un terme à cette relation m’obsède. Le pari m’obsède aussi, toute la journée, le soir… J’attendais qu’il en reparle, mais rien. 

Dans la foulée, j’appelle Amal, la fille avec laquelle je suis le plus proche pour lui parler du pari. Elle fait partie du groupe d’amis de cours. Mes autres copines ou ma meilleure amie connaissent toutes Arnaud, hors de question d’en parler. Amal me dit que je suis dingue, que j’ai un mec en or, un couple parfait, que je dois refuser et remettre “l’autre obsédé” à sa place.  Je suis sur le cul, elle a raison, je déconne, je joue avec le feu, il est marié, je suis en couple. 

C’est à ce moment-là que je me sens le plus divisée. Tu sais quand tu as la certitude que tu vas faire une connerie et que malgré tout, tu as envie de la faire. 

J’appelle ma cousine Charlotte. Entre le “ c’est génial, il est comment? tu penses qu’il est bien foutu?  Tu as un crush? Et une discussion à n’en plus finir, j’en ressors avec les idées de Charlotte… Une photo de sa queue, une photo de lui à poil sous la douce,  une vidéo de son corps… Tout sauf ce qui me conviendrait. C’est toujours avec ma cousine que j’ai fait mes conneries, et comme si j’avais besoin d’un accord pour me déculpabiliser de faire cette bêtise, elle m’a encouragée à “enfin vivre quelque chose qu’exceptionnel dans ma vie de “petite fille sage” Vous connaissez l’origine du nom de mon site maintenant. 

Si je gagne, tu dois m’offrir un vêtement ou accessoire qui me fera penser à toi

Je ne sais pas si cette phrase l’a mis en PLS, s’il était choqué, déçu, surpris. 

J’ai eu une réponse du type : vêtement genre quoi ? 

j’ai répondu de façon plus joviale, genre une écharpe pour que je n’attrape pas froid cet hiver et qui me fasse un peu penser à toi. 

En disant ça, je me suis rendu compte du ton un peu trop intime employé mais il ne s’est rendu compte de rien. J’ai eu un ok, bonne idée… donc un nude de toi si je gagne, une écharpe pour toi si tu perds. 

Vous connaissez le résultat… j’ai perdu le pari

Je pense qu’au fond de moi, je savais que je ne gagnerais pas, même si j’ai contesté le pari un moment en disant, on est pas certains, il va y avoir des recours etc etc. 

D’une manière ou d’une autre, je savais que je ferais cette photo, et que ça donnerait un tournant à notre “relation amicale”

On est mi décembre, la date ultime ou je dois envoyer la photo. 

Je sais que Maxime est impatient, voire excité depuis plusieurs jours, et moi un peu perdue.

J’ai envie de faire les choses bien, sans en montrer trop, mais lui faire plaisir.

Je n’avais pas de sous-vêtements sexy, mis à part un ensemble vert émeraude que ma maman m’a achetée, sans doute prise de pitié par mes vieilles culottes déformées et mes soutiens usés. J’ai fait des essais en maillot de bain, j’envoie à Charlotte pour avis, me dit qu’on croirait une pub pour un catalogue de la redoute, que c’est pas sexy. 

Je mets mon tanga et soutien sexy, prends quelques photos, Charlotte valide, c’est bon, je tiens ma photo. 

Je me pose dans mon petit fauteuil, me souviens la première fois ou j’ai mis cette tenue, un soir de Saint Valentin pour Arnaud, je me rappelle qu’on avait fait l’amour deux fois ce soir-là et que j’avais joui. Culpabilité, j’efface tout. Désespoir. 

On est dans l’après-midi, il y a un cas contact covid dans l’équipe, du coup j’ai quelques jours de congés imposés. C’est ma dernière journée de libre, le lendemain, je retourne au boulot, je suis impatiente de le revoir, même si on parle tout le temps par insta. Mais j’ai aussi la trouille. Pas peur qu’il soit déçu de la photo, peur que mon corps ne lui plaise pas. Car finalement, c’est ça le VRAI problème. 

Je vais prendre ma douche, je reviens dans mon fauteuil, en peignoir, le temps que mes cheveux sèchent. J’entre ouvre mon peignoir, prends une photo ou on voit un peu ma poitrine. Je lui envoie un message, il ne répond pas, il bosse. Je me dis que j’attends qu’il termine, pour qu’il la voit au moment où je l’envoie.

 

 Puis je commence à me caresser presque machinalement, je me choque d’être humide à ce point, je me choque deux fois plus car je jouis très rapidement. 

Je ne réfléchis plus, je retire mon peignoir, tourne la tête, cache les tétons avec les bras, je prends la photo. En quelques secondes, je l’avais envoyée à Maxime avec comme message “ un pari est un pari”. Je l’ai envoyé à Charlotte en lui disant je l’ai fait !, et à Arnaud en lui disant “ bon anniversaire mon amour, je t’aime, vite samedi “ 

petite-fille-sage-premier-nude