du-virtuel-au-reelle-banniere
Mon Quotidien

Du virtuel au réel, une journée improbable !

14 novembre 2021

Lundi d’il y a deux semaines, le 1 er novembre a été comment dire… assez atypique ! 

Maxime était à l’appartement pour le week-end, petite sortie sympa, rentrée à deux heures du matin, Maxime m’a sautée dessus, et 45 minutes plus tard, on dormait profondément tous les deux. Je ne l’avais pas vu depuis un moment, et je n’ai pas vu Adrien de la semaine… Ma libido était assez forte ( bon ok, j’étais morte de faim) mais paradoxalement nos ébats étaient assez “rapides” bien qu’intenses. Bref lundi matin, je me lève vers 9h, vive le fait d’être une nana avec une petite vessie. Je ne me rendors pas. Pourtant je suis claquée. 

Petit tour sur insta et twitter

La semaine, je suis beaucoup moins sur les réseaux, la limite d’une heure, c’est vraiment peu, le week-end, je triche un peu… Et j’ai décrété que les jours feriés étaient des extensions de week-end ^^.

Twitter est un véritable vivier de petites vidéos très chaudes, je partage celles qui me plaisent, puis vais répondre à mes messages sur insta, certains datent de plus de 2 jours. 

Bien que j’essaie de répondre à tout le monde, parfois il ne m’est pas possible de le faire aussi vite que je le voudrais ! 

Sur Insta, j’ai des retours de mon dernier article, la sortie en club avec Chacha. Perso, j’en ai été frustrée, mais les frasques de Charlotte intéressent de plus en plus de monde, c’est amusant. Je parle avec deux personnes qui me suivent depuis le début, ils sont complètement différents, très respectueux. Et là … un peu chauds. 

petit-tour-sur-insta-twitter

Bref, on discute un peu, puis à mon tour, je ne sais pas ce que j’ai, même épuisée, le fait de parler ( et de recevoir une petite photo) me réveille ma libido. Je suis dans mon vieux t-shirt complètement déformé, pantalon de pyjama en Pilou, le truc que je ne sors qu’en hiver, les jours ou je meurs dans mon canapé. 

Retour au lit pour “réveiller” Maxime

Après un petit passage éclair à la salle de bain, un petit coup de brosse à dents, je me glisse, nue dans le lit avec des idées derrière la tête. Pendant que je discutais avec mes deux petits coquins matinaux, plus d’une fois j’ai passé la main entre mes cuisses trempées, sans arriver à jouir. Trop d’excitation, de pression, je ne sais pas mais là j’avais envie d’une queue! Je vais mettre la tête sur l’épaule de Maxime, qui répond à un petit grognement quand je lui dis qu’il est presque 10 heures, les bisous dans le cou, petite langue sur l’oreille, qui dans notre code à nous veut dire “ tu veux du sexe” ?. J’ai juste droit à un “ tu es sérieuse?” Dans ma relation avec lui, nos ébats sexuels sont vraiment irréguliers et à chaque fois assez différents. On peut passer un week end entier sans rien faire, comme faire l’amour tendrement en pleine journée, ou baise bien cochonne quand l’un des deux est chaud et pousse l’autre. 

J’aime faire bander un mec le matin !

j-aime-faire-bander-mec-matin

Rien que le fait d’écrire cette phrase, je ressens une vague d’envie sourde qui remonte ! C’est quelque chose dont j’ai pris conscience, avec Jonathan, le lendemain d’une soirée foot pizza chez ma cousine. La veille je ne connaissais pas le gars; et le lendemain matin, je le réveillais en le branlant ! En découvrant un autre sexe, le 3 ème en fait. 

Je passe la main sous la couette, caresse le ventre de Maxime, passe sur sa queue, à demi molle. Ce que j’aime chez lui, c’est que le matin, quelques allez retours de la main et il bande rapidement. Il est sur le dos, la tête en l’air, il dégage un peu la couette. Il n’arrive pas à croire qu’après notre week-end super sexe, j’ai encore envie. 

Je ne me voyais pas lui dire que deux conversations insta m’avaient fait mouiller comme un lac, j’avais envie de faire jouir un homme.

Lui ou un autre, à ce moment-là j’avais juste envie qu’une queue dure en main. Je sais, c’est pas super top dit comme ça, j’en ai un peu honte, tout comme je pensais en fermant les yeux que je branlais un de mes followers insta, que je n’avais jamais vu. Et cette idée m’a excitée mille fois plus. Maxime le matin, si je veux arriver à mes fins, je dois y aller doucement. Sinon il m’arrête avant la fin, soit il n’a pas envie de prendre une douche juste après. Et changer la housse de couette le dimanche matin, on en a un peu marre. 

Une longue Branlette et un final festif 

J’ai la tête contre le cou de Maxime, ma main fait des aller-retours lents, mais poussés. Je presse son sexe de plus en plus fort avant de relacher la pression, je contracte en même temps mon vagin qui me donne une petite bouffée de plaisir supplémentaire. 

A ce moment là, ce n’est pas Maxime que je branle, c’est un inconnu… J’amène Maxime à un moment de tension maximale, je sais qu’au moment où son gland devient humide, je peux tout lui demander. J’avais envie de jouir, mais pas envie de baiser, j’étais trop loin dans mon fantasme, imaginant ce que mon inconnu d’insta aimerait à ce moment-là ! Ce que beaucoup d’hommes aimeraient à ce moment précis. Je sais. Je soulève la couette, je lèche le sexe de Maxime avant de la prendre en bouche en faisant des vas et viens, sachant qu’il ne faudra pas longtemps avant qu’il ne jouisse. 

Maxime, en général n’est pas trop à l’aise, ne sachant s’il doit me prévenir ou non, je n’avale pas avec lui plus que la première gorgée. Il éjacule comme une lance à incendie !  Il ne sait pas qu’ Adrien par exemple ne se pose pas la question. Et que mon inconnu, lui aurait mis sa main sur ma tête pour être certain que je ne me retire pas. Je prends la main de Maxime ,je la pose sur ma tête. Et une minute plus tard, je c’est pas Maxime qui décharge dans ma bouche, c’est la personne avec qui j’ai parlé sur insta une demi-heure plus tôt. Et je ne culpabilise pas de prendre du plaisir en fantasmant sur un autre. J’aime ça.

Un après-midi devant netflix… 

Si vous pensez que je suis en tenue ultra sexy tout le temps, là je vais tous vous perdre. Peignoir et vieux short l’après-midi devant Lucifer. Maxime qui s’endort à chaque fin d’épisode, et je retourne un peu papoter sur les réseaux. Je papote avec un candauliste, dont la femme a  une jolie poitrine, puis sur le moment, je ne sais pas pourquoi, je me dis que j’aimerais toucher ses seins, ils sont assez gros, lourds, ça doit être agréable. Les seuls que j’ai touché dans ma vie c’est ceux de Chacha, super fermes, doux, mais  ils tiennent dans une main. un jour j’adorerais toucher une poitrine opulente, voir ce que ça me fait. 

Je ne pense pas du tout être bisexuelle, mais ça reste quand même une espèce de curiosité.  Au même titre qu’un jour j’ai demandé à Maxime s’il aimerait toucher une queue. Hétéro à 200 % ( comme il se définit ) toucher une autre queue serait pour lui une expérience intéressante. Peut être même plus que toucher. 

Bref, à un moment,Maxime relève la tête et regarde un peu la conversation, je lui montre la poitrine de la nana et dit qu’elle lui plait. Je lui demande si elle pourrait le faire bander en vrai, j’ai un oui assez clair, qui à la fois me surprend et m’excite. Il suit un peu la conversation ce qui me met un peu mal à l’aise et m’excite paradoxalement. Mes réseaux coquins et mon blog, c’est le jardin privé que je ne veux pas partager avec mes relations réelles. Sinon je ne pourrais plus dire exactement ce que je fais sans blesser ou soulever des questions.

Maxime ouvre mon peignoir, me caresse un sein..

Il sait que la situation m’excite et la façon dont il me caresse le sein, en me faisant durcir le téton, il sait que ça peut me donner envie. Il y a même un échange interposé entre Maxime et le mec avec qui je discute. Maxime me dit qu’il ne sera plus capable de bander tellement j’ai abusé de lui mais propose de me donner du plaisir. J’écarte mes cuisses tout en continuant à discuter. J’ai joui tellement rapidement que je n’ai pas vraiment profité de mon orgasme, Maxime a été directement sur mon Clitoris et c’est arrivé comme une grosse vague.

maxime-ouvre-peignoir-me-caresse-sein

J’avais la main sur son caleçon, il me dit non, j’insiste. Je lui montre les photos de la compagne du mec avec qui je parlais, je sors le grand jeu, en lui demandant s’il aimerait la sauter, puis il m’avoue qu’il m’échangerait bien avec son mari…

Je lui mordille les tétons en le branlant un peu, le fait qu’il regarde la photo pendant que je le fais durcir me fait une sensation étrange, je met ma main sur son sexe, et me demandant s’il va lire d’autres conversations me stresse un peu, mais j’ai envie de sentir sa queue en bouche. 

Je lui demande s’il veut que je le suce comme je sucerais le mec avec qui il parle… il ne dit rien,je sais qu’il agrandit les photos pour voir la poitrine de la blonde super sexy, la cinquantaine.  Là c’était pas la fellation tendre du matin, c’était vraiment digne d’un porno. C’est en léchant ses bourses et en le branlant qu’il a explosé… Il a reposé le téléphone sur le canapé juste après… Me demandant si j’aurais des questions quant aux conversations… 

Mais rien. 

Puis douche pour tous les deux, long câlin tendre dans le lit, il devait repartir, je n’avais pas envie, on a juste parlé du manque que ça allait engendrer. 

J’avais un article à terminer pour le blog, et en même temps j’avais comme un manque… Petit message à Adrien, avec une demande que je n’oserais pas écrire ici. Mais il travaillait. 

Quand j’ai déverouillé l’écran, il y avait l’image de la poitrine de la femme blonde qu’il avait agrandie… Là en écrivant ces lignes, je me dis qu’il faudra que je le taquine un peu à propos de cet épisode ! 

Only registered users can comment.

  1. Sublime article qui donne très envie et qui montre à quel point tu t’assumes de plus en plus. Curieux de lire les prochaines aventures…tu donnes envie de te proposer une folle nuit avec ma compagne et moi.

  2. J’ai lu ce post hier soir, et forcément ce matin, j’ai rêvé de ta main passant sous la couette, descendant le long de mon torse, plongeant toujours plus bas pour m’attraper la… bon, enfin voilà l’état dans lequel m’a mis ton récit. Et tu trouve ça malin de faire bouillonner mon esprit comme ça ? 😉

  3. Bonjour,
    Charmante découverte que de nous offrir ces récits érotiques…
    Merci de dévoiler vos instants secrets et vos envies de découverte.

    Nicolas, les17huttes…
    Marié, insulaire, libertin amateur et toujours avide de lectures saisissantes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *