Mon quotidien

Un an après…

un-an-apres-banniere

Il y a un an, je posais mes premières photos sur mon compte instagram. Que de chemin depuis, j’ai l’impression que ma vie a radicalement changé. La première chose que je tiens à faire au travers de ce blog (ou journal intime plutôt) c’est de vous remercier. Vous êtes aujourd’hui quelques milliers à suivre mes aventures (et surtout mes états d’âme) , et finalement, même si je suis la seule à écrire, cette écriture relate certaines aventures certes, mais surtout, ce que je suis, je pense et vis au quotidien. Je suis toujours en contact (pas autant que je l’aimerais) avec mes “admirateurs” de la première heure, qui m’ont énormément encouragée et fait prendre confiance en moi. J’aurais tellement de personnes à remercier, qu’un simple article ne suffirait pas. Donc, merci à vous, pour votre gentillesse, votre écoute, et pour la majorité d’entre vous… vos encouragements et conseils. 

Petit flash back  

Peu avant mes 21 ans, c’est un certain Maxime qui a mis le  feu aux poudres ( et pas qu’aux poudres) avec un pari qui a entraîné l’envoi d’un nude. À l’époque, j’étais en couple depuis 4 ans et demi avec Arnaud. Cette relation s’est terminée 7 mois plus tard.

J’ai rencontré Maxime lorsqu’il travaillait au service informatique de l’hôpital. Rencontre fort houleuse, car il m’a quasi engueulée deux fois suite à un plantage de programme et la façon dont je re-démarrais les PC. (Depuis je n’éteins plus en PC en appuyant 3 secondes sur le bouton !). De fil en aiguille, on a un peu discuté et la suite vous la connaissez.

Maxime avait le double de mon âge, était marié (il l’est encore) et libertin, rien qui n’était fait pour me plaire. Et pourtant, même si le parcours est encore long pour qu’on vive ensemble, nous passons tous nos week-ends ensemble, et c’est lui qui m’a mise sur la voie du libertinage

De jeune fille coincée à libertine en devenir….

J’ai l’impression qu’il s’est passé un temps interminable, entre le temps ou je me contentais d’Arnaud, qui pour moi me satisfaisait sexuellement. Pas parfaitement, comme dans la majorité des couples, mais assez pour moi, bien que j’étais bien plus demandeuse. 

La plupart de mes “copines” étaient plus ou moins dans le même schéma, voire pire (une sur d’eux n’aime pas trop le cul), donc sur mon échelle, je me situais dans la tranche couple épanoui. J’ai un contre exemple (avec qui je partage mon appart’ aujourd’hui) qui était aussi en relation depuis un long moment, qui avait pendant plusieurs mois, une relation avec sa best, et des plans cul. Mais bon Cha, n’est pas dans la norme, je l’ai toujours considérée comme une nympho. Mon avis a vraiment évolué, et je la comprends beaucoup plus maintenant. C’est lors d’un break avec Arnaud que j’ai couché avec Adrien, je pense que ça a été un tremplin vers d’autres envies. Je me posais déjà plein de questions… du style “comment c’est avec un autre mec” ? La réponse a entraîné plein de questions, après un intense week-end de baise ( c’est bien le mot) qui m’a redonné confiance en moi. 

Premiers pas dans la notion de liberté sexuelle

Avant de me sentir libertine, je me suis sentie libre sexuellement, et ça c’est une sensation difficile à expliquer. Dans notre société, aujourd’hui on raisonne de façon binaire, t’es en couple, ou tu ne l’es pas . Si tu l’es tu es fidèle. Si tu ne l’es pas, et que tu es un homme, tu baises un peu partout, tu t’amuses, si tu es une nana et que tu fais la même chose, tu es une fille facile. De statut “en break” à fille qui “s’est faite larguer” en passant par fille célibataire, j’ai zigzagué entre divers statuts qui m’ont permis d’avoir des “aventures”. Très peu finalement, car rien ne se passe jamais comme mes hormones veulent, mais ça m’a permis de goûter un style de vie qui ne me satisfera peut-être pas toute ma vie mais qui me convient parfaitement pour le moment.  

Comment se passe ma vie pour le moment…

Vous êtes quelques-uns à régulièrement demander de faire le point, ne sachant plus vraiment entre 2 aventures, comment évolue ma vie, c’est un peu ce que j’ai décidé de faire aujourd’hui. Et puis peut être relativiser ma vie tant qu’on y est. Vous êtes nombreux à penser que j’ai une vie sexuelle intense, mais pas du tout. En fait, en publiant un article par semaine, je donne une impression fausse de passer mon temps à avoir du sexe. Par exemple, mes dernières histoires, découpées en plusieurs chapitres ne représentaient que quelques heures de ma vie. Vous êtes aussi assez nombreux  à me demander plein de petites anecdotes de ma vie au quotidien, et d’un tas d’autres choses. Vous êtes aujourd’hui beaucoup à me demander une foule de détails, du coup j’ai essayé ces derniers mois de centraliser les questions…

Professionnellement, j’en suis ou ? 

C’est en juin, que j’ai décidé de laisser tomber mon cursus, tout en gardant mon job actuel. Je ne regrette pas cette décision, ces deux années de Covid ont clairement montré que le maître de tout, au-delà de l’argent, c’est la rentabilité d’un investissement fait par des actionnaires. La santé, c’est un investissement, qui doit générer beaucoup d’argent. Du profil pour des actionnaires, qui se contrefichent de la santé des gens. La vie d’une personne a un coût, qui peut mathématiquement être répercuté par des assurances. Certains d’entre vous me trouveront cynique, d’autres, idéaliste. Il n’en reste pas moins, que je ne regrette pas du tout. Je regrette juste la réaction de mon père qui pense que ma rupture avec Arnaud a brisé l’équilibre qu’il m’apportait. (…) 

Sans me révolter contre cet argument patriarcal de merde, j’ai quand même rappelé que j’avais sauté deux classes, que j’arrivais à avoir des rentrées financières avec un job, signé en CDI, après ma première année. Je ne pense pas, à ce stade-ci, en train de rater ma vie. 

Je continue donc ma petite vie de laborantine, et j’ai des cours à distance dans le domaine du marketing en ligne. C’est un domaine avec tellement de possibilités !

Ma vie de famille

Il est vrai que j’en parle assez peu, je vis assez loin de mon noyau familial, et finalement, j’ai pas grand chose à dire sur mes parents, pour qui je suis sans doute un cas semi-désespéré. Je suis souvent en contact avec un de mes deux frères, qui est le plus drôle de la famille, puis sa nana, (plus jeune que moi !!! ) est vraiment top. Puis la situation m’arrange un peu, car en présentant une nana beaucoup plus jeune que lui, ça ouvre peut-être une possibilité d’ouverture d’esprit quant à la différence d’âge, le jour où je présente Maxime. Mais ce n’est pas gagné. 

Ma vie avec Maxime

Vu la distance, on ne se voit que le week-end. Il y a quelques mois, c’était un week-end sur deux, puis depuis la rupture officialisée avec sa femme (qui vit avec l’autre nana avec qui elle est en couple depuis longtemps) on est ensemble tous les weeks-ends, et du coup, je suis devenue belle-maman d’un petit garçon adorable

On se considère comme en couple (libre) avec chacun nos jardins secrets. Je pense qu’il couche encore parfois avec sa femme, et qu’il voit de temps en temps miss gorge profonde. 

On parle souvent du futur à moyen terme, j’ai envie de construire quelque chose avec lui. 

Adrien

On ne se parle plus tous les jours, sa nana a finalement pris de la distance avec “son militaire” et du coup, même sans vivre ensemble, ils parviennent à construire quelque chose. 

Elle sait que lui ou moi, on “se voit”, mais elle ne veut ni me rencontrer, ni entendre parler de moi. Maxime sait que je vois Adrien “de temps en temps », pose de plus en plus de questions, mais n’est pas jaloux.
En réalité, on se voit tous les mercredis, sauf quand mes règles arrivent avec deux jours d’avance, et c’est baise, baise, baise. Avant on se faisait des plans “burgers-baise”, on se concentre plus vers l’essentiel. Je n’aime pas dire que c’est un plan cul, car c’est quand même un peu plus… J’en parlerai dans un autre article. 

Charlotte

La question qui revient le plus souvent c’est “est-ce que vous couchez ensemble” ? J’ose maintenant, un peu plus en parler, bien que la réponse à la question telle quelle, reste un non nuancé. Cha, suite à sa rupture, est venue habiter à l’appart. Outre le fait de répartir les charges financières, j’ai l’impression que ça nous a boostées toutes les deux. 

Cha et moi, on a toujours été proches, vous le savez, c’est un infiniment plus que ma cousine, plus que ma meilleure amie, c’est celle à qui je confie mes secrets les plus inavouables et qui est là pour moi quoi qu’il arrive. Elle n’a jamais trop apprécié Arnaud, moi, j’étais pas fan de son ex, du coup, les moments à 4 ne se passaient qu’en famille. Même si on s’appelait toutes les semaines, on se voyait beaucoup moins. On a pas du tout le même cercle d’amis. C’est une séance photo improvisée à la WTF avec Cha qui a fait, que du jour au lendemain, on a fait en sorte de se voir beaucoup plus. Hyper excitée par ce que je vivais, le fait qu’elle adorait le fait que je me montre nue sous les réseaux, et je pense, le fait de partager “ un très gros secret” , tout ça a fait que nos liens se sont resserrés, comme si le temps n’avait pas vraiment eu d’impact. Ce que beaucoup d’entre vous évoquent au niveau de l’ambiguïté de notre relation, je pense qu’on la cultive entre nous, par jeu, par esprit de contre-courant, et probablement pour tester MES limites, qu’elle tente de repousser à chaque fois. C’est ce qui nous a conduit plusieurs fois à nous retrouver ensemble dans des situations d’intensité sexuelle explosives, comme avec son plan cul, ou nos sorties en club libertin… Pour couper court à tous les fantasmes, non on ne baise pas à deux les soirs de semaine. Mais oui, il existe une ambiguïté sexuelle que je ne cherche ni à définir ni à expliquer. 

Finalement en un an, j’ai eu combien de relations différentes ? 

Pas autant que vous ne le pensez, seulement 4 autres en plus d’ Arnaud, mon premier. Pas mal “d’actes manqués en club”, beaucoup de problèmes d’agendas, mais je ne doute pas que 2022 va être plus riche. Mine de rien si je réfléchis bien, de nouveaux sexes en main ou en bouche par contre… je dois être proche de la dizaine, donc je ne dois pas trop me plaindre. 

Tant que j’y suis… Petit merci rapide à ”jai_reim” qui repasse à chaque fois derrière moi pour corriger mes nombreuses fautes 🙂

You Might Also Like

No Comments

  • Reply
    Bruno
    13 mars 2022 at 20h53

    Encore un magnifique récit de ta vie belle biographie félicitations

  • Reply
    Totopatator
    14 mars 2022 at 14h00

    Merci à toi encore une fois,en route pour 2022😅😘

  • Reply
    Flav et cha
    14 mars 2022 at 18h44

    Fan depuis le debut on peut dire qu’on est « fier » de la femme que tu est devenue et que tu continue de construire. Ton evolution nous a aidee en tant que couple a se redecouvrir aussi et… c’est le pied !
    On sne se rencobtreta probablement jamais mais .. bizarrement tu fait partie de la famille ^^ .
    Profite de ta vie, amuse toi tu le merite et continue de nous faire rever pleurer rire et fantasmer <3
    Merci de nous avoir fait confiance et merci de co tinuer a me supporter .. rappel mpi quil faut que j'offre une medaille a cha (la mienne hahaha)

    • Reply
      MarineMC
      26 mars 2022 at 11h14

      Coucou vous deux, vous êtes en effet là depuis le début à m’encourager sans cesse ! et pour tout ça un grand merci !
      Je vous embrasse tous les deux !

  • Reply
    sein_ture
    15 mars 2022 at 15h41

    Encore bravo pour cette année très riche en changement pour toi. Tu garderas toujours une place à part parmi les joueuses du défi de la seinture !
    Toujours un plaisir de te lire.

    • Reply
      MarineMC
      26 mars 2022 at 11h13

      Je dois beaucoup à ce défi. Je n’étais pas prête, j’ai osé pour me faire peur, et tu étais là pour m’encourager sainement, sans pression, merci à toi… J’ai pris du plaisir à montrer les seins !

Répondre à MarineMC Cancel Reply