mes-experiences-sensuelles-partie2-banniere
Mes Expériences Sensuelles

Mes premières expériences sensuelles Partie 2

24 avril 2021

Ou j’aurais pu appeler cette publication le papa de la copine

C’est le titre que j’ai pensé reprendre quand on m’a posé la question de savoir si j’avais eu un traumatisme dans le passé. Non, pas un traumatisme, je vous rassure, un énorme truc improbable comme il nous en arrive à tous au moins une fois dans notre vie. 

Je vais y revenir. 

Grâce à Chacha, j’en avais appris pas mal sur la sexualité, enfin plus grâce à la visualisation de films pornos, qui était devenu quasi systématique quand j’allais dormir chez elle, c’est-à-dire au moins 2 samedi par mois.

La première vidéo, c’était un couple qui faisait ça dans une salle de bain dans des positions rocambolesques et c’était assez sportif, un peu dans tous les sens.

Au début curieuse, puis choquée, amusée, choquée de nouveau, ou je suis passée à ultra choquée au moment ou j’ai vu la nana, les genoux sur le carrelage de la salle de bain, avec la tête du mec en gros plan (qui semblait vraiment souffrir le martyr) balancer des flux monstrueux de liquide sur le visage de la nana qui passait la langue. 

J’avoue que cette scène, je ne l’oublierai jamais, je naviguais entre la peur et le dégoût.

J’avais déjà vu des scènes sensuelles fort suggestives dans des films ou séries, Game of Throne a quasi fait mon éducation de base, je savais ce que c’était que la fellation, la pluralité, mais on ne voyait jamais ou le mec balançait sa sauce ! 

Ce soir-là, Chacha m’ a rassurée en me disant que dans la vraie vie ça se passait pas comme ça, que c’était exagéré.

Puis fin de soirée à discuter avec des mecs sur son snap. La théorie voulant que les hommes n’étaient pas tous portés sur les trucs crades se sont estompées après les premières questions pleines de finesse “ tu avales?” “ Tu aimes prendre dans le cul ?”.

On est vite passées sur des tchats ou on a mytho à mort, même à se renseigner sur ce que faisaient des nanas de 24 ans, on a dû ressortir tous les clichés possibles, mais j’avoue que c’était plus excitant que de recevoir des dick pics des pervers de snap.

Retour à la relation que j’ai avec mon corps

 

mes-experiences-sensuelles-2

Bien sûr, je laissais Charlotte choisir les films. Bien sûr on se focalisait sur l’histoire hein !

On regardait pas du porno parce que c’était excitant, mais pour l’histoire bien sûr !

J’avais une préférence pour le daron de la maison qui mate la nana de son fils… Et finit toujours par lui apprendre des choses. ^^

La première séquence lesbienne… un peu longue qui s’est terminée par un “c’est nul on zappe”.

Ça aura finalement été le premier petit malaise avec Chacha, mais je m’éloigne encore du sujet. (je  vous épargne le premier clic sur la catégorie “gangbang” qui a failli me faire ressortir le Do Mac mangé plus tôt !).  

Mais voilà, j’en suis progressivement ressortie avec des certitudes. Les mecs aiment les filles canons et salopes.

Je ne me sentais ni canon, ni salope, j’étais grande avec des seins d’ados, un cul plat ! Chacha ne se posait pas trop ces questions. Facile quand on est pas trop grande, typée avec un corps parfait.

L’idéal c’était de tomber avec un mec qui en savait moins que moi pour ne pas passer pour une cruche.

Puis putain, quand je vois la taille de certaines bites, je me dis que jamais ça ne rentrera, même un doigt rentré de quelques centimètres, ça ne donne pas de plaisir et c’est fort serré ! C’est limite désagréable.

Donc il me fallait un mec qui tombe amoureux de moi et qui n’est pas porté sur le sexe. 

J’avais même fait avec Chacha, la liste des choses que je ferai jamais. Fellation, faciale, sodomie, plan à 3.

Fellation, je me suis dit, ok pour des petits bisous, mais pas l’avaler… Chaque fois que le médecin faisait un prélèvement dans la gorge, j’avais envie de vomir. 

Après une dizaine de dodos, vidéos et tchats, je me sentais un peu plus calée sur la théorie. 

Je me demandais si Arnaud avait déjà fait tout ça avec sa cruche, la réponse avait été assez sèche quand j’ai osé lui demander, mais m’avait fait du bien.

C’est pas avec elle que ça se ferait et puis il attendait le grand amour

C’est là que je me suis acheté un tapis d’exercice chez décathlon, et des vidéos youtube pour me sculpter un cul de bomba latina, les exercices intensifs au basket m’avaient fait un ventre plat et de belles jambes déjà.

Je n’aimais toujours pas l’ensemble de mon corps, mais je trouvais mes jambes sexy.

Pas au point de mettre une robe ou une jupe mais les pantalons moulants m’allaient bien ! 

Puis l’automne, l’hiver assez déprimant… Charlotte qui se fait dépuceler au ski, par un moniteur de ski. Pas le pied d’enfer, mais au moins c’est fait…

Ça m’a déprimée.

La virginité, c’est à la fois un truc que tu as envie d’offrir à l’homme de ta vie et une tare. Sur doctissimo tu lis que certaines prennent le pied, pour d’autres, ça fait mal… Je l’enviais, et pas lol… 

J’ai eu tous les détails, on était fort loin d’un film porno de 40 minutes ! 

Le maillot de bain

Puis la saison des piscines arrive,  j’ai un tout petit jardin, mais une copine du basket m’avait déjà invitée chez elle l’année précédente, j’avais refusé, j’y étais allée l’année précédente, mais je ne me suis même pas mise en maillot, il y avait deux mecs, c’était même pas la peine.

Elle insiste de nouveau, mais genre plus pour venir passer le WE.

On formait un beau duo au niveau de l’équipe… Elle faisait des passes en or, je marquais. 

Donc achat de maillot de bain avec maman…

Apres 2-3 boutiques et une dispute, elle finit par m’emmener chez Banana Moon.

J’essaie des 2 pièces, je suis pas à l’aise mais je me dis que je ne veux pas passer pour une cruche cet été à la plage.

Pas simple à trouver, ils vendent des trucs ou on voit la moitié de ton cul, mais j’ai craqué sur un dessus torsadé qui me fait une belle poitrine, et une culotte qui couvre bien tout le cul.

Le papa de la copine

Après deux piscines ratées pour cause de temps pourri, mais quelques dodos, je me suis rapproché pas mal de la fille, et bien que son groupe d’amis proches (un peu trop pété de thunes et je le montre) me laisse un peu froide, on commence à devenir amie.

C’est la première amie qui vient dormir à la maison.

Je parle de temps en temps avec le papa, super gentil, mais la relation est un peu tendue avec sa fille depuis la séparation avec sa mère et le fait qu’il ait une nouvelle copine qui vient parfois dormir la semaine. 

Dernier week end des vacances de pâques, on est chez elle, temps superbe… piscine l’après-midi et c’est là que j’ai croisé le regard du papa qui tondait la pelouse, juste en short et chaussures, que je me suis dit qu’il était pas mal, mais sans la moindre arrière pensée.

Et c’est à ce moment-là qu’il a relevé la tête et m’a souri. La méga honte !

Je ne sais pas pourquoi, mais je me suis demandée s’il me regardait parfois, et là mille questions se sont posées…

Bah oui, des scénarios de films pornos, j’en ai vu pas mal, mais bon dans la vraie vie, ça ne se passe pas comme ça heureusement.

Je me suis demandée s’il me trouvait jolie, et même s’il m’avait regardé sous tous les angles.

Message de ma mère, je dois rentrer, je ne sais plus pour quelle raison, mais ça a coupé court à tout.

Je file à l’étage prendre ma douche avant de voir si j’ai un bus dans pas trop longtemps, c’est le milieu de l’après midi, je suis dégoutée.. je cours sous la douche. 

Et c’est bien sûr là que le drame se joue… le papa rentre couvert d’herbe, en sueur, et je suis en train de m’essuyer les cheveux, le maillot de bain à terre, la culotte sur le lavabo.

Paralysie, je n’entends pas ce qu’il me dit, il sort…

Je ne sais pas combien de temps j’ai mis avant de sortir de la salle de bain, mais là j’avais envie de disparaître.

À l’époque je ne me rasais pas le sexe, la première vue que j’ai eu dans les premières secondes après, c’était une touffe de poils ébouriffés, la honte totale. 

Ma copine qui entre temps avait demandé à son père de me reconduire, pour ne pas prendre 2 bus, je lui demande si elle vient avec, mais bon, couverte d’huile solaire, un peu naze, pas motivée, le papa dit bien sûr je te ramène.

Moment de solitude.

Les 20 minutes les plus longues de ma vie, pas de musique dans la voiture, il ouvre la bouche après un long moment pour me demander si l’airco n’était pas trop froid.

Avant de s’excuser de nouveau, en disant plein de bêtises, essayant de me faire rire.

Mais bon, je ne retenais que deux choses. Ma touffe de poils et mes sous-vêtements super moches bien visibles… 

Je ne savais pas si je devais en parler à ma copine, mais je n’avais pas envie, je voulais juste oublier.

Et il me faudra du temps avant que je n’y retourne.

Et il fallait que je le croise encore au basket… Je suis rentrée dans ma chambre, j’ai pleuré… d’abord pour évacuer la pression, puis de colère… peut être qu’un homme m’a regardé juste parce que j’étais jolie dans mon maillot de bain et que le gros retour à la réalité c’était cette salle de bain.

L’histoire ne s’arrête pas là, mais là, Arnaud va rentrer d’ici une heure, je me suis pas rasée ni épilée les jambes, je dois passer un coup d’aspi…

Il va avoir envie de faire l’amour, alors que moi j’ai envie de parler de projets, d’amour… Maxime me fait tourner la tête, je suis un peu perdue. 

Mais promis, je raconte la suite bientôt ! 

Only registered users can comment.

  1. T’as pas oublié de dire que c’est TOI qui insistais toujours pour aller sur les sites de cul ? Trou de mémoire ? haha

  2. Merci pour ces partages vraiment intimes. On sent plein de contradictions entre les photos assumées que tu postes sur insta et toute la personnalité complexe d’une jeune femme qui s’épanouit ! Courage à toi dans ton formidable parcours !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *