Mes Expériences Sensuelles

Sortie coquine du mercredi

Massage-tantrique-petite-fille-sage

Si vous me suivez régulièrement, vous savez que le mercredi soir, la plupart du temps est réservée à Adrien, chez qui je passe la soirée. Le mercredi d’il y a deux semaines, il avait annulé, car il avait l’anniversaire d’un pote. La semaine précédente, on ne s’était pas vus non plus, inutile de vous cacher à quel point j’étais frustrée (ou il faut comprendre morte de faim). En général, ma semaine sexuelle est régulée comme ça: du vendredi au dimanche, Maxime vient à l’appart, le mercredi je vois Adrien, et le reste de la semaine, je le comble seule… Je n’ai toujours pas le courage de rencontrer des mecs sur Tinder, de peur de tomber sur un dingue, d’être reconnue, puis harcelée… ça reste ma plus grande crainte. 

J’envie Cha, pour qui ce n’est pas un souci de se faire un 18-20h prévu le jour même et d’aller chez le gars ! Elle doit malheureusement en bloquer pas mal sur Whatsapp par la suite, pour diverses raisons. Il y a deux semaines, elle était tombée sur un mec, qui l’a prise dans un tas de positions différentes, la pénétrant pendant quasi deux heures, comme dans les films de culs. Petit cuni d’une petite minute pour le principe, puis marathon du sexe. Cha qui est en général très portée sur la pénétration sans tourner autour du pot, s’est vite lassée de cette mécanique sans émotion, un peu comme si le mec baisait tout seul ! Le gars sûr de lui était persuadé que Cha avait super craqué sur lui, et qu’elle avait pris son pied comme une dingue. Bref, c’est principalement ce que je crains… Un mec que je n’ai pas envie de revoir qui me harcèle… Soit… c’est un autre sujet, et je m’éparpille déjà.

Quelques conversations conversations chaudes en stock

C’est pendant ce genre de moment, que je me tourne vers des conversations que j’ai avec quelques personnes, pour me faire rêver, ou plus précisément pour enflammer mon imaginaire, au point de me caresser jusqu’au moment où ma frustration est plus ou moins contenue. J’ai Dany, le papa d’une ancienne copine avec qui j’ai eu une toute première expérience jeune, mais que je n’ai jamais revu. J’ai Alexandre, un mec rencontré lors de ma première sortie en club libertin avec Maxime. On essaie depuis Aout de se caler un samedi pour un trio avec Maxime, mais après 3 ou 4 manqués, on s’est sans doute dit, que soit, ça ne devait pas se faire, ou que ce n’était pas le moment. On avait un groupe Whatsapp à 3 assez chaud, et j’ai en plus une conversation rien qu’avec lui. J’ai aussi un groupe avec Cha et son plan cul préféré, sur lequel on s’amuse un peu. Et puis, il y a Tac, avec qui j’avais gardé contact. Je l’avais rencontré, lors d’une sortie en club avec Charlotte, il nous avait fait découvrir avec un ami le massage tantrique, et ça avait complètement dérapé parce Cha était complètement partie en vrille. La converse que j’ai avec lui, n’est pas vraiment sex, il m’envoie souvent un message pour dire qu’il est au club, demander comment on va ou se genre de chose. Je lui ai dit qu’on aimerait vraiment retenter l’expérience du massage à 4, puis finalement, le temps est passé, mes possibilités d’aller en club juste avec Cha sont quasi nulles, car je passe tous mes We avec Maxime et c’est bien comme ça ! 

Un message qui ne pouvait pas tomber mieux ! 

Je venais d’apprendre quelques heures auparavant, que je ne verrais pas Adrien le mercredi suivant quand j’ai reçu un message de Tac me demandant comment allaient les deux cousines. J’étais au boulot, et je me suis dit que je lui répondrai le soir, j’étais contente d’avoir un message, et, il y a des personnes à qui t’as pas envie de répondre à la va-vite juste pour dire de répondre. Finalement, j’ai juste écrit que nous allions bien, même si nous étions super en manque de massages. 

Je sais qu’il sait, que le message est forcément un peu gratuit et ne mènera à rien, car il sort avec son épouse et son couple d’amis quasiment exclusivement les jours de Week End. 

Sur le temps de midi, je regarde mon téléphone, réponds à mes MP, messages, puis arrivé sur notre converse, je lis qu’il est dispo le mercredi, toute l’après midi pour un “massage relaxant”. Capture d’écran, j’envoie le message à Cha, qui me répond que pour elle, avant 18 h c’est pas possible, puis je ne la sentais pas trop motivée. Puis l’idée de me libérer un après-midi en semaine pour un moment détente a germé, un peu comme un interdit à transgresser. Le soir, pas mal d’échanges de messages, entre autres sur la nature d’un massage relaxant. Tac, je le sens jouait avec les mots, alors que moi, j’osais pas trop demander un massage tantrique, pour ne pas passer pour une morte de faim ou une fille facile. De blagues en jeux de mots, il me propose quand même de nous voir au club plutôt qu’à son cabinet pour avoir plus de temps. J’ai directement dit ok sans réfléchir une seconde.

Une fois de plus, des centaines de questions

C’est la veille que je me suis un peu mise à paniquer, il ne répondait pas aussi vite à mes messages, et restait assez évasif… Dans un de mes messages, j’avais demandé si un massage relaxant était un peu sensuel, la réponse avait été…ça peut l’être sauf quand la demoiselle s’endort… avec des emojis MDR. Oui la première fois, je m’étais endormie

Moi, ce que je voulais savoir c’est si je devais me préparer à quelque chose de sexuel ou non. Ça n’aurait rien changé à ma décision d’y aller, mais j’avais vraiment super envie de le savoir. De toute façon, je devais complètement m’épiler. Le matin même, j’étais morte de trouille, je lui demande si c’est toujours ok, pour lui, oui. Puis je ne me voyais pas arriver seule, je lui ai demandé si on pouvait se donner rendez-vous sur le parking, il a dit ok. J’avais juste pris un soutif et un string sexy, sans trop en faire. 

Nous rentrons  ensemble, puis il m’accompagne au niveau des vestiaires pour femmes et couples, et me dit “a tout de suite” Lui était parti se changer dans le vestiaire pour hommes. 

On s’est retrouvés un peu plus tard au bar, moi, en sous-vêtements, lui en peignoir. Du coup, j’ai eu un coup de stress en me disant que j’aurais dû mettre mon peignoir, malgré la chaleur. 

Et là tout devient plus naturel 

J’avais vraiment peur de ne pas savoir quoi dire, de ne pas avoir de discussion, mais avec lui tout est fluide, c’est très simple, on parle de tout et de rien. Le petit vin blanc me détend fort. Quand il me demande comment vont les amours, je réponds que tout va pour le mieux, que je suis juste un peu en manque en riant. J’espérais surtout un signal de sa part pour avoir une information. Là il m’a répondu “ si j’avais 20 ans de moins, je serais en danger ?” Je ne sais plus ce que j’ai répondu, mais c’était une connerie, c’est certain. Puis j’ai mis la main sur sa cuisse, découverte. Sur un très court instant, je me suis dit que j’avais mis un énorme coup d’accélérateur, et que j’allais être rapidement remise à ma place… Et rien, à part un sourire. Je malaxe un peu la cuisse en racontant n’importe quoi. Puis en regardant ma main, il me dit “dis, ce n’est pas moi qui suis censé te masser et non l’inverse ?”. 

Je suis toujours dans la provoc’ en attendant d’être recalée, et je lui dis qu’il faut bien échauffer le kiné pour avoir une prestation correcte. Sourire de sa part. Puis je ne sais pas ce qu’il m’a pris, j’ai remonté directement la main vers l’endroit de son sexe. Double surprise, il était nu, alors que je m’attendais à ce qu’il ait un caleçon sous le peignoir. Et un air vraiment surpris sur son visage, sans pour autant que son corps ne se contracte ou ce genre de truc. Je regardais malgré moi vers le bar et aux alentours pour voir s’il y avait quelqu’un, comme si mon cerveau avait compris quelque chose dont je n’avais sans doute pas pris conscience… Je le regarde dans les yeux, super sûre de moi, en lui disant que j’avais ma propre technique de massage. Là, il me répond “ah bon ? je suis curieux”

J’ai pris mon temps pour défaire le nœud de son peignoir, baisser la tête vers son torse, faire un premier bisou, puis un second sur le ventre, sans qu’il ne m’arrête. J’ai pris ça pour un peu vert. J’ai pris son sexe en bouche, et j’ai commencé à le sucer doucement. 

Quand l’excitation donne du courage 

A ce moment-là, j’étais persuadée que je n’avais pas le droit de faire ce genre de chose au rez-de-chaussée, vu qu’il y a des alcôves à l’étage prévues à cet effet. Le goût de cet interdit revenait au fur et à mesure que le sexe de Tac gonflait dans ma bouche humide. 

L’avantage d’un mercredi en club… c’est assez vide ! ( enfin l’après-midi) 

J’entendais au travers son souffle, l’excitation qu’il ressentait, le fait qu’il me laisse faire m’a vraiment donné super confiance en moi. Une fois bien dur, j’ai ralenti le rythme, jouer avec un mec très dur, on est sur quelque chose que je maîtrise, je suis super bien. En plus, je sentais mon sexe qui s’humidifiait sans aucun doute. Tac me caressait le dos, je me suis demandée s’il allait dégrafer mon soutien… J’ai su plus tard qu’il ne l’a pas fait pour ne pas que je sois mal à l’aise. Il y avait en effet un homme seul, que je n’avais pas vu qui se faisait du bien. Deux ou trois minutes plus tard, je le sentais plus instable, deux fois il m’a dit “doucement”. J’ai senti un peu de liquide sortir de son sexe, et là je me suis dit qu’il était temps que je trouve un préservatif. Mais il referme son peignoir, il me dit que je suis une furie, et qu’il craint ne pas sortir vivant du club ! Gros rire. C’est là que je vois le voyeur, qui était en fait dans mon dos, et Tac me propose d’aller dans le Jacuzzi, continuer la conversation. 

Tripotage dans le Jaccuzzi

Honnêtement, j’aurais espéré aller directement dans une alcôve pour continuer ce que j’avais commencé, j’étais vraiment prête. Je file aux vestiaires, je retire mes sous-vêtements, mets le peignoir, et monte au premier. Je prends vite une douche avant de rejoindre Tac dans le Jacuzzi. En me dirigeant vers les marches pour descendre du Jaccuzzi, j’ai fixé Tac qui me regardait avec un grand sourire, et l’inconnu qui s’était téléporté du bar à ici. 

L’eau était un peu froide, mes seins s’étaient vite durcis, je les trouvais magnifiques. J’ai délibérément laissé les bras le long du corps et pris mon temps pour descendre les marches. Je me trouvais Jolie, j’étais excitée. J’étais bien. 

Je viens me mettre à côté de Tac, la main sur son sexe qui n’étais plus tendu, et le lui demande ou en en était. Il me répond que je suis un sacré numéro, mais me laisse faire, puis me pose des questions sur ma vie sexuelle pendant que je le branlais doucement. 

J’ai eu un stop rapide, il était au bord de jouir. Puis il se met face à moi. Me dit de fermer les yeux, pose la main sur mon ventre. Le contact m’a chamboulé, il me dit de ne me concentrer que sur ma respiration et le bruit de l’eau. Rien d’autre. Après quelques pressions, sa main est arrivée sur mon sexe, j’ai été prise de frissons, j’avais envie de lui sauter dessus et de le baiser à mort, mais la façon dont il m’avait parlé ne se prêtait pas à ça du tout. 

Bien qu’il n’ait fait que frôler le clitoris, je me suis rapidement retrouvée au bord de jouir, le massage des lèvres, les mouvements qu’ils faisaient me donnaient incroyablement chaud. Les petites pauses ou il posait la paume de sa main sur mon pubis créaient des minis frustrations. Plusieurs fois, j’ai ondulé du bassin pour lui faire comprendre qu’il pouvait rentrer un doigt, mais il n’en faisait qu’à sa tête. 

Puis après un temps difficile à évaluer, il me dit, sous forme de question ( c’est pas clair je sais) qu’il va arrêter là. Je fais non de la tête. Il me dit “ ici, tu es sûre” ? Je secoue la tête. 

Moins de 30 secondes plus tard, des pressions de son pouce me donnaient des décharges dans la moitié du corps. Je n’ai pas pu contenir le premier cri qui sortait de ma bouche, alors que juste après je me contractais pour diminuer la force de l’orgasme pour ne plus crier… 

J’étais lessivée, j’avais trop chaud… sans me poser la question de ce qu’il fallait faire, je lui ai juste dit, j’ai soif… Je me suis levée en essayant d’avoir la démarche la plus naturelle possible pour aller jusqu’à mon peignoir…

Suite et fin dans le prochain article. 

You Might Also Like

5 Comments

  • Reply
    Jean Marc
    1 juin 2022 at 5h24

    Hummmm 🔥 🔥🔥🔥j’adoreeeeee

  • Reply
    Totopatator
    1 juin 2022 at 22h26

    Ah frustration…..

  • Reply
    Diavolana
    3 juin 2022 at 17h13

    Mais !!!
    Tes récits donnent tellement envie…
    Nous attendons la suite avec impatience (tu veux nous mettre dans le même état que toi c’est bien ça ? Que l’on vive ce moment de frustration si intense….et bien c’est chose faite !!) 🙂

    • Reply
      MarineMC
      5 juin 2022 at 12h16

      Je fais une suite non plus le suspense 😉 mais pour ne pas avoir des textes trop longs… merci pour ton message en tout cas 🙂

    • Reply
      Patrick
      22 août 2022 at 18h53

      Marine a en effet une manière d’amener les choses qui fait monter la tension sexuelle petit à petit, mais sans jamais s’arrêter.
      C’est un vrai délice de lire sa prose !
      Moi aussi, j’ai hâte à la suite !

Leave a Reply