Club-libertin-avec-cousine Charlotte-banniere
Mes Expériences Sensuelles

Mon second club libertin, avec ma cousine Charlotte

24 octobre 2021

Comme je vous l’avais dit, samedi dernier après une désillusion, on a (enfin elle) décidé d’aller boire un verre dans un club libertin. 

Charlotte avait mécaniquement recherché les avis des clubs à proximité, sélectionné, étudié, visité les sites, pour finalement en choisir un avec une note de 4* mais sans site. Elle a appelé, demandé si on pouvait venir à “deux copines”, a combien était l’entrée, etc etc… 

Bonne nouvelle, le mec était super gentil, il a tout expliqué par téléphone, entrée gratuite pour nous, on ne paie que les boissons. 

Un club libertin radicalement différent de celui que j’avais fait avec Maxime 

35 minutes plus tard, on arrive dans une petite rue, où on a difficile de se garer, grosse surprise, en fait, le club, c’est une maison collée aux autres avec une double porte noire. 

Gros moment d’hésitation, ou je demande à Charlotte ce qu’on fait. Elle était aussi hésitante, j’avais à la fois envie de rentrer et de faire demi tour. Finalement on dit, on rentre, on boit un verre et si c’est plein de pervers, on se barre.

Entrée dans un autre monde

On sonne à la porte, un gros baraqué ouvre, et nous souhaite la bienvenue. Sur le moment, j’ai pensé à des films ou les types passent par des endroits glauques pour rentrer dans des salles de jeux avec plein de bandits. La personne à l’accueil est très gentille, demande notre âge, on sort nos cartes d’identités, il demande nos clés et nous donne un bracelet. 

Il nous explique un peu la configuration des lieux, il y a un coin d’eau, mais “ pas fait pour les câlins” Puis on passe un rideau au travers duquel on entendait de la musique des années 80.  Et là surprise….

Club-libertin-entrer-dans-autre-monde

Une maison “normale” transformée en endroit de débauche. Juste à droite le bar, avec un homme de type asiatique, la cinquantaine en train de mater deux mètres plus loin, une dame assise sur une chaise de bar en train de se faire lécher par une autre. A côté deux hommes qui se tapent la discute. Là Charlotte me regarde avec les yeux grands comme des pastèques, on avance vers l’escalier en colimaçon, en vieux bois qui mène à l’étage. 

La maison libertine

Je ne sais pas à quoi ressemble ce qu’on appelle une “maison de passe” mais si il y a un lieu qui aurait pu y ressembler c’était bien ça. De club libertin que j’imaginais super vaste avec de grands volumes, on se retrouve dans une enfilade de pièces étriquées avec un étage. Au rez de chaussée, il y avait plusieurs personnes, quelques couples, quelques hommes seuls, des spots lumineux et une musique un peu trop forte. L’endroit avec les petits casiers était à peine en retrait accessible à tout le monde. Là Chacha et moi on se regarde, nos sacs collés contre nous. Puis elle me dit, en parlant des deux nanas du bar “ c’est diiiiiiingue”. On ouvre le casier, on se désape rapidement, on met nos sous-vêtements.

Charlotte avait un string blanc, et un petit soutif à balconnet assorti, qui lui gonflaient un peu la poitrine. J’avais un soutif à moitié couvrant et un string pas assorti,mais l’ensemble allait bien.

la-maison-libertine-petite-fille-sage

Visite de l’espace libertin 

On a décidé que ce n’était pas un club libertin, au vu de ce que j’avais raconté de mon premier. Finalement plus tard dans la soirée, Chacha a appelé ça une “maison à cul” 

Une fois, en tenue, on visite l’étage vu qu’on y était. le plancher était en vieux bois, il y avait une première pièce assez grande qui se fermait, avec de très hautes portes vitrées, avec un grand matelas au centre de la pièce, des vieux fauteuils, un énorme rouleau de sopalin, du liquide désinfectant… Puis une autre pièce, petite sombre avec une lumière rouge avec un genre de table de massage, des toutes petites toilettes minuscules. Et tout au fond une pièce plus grande avec plusieurs grands matelas noirs, un grand écran au mur, avec un film porno. un espèce de banc incrusté dans un mur et des fauteuils en bois. Il y avait deux mecs en caleçon, dont un se touchait un peu en surface. Un autre sur le banc, carrément la queue en l’air en train de se branler. Un couple dont le mec était dans un coin assis sur la chaise, et la nana qui semblait toute coincée sur ses genoux. Ils regardaient le film. Il faisait fort chaud, super silencieux, on n’entendait pas la musique du rez-de-chaussée. Une ambiance super étrange, des échanges de regard dans tous les sens, personne ne se dit bonjour… Dingue. 

Retour au rez-de-chaussée

On décide d’aller boire un verre en bas, en se demandant si on allait rester. On passe vite fait dans le coin d’eau, quelques personnes dans l’eau, l’endroit est tout petit, très sombre. On se dit qu’on ira quand même en profiter avant de partir. 

On se dirige vers le bar, les deux nanas sont encore là à s’embrasser et se toucher, on sent les regards sur nous, c’est assez malaisant. On va au bar pour se commander à boire, et là le mec de l’entrée arrive avec deux flûtes, nous les sert et nous dit “ de la part de monsieur” 

Le monsieur assis à l’entrée sur la chaise de bar, soulève son verre et nous fait un signe de tête. On dit toutes les deux merci timidement on prend les verres, et on va se mettre dans petit recoin. 

On mate un peu les personnes présentes dans le club, 4 ou 5 mecs seuls, et les autres semblent être des couples. Quelques minutes plus tard, le type qui nous avait offert les verres arrive avec 3 coupes et demande s’il peut s’installer.

Le rendez vous des copains libertins

En fait le type qui me semblait carrément louche, la cinquantaine, l’air un peu blasé, mais super gentil. Il nous dit rapidement, on a de la chance cette semaine, deux nouveaux petits couples…

J’imagine qu’il parlait du couple en haut un peu coincé et nous. 

Finalement au fil de la discussion, on apprend que c’est un groupe d’habitués qui viennent depuis des années. Tout le comme tout le monde connaît tout le monde, et c’est” bon enfant” ça en fait un club agréable.

Le-rendez-vous-des-copains-ibertins

Finalement il nous dit que deux jolies demoiselles comme nous ça devrait aller à … (il cite deux noms de clubs que j’ai oublié) pour nous amuser, du coup, ça refroidit un peu, même avec les bulles qui montent à la tête. 

Au passage, il nous montre sa femme “ Monique” qui est aussi défoncée que le matelas d’en haut, qu’elle défonce régulièrement. Bref… sympa,mais pas Glamour

Direction vers le coin d’eau pour la fin de soirée

Entre temps le couple de timides s’était dirigé vers le “jaccuzi” ou truc à bulle au choix. Chacha me tire un peu par le bras et me propose d’aller se détendre dans l’eau. Le monsieur dont j’ai oublié le prénom nous dit “ peut-être à plus tard” . Moi je suis un peu pompette, je suis Charlotte pour lui faire plaisir, on retourne dans nos casier prendre nos serviettes, et direction Jaccuzzi….

Je vous raconte la suite très bientôt ! 

club-libertin-avec-ma-cousine-charlotte
direction-coin-eau-pour-reste-soirée

Il n’y avait personne, l’endroit était super sombre, et les lumières bleues dans l’eau contribuaient à une ambiance relaxante. On va se mettre au fond dans le coin. La fille du couple se met dans le coin, le copain à sa gauche, Chacha près de la fille, et moi à côté de Chacha. Le remous de bulles faisait pas mal de bruit, j’avais un peu de mal à entendre la conversation, puis je pense que la chaleur plus ce que j’avais bu, ça m’a rendue un peu pompette.  On fait un peu les présentations, la nana demande si on est en couple, on répond non en riant, puis elle demande si on est bi. Chacha répond “moi oui, Marine pas encore”. Je n’avais pas envie de relever, j’ai eu un coup de barre soudain, j’avais envie de rentrer et me mettre au lit.  

Je suis revenue dans la discussion au moment où un homme est venu se mettre à côté de moi. Puis d’autres sont rapidement arrivés en quelques minutes plus tard tous en même temps. Le couple n’était pas échangiste, ne savaient pas s’ils étaient libertins non plus. 

L’ambiance du jacuzzi devient un peu pesante….

Deux ou trois hommes s’étaient pas mal rapprochés, les regards fusaient de partout, mais aucun n’est venu engager la conversation. 

Chacha était en train d’expliquer que c’était sa première visite dans ce genre d’endroit, qu’elle trouvait que c’était ouf. Puis elle dit que moi c’est mon deuxième club et me demande ce que j’en pense. Je réponds que je ne le trouve pas ouf, l’ambiance est un peu étrange. 

La nana dit que c’est leur second club et qu’ils sont un peu déçus. Que le premier dans lequel ils étaient allés la semaine précédente était mieux, tant au niveau infrastructure que de fréquentation. Le mec ne disait pas grand chose, la nana parlait beaucoup avec plein d’entrain. Elle avait 31 ans et le copain, je ne sais plus si c’était 24 ou 26 ans. 

Leur premier club, ils sont juste restés à deux à regarder, et on été à deux dans un coin câlin pour jouer. Ça les a tellement excités qu’ils se sont dit qu’ils allaient faire plusieurs clubs.

La nana demande quelles sont nos recherches, Chacha répond qu’à la base, on venait boire un verre pour découvrir l’endroit. Un mec s’était collé à moi, je sentais sa cuisse contre la mienne. Le gars regardait droit devant lui, même quand je l’ai regardé, le fait qu’il ne me parle pas était vraiment étrange. Je me suis décalée et me suis un peu rapprochée du couple. La nana regarde un peu autour, me regarde et me dit “ oui ils sont lourds, on a eu le même souci tout à l’heure” Elle propose d’aller boire un verre.

Retour près de la “piste de danse” vide

On retourne à l’endroit où on avait bu un verre avec Chacha, le mec du couple va chercher à boire. Le fait que je prenne une eau pétillante, c’était une façon implicite de dire, c’est le dernier verre puis on s’en va. Je ne savais pas si j’étais particulièrement claquée ou encore un peu pétée. En plus, l’endroit était particulièrement étrange, je ne m’y sentais pas super bien. Charlotte et “Marina” parlaient pas mal, j’ai essayé de lancer une conversation avec son mec, mais il ne la relançait pas, je ne sais pas s’il était profondément timide ou si je ne l’intéressais pas du tout. Bon à vrai dire, je ne paraissais sans doute pas très enthousiaste.

Mon verre terminé, je dis à Chacha qu’il se fait tard, et qu’il est temps de reprendre la route. 

Marina dit “ quoi? déjà, restez encore un peu”. Charlotte me dit qu’on peut encore faire un tour à l’étage, voir s’il y a des choses croustillantes, et se balader un peu. Chacha jouait avec une mèche de cheveux de Marina, vraiment hyper à l’aise quoi ! C’est comme si elles se connaissaient depuis toujours. 

Séance de baise à l’étage

L’une des deux nanas du bar était sur le grand matelas près de l’écran qui diffusait encore un film porno. Elle était en action avec deux mecs, et d’autres autour étaient en train de mater, certains se branlaient. D’autres étaient contre les parois du mur, on en retrouvait certains qui étaient au jacuzzi un peu plus tôt. La femme devait avoir la cinquantaine, il lui restait son soutif, et elle était sur le dos, jambes écartées en train de se faire doigter pendant qu’elle branlait un autre. On regardait depuis quelques minutes, quand j’entends Marina dire “ non merci “ . Un boulet lui avait mis la main aux fesses, la pièce sentait le sexe et la testostérone à plein nez. En me retournant vers Marina, je vois qu’elle et Chacha se tiennent la main, et même là je n’avais pas encore percuté. 

Charlotte s’enflamme

On se dirige vers les casiers, c’était le moment de partir pour moi, puis en cherchant Chacha du regard, je la vois en train d’embrasser Marina.

Je regarde son mec, aussi surpris que moi, je suis un peu mal à l’aise, là je suis un peu fâchée sur Charlotte. Marina vient vers nous deux, en tenant la main de Chacha et nous dit qu’on sera plus à l’aise dans la “grande pièce” 

On s’y rend, il y a un grand matelas pour plusieurs personnes, et deux portes permettent un accès. A peine rentrés, une porte s’ouvre, un mec entre, l’autre porte s’ouvre aussi, deux mecs sont à l’entrée. 

On se regarde, on retourne vers les casiers, entre-temps, un grand type avait chopé le copain de Marina pour dire qu’on serait plus tranquilles dans une petite pièce plus intime. 

On va voir, en se disant qu’on peut finir la soirée ou chez nous ou chez eux, mais j’ai vraiment pas envie. 

Finalement la petite pièce avait deux banquettes l’une face à l’autre et la porte fermait avec un petit verrou qui ne fonctionnait pas bien. le grand mec s’impose un peu sur le pas de la porte et passe la tête, là on se dit qu’on ne sera pas tranquilles. Il s’excuse, puis dit au copain de Marina “ si vous voulez je reste là à l’intérieur, bloque la porte et je ne bouge pas.” Le copain de Marina dit ok, en cherchant sans doute du regard l’avis de sa nana, qui se foutait bien de ça car elle était sur Charlotte en train de frotter son bassin contre elle et l’embrasser fougueusement.

Charlotte se fait retourner par la nana, c’est fort intense, à un court moment, on aurait dit un jeu de domination. Je regarde le “gardien de la porte”, avec la carrure qu’il a, je doute que qui que ce soit puisse rentrer, c’est à la fois un peu rassurant et un peu flippant. Il est en tshirt noir, calecon, doit doit bien avoir 40-45 ans et regarde la scène fixement les bras croisés. Le mec de Marina me regarde, en me disant “ on se pose ici ?” ( sur la large banquette en face donc”) Je ne le sens pas à l’aise du tout, hésitant, je lui dit oui, on peut se mettre ici, puis je lui demande “ tu es sûr que ça va “ ? Il me répond un genre de oui sans décrocher son regard de la scène. Marina a enlevé le string de Charlotte et s’est calée entre ses cuisses dans une sérieuse agitation. Je suis prise de court, le mec de la nana est mal à l’aise, le gardien de la porte est bien concentré, un peu comme devant un film captivant.

Une petite papote comme dans un salon de thé

Le mec de Marina a les mains le long de ses cuisses, il transpire, je lui parle autant pour le rassurer de savoir ce qu’il ressent. Il semble perdu, il ne reconnaît pas “ sa Marina” assez surpris de la voir aussi sûre d’elle et directe. Marina remonte et se met à doigter Chacha qui se dégage pour enlever son soutif, prendre la tête de marina, et la caler entre ses jambes. 

Je devais faire pipi depuis un moment, je m’étais dit que juste après être rhabillée, je repasserais par les toilettes, puis tout s’est emballé. Je me lève et dis au gardien que je reviens après avoir aussi prévenu mon voisin de banquette. Le molosse qui se triturait le sexe au travers du caleçon me laisse passer, et je trotine vite, car je n’ai pas envie d’être interpelée. Une fois assise sur le wc, le temps semble ralentir, je mouille comme une dingue, la différence de température me revigore un peu, un peu comme si j’avais désaoulé d’un coup.

Je retourne dans la pièce, après avoir repassé la tête dans la pièce au grand matelas, ça gémit, ça bouge et des mecs autour, soit assis ou debout regardent. 

Je retourne dans la petite pièce,  frappe à la porte en disant “ c’est moi “ et là je vois les deux filles allongées l’une contre l’autre en train de se parler. Chacha caresse le corps de Marina, mais c’est tout tendre. Je demande au copain de Marina si ça va. Il me répond hébété “ Marina a donné un orgasme à ton amie” Du coup je me dis, ok c’est fini, on va y aller. Je regardais le molosse debout le caleçon baissé le sexe dur en main, avec un bout de tissu enroulé autour. J’ai compris plus tard qu’il avait ramassé le string de Cha pour se faire du bien avec. Je regarde le caleçon du mec de Marina, il bande ! Je pose la main sur sa cuisse, puis sur son caleçon, je le sens vraiment tendu. Les deux nanas chuchotent comme si on n’était pas là. Je sais depuis la conversation dans le Jacuzzi, qu’ils ne sont ni échangistes, ni libertins (…)  Cha semble avoir la main entre les cuisses de Marina, elles chuchotent mais plus dans un souffle discontinu, le molosse de la porte ralentit le rythme de la branlette. 

Et ….. qui se prend un gros râteau en club libertin? 

Je prends l’élastique de mon poignet, j’attache mes cheveux, je me mets face au mec de Marina, à genoux, à terre, et j’entreprends, sûre de moi, une fellation. J’avais passé la scène auparavant dans ma tête, me disant qu’en matant les filles, soit il va jouir vite, soit avoir envie de me toucher. Je mouillais comme un lac, et j’étais bouillante. 

Et une main moite sur mon front en guise de non a calmé mes ardeurs d’un seul coup. Il m’a mis un râteau quoi !

Marina a relevé la tête, j’étais doublement mal à l’aise, le mec presque livide…

J’étais prête à me justifier avec un argument rapide visant à dire qu’en ayant des relations sexuelles avec une autre personne, j’ai pris ça pour une ouverture dans le couple, mais pas besoin. Marina, dit d’un air enjoué “ vous nous rejoignez “ ? Le molosse de la porte a fait un demi pas en direction des filles avant de comprendre qu’il n’était pas concerné. 

Moi j’étais un peu en panique, 3 nanas, un mec coincé… Non clairement. Le mec de Marina avance, pendant que Chacha me regarde en minaudant, mais le ferme d’un signe de tête, juste après m’être remise sur la banquette a mis les choses au clair.  Et paradoxalement j’étais dégoutée. Et j’avais trop de fierté pour me masturber en regardant la future scène. Marina après avoir enlevé le caleçon de son mec, se met à le sucer et le branler, puis lance un peu à tout le monde. “ Zut on a pas de préservatif “ Le mec de Marina tourne la tête de gauche à droite, le molosse précipite sur une petite étagère avec un bol, dit “si ! il y en a ici “ Il en donne une a Marina qui le donne a son mec qui ne sait pas quoi faire avec les premières secondes. Le molosse déchire l’emballage et l’enfile à une vitesse impressionnante. Et au moment où je me demande ce qui va arriver, Charlotte se met à 4 pattes cambrées, écarte les jambes. Le mec de Marina vient de comprendre, le molosse se rapproche aussi. Marina dit à son copain “ vas-y ” en touchant les fesses de Cha. Le mec baragouine je ne sais pas quoi, Marina fait un signe de tête au molosse à qui elle retire la capote. Elle se met à le branler en regardant son mec avec un air de défi. 

Il pénètre Charlotte qui l’encourage chaudement, et 10 secondes après, il gémit. Le molosse se met à trembler une main posée sur une poutre, l’autre main tentant d’atteindre la poitrine de Marina, Il éjacule…Marina a juste eu le temps de se décaler pour qu’elle n’en ait pas sur elle. Le type a joui sur la banquette et le mur. Puis il est parti en disant “ merci les filles”en faisant un baisemain à Marina ! 

Et en effet je n’avais rien vu ! 

Sur le chemin du retour, je demande à Chacha si elle était bourrée. Mais pas du tout. Marina en fait avait lancé des regards et sourires à chaque fois qu’on se croisait. Elle lui avait caressé la main dans le jacuzzi,puis la cuisse, et sur la fin le clitoris. Je n’avais rien vu du tout. Charlotte a trouvé cette soirée complètement dingue, et “ trop géniiiiiiale” . Moi je suis rentrée frustrée, un peu dégoutée, et j’ai pas du tout aimé l’endroit. 

J’ai pu rester humble jusqu’à l’arrivée à la maison. Mon string trempé ne mentait pas quand à mon état, il a fallu moins de 30 secondes pour un orgasme libérateur. Et le second sous la douche peu avant 3 heures du matin… 

Et le plus drôle, avant de me mettre sur le côté pour dormir, je dis à Charlotte… Bon maintenant, tu peux le dire, tu es vraiment libertine. Réponse : Bah nan ça n’a rien à voir ! 

Only registered users can comment.

  1. Didier le nom du mec
    Ose encore dire que je suis jouisseuse précoce HAHA !
    Un peu dommage de devoir lire un billet de blog pour connaître l’arrière des coulisses !
    Vous qui la lisez, dites lui de se décoincer encore un peu

    1. On arrête pas ^^ maus faut quelle prenne son temps pour pas griller les étapes..
      On lui a dinnes 2 defis
      On attend qu’elle les relèvent ^^

          1. Ou tu fait exprès d’oublier… haha
            Je vais vous appeler DORY1 et DORY2 😇😇🤣❤

  2. Eh bien une soirée à double tranchant, Marine ne t’en fais pas je sais que tu te rattraperas très bientôt… Si ce n’est pas déjà fait 😉

  3. avec un peu de recul , une belle soirée malgré tout, non ? bon l’endroit ne fait pas envie mais une rencontre sympa même dans un lieu glauque reste une belle rencontre.

    PS: Bravo Chacha

    1. J’aurais préféré un autre tournant dans la soirée, mais les choses se déroulent rarement comme on le veut !

      ps: Elle, elle m’en parle encore de cette soirée !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *