Mes Conseils

Mon premier trio HHF, en club, enfin ! 

mon-premier-trio-HHF

J’y étais enfin, dans une alcôve avec Maxime, David et Olivier des followers sur insta qui m’avaient fait la surprise de venir me rencontrer en club. 

Avec Maxime, lors de notre premier club, on avait rencontré un mec avec qui on avait gardé contact sur Whatsapp, et prévu clairement un plan à 3. Pour diverses raisons, ça ne s’est pas fait à mon grand désespoir, et la question ne s’était reposée que brièvement il y a quelques mois. Moi, cette envie m’obsédait comme une dingue, et dès juillet, j’ai eu envie de sauter le pas. 7 mois plus tard, je suis dans un club libertin Belge, moi sur le dos en train de sucer David qui était sur les genoux, Maxime en missionnaire qui me pénétrait doucement et profondément. Olivier avait fait le choix de ne pas tromper sa copine, et restait dans un coin, la main dans le caleçon.

Deux hommes rien qu’à moi… que pour moi !  

C’est le gros avantage, quand tu es une nana, c’est que deux mecs pour toi, tu es vraiment comblée, j’aime être au centre des attentions. Le fait de sucer David devant Maxime, je pensais que ça allait me mettre mal à l’aise, mais je me suis accommodée rapidement. Sentir Maxime, dur en moi, me rassurait, je saurai plus tard que ça l’a fort excité. 

La position n’est pas confortable, je commence à avoir mal au cou. Je me relève un peu, obligeant Maxime à se retirer de moi. Je tire un peu le bras de David pour qu’il s’allonge sur le dos. L’idée est de le sucer pendant que Maxime me prend en levrette. 

Hé bien non. Maxime est remonté, il s’est assis à la hauteur de ma tête, je lui demande “ pourquoi tu arrêtes” il me dit “ je fais une pause”. Sans vraiment comprendre pourquoi, je me mets sur David, de part et d’autre de ses jambes, puis je l’embrasse un peu, sans y mettre la langue, je descends sur son torse pour faire des bisous, son ventre. En fait je ne pense qu’à le sucer, mais j’ai toujours peur de passer pour la nana morte de faim. Je remets bien mon chouchou autour de mes cheveux, je fais un tour de plus pour qu’ils soient plus serrés. 

Je prends le sexe de David en main, je commence à le branler, je le tourne un peu dans tous les sens comme si c’était une merveille, j’ai appris à faire durer ce petit moment ou le mec est impatient de se faire sucer. Je le regarde dans les yeux, là j’ose, je suis en mode salope, j’ai super confiance en moi. Je passe ma langue de la base de son sexe jusqu’au gland, le rebranle. Je mets ma tête sur le côté, histoire de regarder Maxime  un peu, tout en mettant de petits coups de langue sur le gland de David. Le sexe de Maxime était brillant et très dur, il se branait super doucement. J’ai vu dans ses yeux à quel point la situation l’excitait. Idem pour Olivier, qui lui avait toujours la main soit dans, soit au-dessus de son caleçon, mais il se faisait clairement du bien. 

Une fellation digne d’un super film érotique

J’avais envie de rendre fou David, en le suçant comme une pro, et montrer aussi à Maxime que j’étais capable de rendre un mec dingue, le plaisir, 100 % cérébral est quelque chose qui me transforme quelques minutes après en nana avide de sexe.
Plus d’une fois j’ai essayé de me caresser le clito en suçant un mec, mais dans cette position, pour peu que j’y arrive en gardant l’équilibre, je fais les deux à moitié, et du coup j’aime moins. Je me mets à sucer David de manière un peu plus rapide, alternant les petits moments de masturbation rapides avec des mouvements de bouche et de langue à d’autres rythmes. Son sexe était vraiment grand. C’est le second sexe “ trop grand pour moi” que j’ai en bouche, mais cette fois ci, je sens que j’ai envie de l’avoir en moi. La technique du “comment ne pas se prendre un truc trop gros” vient de Cha, quand elle avait 15 ou 16 ans… Elle est à une soirée, avec un petit parc à 100 mètres, puis elle craque sur un mec à la soirée où elle est. A l’époque, elle avait connu moins de 10 mecs en elle. Et ce soir-là, dans le parc, où sa main atterrit dans le pantalon du mec, elle a un coup de panique. Le mec avait une capote sur lui. Cha est aussi étroite que moi ( peut être même plus) du coup, panique. La solution qu’elle a trouvé pour ne pas aller jusque la pénétration, c’était de le sucer, sans s’arrêter, pour ne pas aller plus loin. J’avais trouvé son récit super chaud. Moi à cette époque, j’étais encore vierge, avec Arnaud, un peu moins de 14 cm, épaisseur normale, donc je n’avais pas peur pour la première fois, mais j’ai toujours gardé cet épisode en tête au cas où ça m’arriverait. Chose que j’ai mise en pratique lors de mon club précédent. 

Une envie de séduire, de plaire et de montrer à Maxime que je pouvais plaire

C’est l’analyse que je me suis faite en le suçant, et au moment de prendre ses bourses en bouche en le branlant ( chose que Maxime déteste) il m’a dit stop sinon il allait éjaculer tout de suite. J’ai vite arrêté en me disant “surtout pas” . Je me suis dit que j’allais peut-être avoir un peu mal, que ça n’allait pas rentrer, plus que le gland, mais avec lui, je m’en foutais. 

C’était clairement le plus beau mec que j’ai pu toucher de ma vie, j’étais super impressionnée par toutes les parties de son corps, j’avais envie qu’il me désire vraiment, j’avais envie qu’il n’oublie jamais ce moment, rester un souvenir inoubliable pour lui ( pardonnez mon côté fille prétentieuse pas sûre d’elle) De proie, qui attendait d’être abordée, je me suis sentie un peu prédatrice, la confiance en moi montait au fur et à mesure des petits gémissement provoqués par ma fellation mode salope. Je demande à Maxime s’il revient ( entendu, en moi) il me répond qu’il regarde le spectacle pour le moment. Pour moi ça voulait dire “ je valide parfaitement tout ce qui se passe et montre moi ce que tu veux faire” 

j’avais envie d’impressionner Maxime et David, sachant qu’à un moment donné, je perdrais le contrôle dès que les choses allaient s’enchainer. David qui me caressait les seins de la main gauche, et me tenait l’arrière du cou de la main droite pour essayer de me guider lors de la fellation. Quelque chose qu’il adorait… des coups de langue sur le gland, le prendre en bouche, en jouant doucement avec ma salive, sans presque bouger puis accélérer en mode morte de faim. 

Je ne suis plus moi même, j’ose des choses

La deuxième Marine a dû se réveiller, un peu comme si j’étais spectatrice de mes propres actions, je me sentais bien, fort excitée, un frisson qui devait de mon dos et qui s’est terminé sur mes tétons qui se sont durcis plus fort. Au moment où j’écris, je ne sais plus comment j’ai trouvé le courage de faire ça, mais, j’ai saisi un préservatif, juste après avoir bien regardé Maxime dans les yeux. Premier essai raté, je coupe le préservatif avec mon ongle en le déballant. J’en prends un second, je le retire délicatement, je prends le sexe de David, je commence à le dérouler, de façon super maladroite, j’arrive pas plus loin de la moitié de son sexe il a repris la main pour finir de l’enfiler. J’ai fait ça moins de 10 fois dans ma vie, vraiment c’est pas facile, qui plus est avec un gabarit pareil ! 

Je remonte vers lui doucement, mets mon bassin sur lui, frotte mon sexe sur le sien.. Je sens l’excitation monter vite en moi, je me sens prête. Je prends son sexe, je le mets à l’entrée de mon vagin, ça glisse deux fois, lui prend la main et calle son  sexe, je m’enfonce de 1 ou deux cetimètres. Le fait qu’il tienne son sexe en main bien calé m’aide beaucoup, je regarde Maxime en équarquillant les yeux, genre “ j’espère que ça va rentrer” Je vais des petits aller-retours… Le plaisir n’est pas que physique, il est surtout cérébral, je me découvre en train de gérer assez bien cette situation compliquée. Je me penche sur lui, l’embrasse en mettant directement la langue, ça me permet de gagner du temps avec mes petits mouvements, ça m’excite terriblement de sentir que lui met des petits coups de bassin pour m’accompagner dans mes mouvements, je sens aussi ses deux mains me caresser les hanches et le dos. La position lui permet de prendre mes fesses en main, et moi d’aller faire “taper” mes seins contre son visage. 

Comme vous le savez, rien ne se passe jamais comme dans les films

Vous avez déjà vu, une nana qui fait la pro du sexe pendant que deux autres mecs ( dont le sien ) se branlent en regardant le spectable… être prise d’une crampe au pied? 

Hé bien oui, ça c’est la vraie vie… David me propose de me mettre sur le côté, la crampe s’arrête instantanément, et je n’ai pas envie de me remettre de peur de l’avoir à nouveau.David écarte un peu mes fesses, frotte son gland, puis rentre à nouveau doucement. Il SAIT que je suis étroite, il y va vraiment doucement, mais en même temps je me sens bouillante, je me déplace un peu vers Maxime, ouvre un peu plus l’angle de mes jambes pour faciliter la pénétration, et du même coup, je peux toucher Maxime. Maxime qui se fera prier pour que je le suce, mais qui finalement s’est laissé aller en me caressant les cheveux. Je voyais qu’il était concentré sur les petits coups de bassin de David, leurs mains se touchant parfois sur mon corps… Le plaisir depuis mon vagin à ma grande surprise commençait à naître. Première pensée “ il faudra que je raconte ça a Cha” Pensée parasite, je me concentre sur Maxime que je sens vraiment bouillant aussi. Je me sens de plus en plus remplie, avec des sensations de plaisir, David est super doux, et super tactile, venant parfois me pincer les tétons entre son pouce et son index… Je profitais à la fois du moment présent, et je me projetais quelques minutes plus tard. 

Le round 1 s’est terminé bêtement….

Dans les films pornos que je regarde régulièrement, j’ai une image en tête que dont je rêve depuis des mois. La nana en train de se faire démonter en levrette pendant qu’elle suce  un autre. Alors en film, bien sûr c’est en classique, en vrai… comment je fais pour demander ça. L’image que je me projette en tête et la situation me donnent des ailes. Je me retire doucement de David, me mets à 4 pattes, j’oblige Maxime à se mettre sur le dos, et je veux qu’il me regarde en me voyant à 4 pattes avec un mec en moi. David se met sur les genoux, puis entre son sexe doucement, je me concentre sur le sexe de maxime, mais je n’arrive pas à bien le sucer ( bah oui dans les films, ça a l’air facile, mais en vrai quand tu dois gérer tes émotions et ton plaisir… ) David me caresse le dos, les seins le clito, et il s’enfonde plus profondémet à chaque coup de rein, ça reste tendre, mais ferme, je ne sais plus comment les choses se sont enchainées, mais je me concentrais sur le fait de branler Maxime, en allant de temps en temps stimuler mon clito, faisant semblant de ne pas entendre les gémissement qui sortaient de ma bouche, envahie par des nouvelles sensations… David était presque sur mon dos, je sentais son sexe au fond de moi, un plaisir completement nouveau parcourait mon vagin jusqu’au niveau de mon nombril, je sens Maxime au bord, j’accelere jusqu’au momenent de sentir le premier jet sur moi, le suivant et les derniers jusqu’à son dernier râle. Je pose ma tête sur la cuisse de Maxime, sur son sperme, mais je m’en fiche… Je dis à David “ vas-y” je me touche le clito, toujours surprise par mes propres gémissements. J’attends que David jouisse, il ne va pas aussi vite que j’aurais aimé, mais je le sens super bien. Je jouis. Un orgasme hyper brutal, et court qui me met KO. David se retire. Sur le moment, je suis dégoutée qu’il n’ait pas joui. En retirant son préservatif plus tard, j’ai vu qu’il avait éjaculé. 

Je me mets sur le dos, le souffle court… Maxime se relève, regarde Olivier, je ne sais pas ce qu’il lui dit ou fait comme signe, mais Olivier fait non de la tête. 

Maxime dit qu’on a tous besoin d’une bonne douche. Oui c’est clair car j’ai le sperme de Maxime sur moi, mais je n’ai pas envie de partir. Sachant que Maxime, après avoir joui, il ne redémarre pas, pour moi la soirée s’arrêtait là…

Maxime prend les devants, suivi d’Olivier. Je suis encore sur le dos. Je saurai plus tard lors du debrief qu’il l’a volontairement fait pour qu’Olivier et moi puissions discuter. 

Je me suis surprise à le prendre dans mes bras, et à l’embrasser fougueusement, tendrement, je lui ai dit un truc super maladroit du style “ j’adore ta queue” ( ok pas très classe après coup.) Le préservatif était sur le côté avec un noeud, Je prends sa queue en main, et le branle un peu, en lui disant que j’avais envie de lui, que j’avais encore envie qu’il me fasse l’amour ( oui j’ai osé dire ça ) qu’il m’avait rendue dingue, que je voulais recommencer. Bon un mec juste après avoir joui n’a plus envie, j’ai su que c’était mort. 

Mais il est descendu, mis sa bouche sur mon sexe, qui lui était comme s’il n’avait pas joui, en attente de sensations, et ses coups de langues n’étaient pas timides. Par contre un, puis deux hommes, profitant de la porte ouverte, étaient entrés, un avait déjà commencé à me caresser le pied…Je n’aurais pas aimé que Maxime revienne inquiet du fait que je ne revienne pas et découvre que je pourrais être le jouet d’autres. Je prends David par la main, je le sors, je prends le chemin le plus long pour aller aux douches à l’endroit du Jacuzzi. Dans un couloir sombre, je me suis mise à l’embrasser de nouveau comme une fille en manque, en disant plein de choses qui ne peuvent pas être écrites ici. J’avais envie de le garder pour moi, toute la soirée, la nuit… mon corps parlait, ma raison essayait de gagner du temps en pensant que Maxime et Olivier étaient ensemble… Que Maxime n’aurait pas conscience des longues minutes écoulées. Je me mets à genoux, prends le sexe de David en bouche, découvrant le gout de son sperme et me mets à le sucer malgré le fait qu’il tente de me repousser de façon non convainquante. Un bref moment, je me pose la question du consentement, et puis mon cerveau l’occulte complètement. Il commence à durcir à nouveau mais super lentement. j’ai envie qu’il me prenne, là dans le couloir, dans le noir pendant qu’une main inconnue me touche les seins, je m’en fiche, j’ai envie de lui ! Quitte à ce que la moitié des mecs du club me matent ou me caressent pendant ce temps. 

Sous la douche…

C’est David qui m’a raisonnée, assez gêné de ce qu’il se passait, j’étais dans un état où je n’avais même plus honte. Je me touchais le clito en l’embrassant, en lui demandant de me pénétrer,  là tout de suite… Avant que le peu de dignité qui me restait, frappe à la porte de mon cerveau et me dise “ tu fais pitié là, meuf !” je l’ai pris par la main, comme si je prenais Maxime, et repasse par le cinéma ou je l’arrête, me tournant les yeux dans les yeux en lui demandant “ tu m’aurais baisée ici devant tout le monde” Un “ je pense” clôturait la conversation, me disant que maintenant j’allais devoir rendre des comptes à Maxime. 

Hé bien pas du tout ! Les deux cocos étaient en train de se marrer dans le Jacuzzi, Maxime nous avait gardé deux places, et après la douche, on a été les rejoindre. Maxime me laissant, entre Olivier et David, disant  en riant  “profitez-en en Maximum, on ne vient pas en Belgique tous les jours”. En m’aidant à descendre dans le Jacuzzi, Maxime me demande soudain inquiet “ ça va ? “ Je lui dis juste à l’oreille “ oui et toi “ Puis il répond “ ho que oui” 

C’est rassurée que je prends plaisir à me détendre dans les remous des bulles. 

Round 2

Dans le Jacuzzi, les mecs parlaient un peu de ce qui s’était passé. Maxime a demandé sans détour à David comment c’était, avant de lui demander la taille de son engin. Presque 21 cm. C’est franchement pas humain ce genre de format et je ne comprends pas, encore aujourd’hui comment tout a pu rentrer, j’ai toujours été tellement étroite. Je ferai un jour un écrit sur la taille, qui pour moi finalement est un détail ( alors que depuis toujours, je prie pour avoir un mec entre 13 et 15 cm max)  car le vagin, avec l’excitation, finit par se dilater ! 

Maxime propose après le Jacuzzi, de nous désaltérer pour “reprendre des forces”. 

En descendant au rez de chaussée, je demande à Maxime, naïvement, ce qu’il entend par reprendre des forces. Il me répond, que ça me laisse la possibilité de repartir pour un tour, ou même discuter. Il me demande “ tu veux quoi toi ? “ Et là je ne sais pas pourquoi je réponds “ je ne sais pas” . Mon envie était claire… Refaire l’amour, baiser, du sexe.. mais des trucs cochons quoi. Je place discrètement à Maxime “ oui mais toi ? “ 

Il faut savoir que Maxime, après avoir éjaculé ,met plus d’une heure avant d’avoir de nouveau envie et de repartir, ce qui fait qu’il est exceptionnel qu’il éjacule deux fois le même soir… Mais il avait dit quelque chose du genre, que c’était ma soirée, et que si je sentais, on pouvait aller dans la grande pièce commune. Je me suis bien sûr dégonflé, et j’ai dit à Maxime, bon ok propose-leur ( pour ne pas dire propose à David) de retourner dans la même pièce. 

20 minutes plus tard, nous retournions dans la même alcôve, Olivier dans un coin. Maxime dans un autre, et David au milieu. En rentrant dans l’alcôve, après avoir fermé la porte, je suis un peu perturbée par la position des uns et des autres. 

Je me dirige, en me déplaçant sur les genoux, vers David, je prends sa tête, la mets contre moi, il commence à me caresser, je demande à Maxime “ tu viens?” Il me répond, je vais passer mon tour cette fois. Je m’attendais et espérait peut être cette réponse, il y avait des préservatifs dans un coin, j’en prends un et le dépose près de David. Je prends des initiatives, et peu de temps on se retrouve à faire l’amour comme si nous étions seuls au monde. 

Libertiner, ce n’est pas juste baiser. 

David a été super tendre, mais assez audacieux… Le massage de l’anus et l’anulingus, je ne m’y attendais pas, mais pour le reste ça a été vraiment des moments tendres et doux, bien qu’il y ait eu des accélérations qui me faisaient lâcher des cris. Olivier et Maxime, avaient enlevé leur caleçon et se branlaient. 

Ce n’ai pas joui, mais j’ai vraiment eu des vagues de plaisirs différents, et lui quand il a éjaculé, c’est au fond de moi en missionnaire… tendrement. 

Juste après, je suis allée m’allonger dans les bras de Maxime, après être passée faire un bisou sur la joue d’Olivier, en lui demandant si ça allait… Le garçon bandait encore, je ne comprends pas comment il a pu tenir tant de temps sans jouir ! 

J’étais claquée, David était dans le coin opposé, on parlait, la musique en fond, la lumière tamisée faisaient que le moment était vraiment particulier.

Les minutes passent, Maxime qui me caressait les cheveux, et les bras, passe de plus en plus vers mes seins, puis m’embrasse dans le cou. Ca c’est le signal clair, il veut me chauffer à nouveau. Je lui demande à voix basse, les yeux pétillants “ tu as envie ? “ En acquiesçant de la tête, ma libido s’est réveillée, il a invité David, et là on a vraiment baisé comme dans un film porno, Maxime était vraiment excité comme rarement… Quand il m’a prise en levrette, mon cul a vraiment claqué fort. Plusieurs positions, mais de courtes durées, je pense qu’on a revisité la plupart des positions pornhub que je connaissais. 

Puis à un moment, je suis sur Maxime, lui est sur le dos, je suce David qui est debout… Et Maxime me lance “ on essaie une double ? “ Sans réfléchir je dis oui, entendu que c’est Maxime qui allait me sodomiser… Mais non. Il me prend par les hanches, pour me ramener vers lui, et le temps de réaliser… David entrait son gland dans l’orifice déjà bien stimulé par son pouce et celui de Maxime. 

Je ne réalisais pas vraiment ce qui se passait, je me concentrais sur mes sensations, ça a pris plusieurs minutes avant que David ne soit vraiment rentré. Maxime a éjaculé a ce moment là, c’était tellement serré que le sexe de David a un peu “ massé” celui de Maxime et c’est parti.

Maxime a retiré son sexe, mais me stimulait le clito pendant que David rentrait à nouveau… je jouissais ( très bruyamment !! ) peu de temps avant que David ne se retire brutalement et m’asperge les fesses et le dos par des jets de sperme brûlants. 

Après coup….

Cette sortie a engendré pas mal de discussions avec Maxime, en voiture sur la route du retour le soir, et le lendemain quand on rentrait en France. Ça m’ a donné une vision toute autre du libertinage, et un gros questionnement aussi sur le fait de rencontrer des abonnés/followers ou quelque soit le nom, car une fois ce genre de cap franchi, l’intimité est différente. La relation aussi. Sur le parking, David m’a embrassé, avec la langue, tendrement, alors que Maxime et Olivier se faisaient un check pour se dire au-revoir. 

Autre point, c’est la première fois qu’une partie de l’histoire est un peu occultée. A la demande d’Olivier, j’ai “oublié” certaines choses le concernant. 

3 semaines se sont écoulées, j’ai bloqué David d’insta, pour respecter ma règle sacrée. Mais on s’est téléphoné deux fois depuis…

You Might Also Like

10 Comments

  • Reply
    Bruno
    5 mars 2022 at 21h28

    Un texte digne d’un livre érotique même porno a relire sans se lasser et laisser son imagination 👍👍👍

  • Reply
    l'inconigto
    6 mars 2022 at 8h06

    Ces moments avec toi resterons à jamais gravés dans ma mémoire. Tu es la fille la plus extraordinaire que je connaisse. Je t’ai déjà dit en privé ce que je pensais de ton corps et de la façon dont tu t’en sers ( rires ), mais humainement, tu es pour moi tout ce qui incarne la jeune femme parfaite en tout point.

    • Reply
      MarineMC
      6 mars 2022 at 8h13

      J’ai été heureuse de croiser ton chemin, et rien ne dit que ça ne se fera pas à nouveau ! Prends soin de toi !

  • Reply
    morfiben
    6 mars 2022 at 17h02

    Marine vera scrittrice erotica… Sensualità top… Più nuda, più oltre. Più porno, Marine da scoprire😍🔥

  • Reply
    Totopatator
    7 mars 2022 at 22h28

    Enfin c’est arrivé ce trio😅 🎉🎉🎉 Quel plaisir de te lire à bientôt

    • Reply
      MarineMC
      26 mars 2022 at 11h15

      Il est vrai que je l’attends depuis Juillet 2021… il s’est vachement fait attendre !

  • Reply
    Günter
    9 mars 2022 at 11h26

    Hate de lire le prochain article

  • Reply
    Julien
    23 avril 2022 at 18h18

    Et bien que d’émotions !

    Je ne me rends vraiment pas compte du tourbillon de sensations et de la transe que peut ressentir une femme dans cet environnement (et oui nous les mecs nous sommes un peu plus « binaire » je dirai 😅) mais tu arrives à nous faire vivre cela avec passion. Merci ! 😊

Leave a Reply